Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Clerfeuille, Florence] Le Choc de la haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Clerfeuille, Florence] Le Choc de la haine

Message par Nisa le Mar 15 Aoû 2017 - 23:23


Titre: Le Choc de la haine
Tome 3 (et dernier pleure )
Auteur: Florence Clerfeuille
ISBN-13: 979-1095023098
Editeur : FADM
Parution : 25 mai 2017
Nombre de pages: 276

Description (source Amazon) :

Elles ont grandi entourées d’amour ; elles vont découvrir la haine.
Rentrée 2012 : Louise et Chloé entament leurs études à Montpellier. Contrairement à leurs mères et grand-mères, amies depuis toujours elles ne peuvent pas se voir. Tout les oppose. C’est épidermique : l’une ne comprend rien à l’art, l’autre ne supporte pas le cartésianisme des surdoués.
Pourtant, toutes les deux vont se lier d’amitié avec des jeunes gays. Et se passionner, avec leurs familles respectives, pour les discussions autour du mariage pour tous.
Comment les jeunes filles vont-elles réagir au déferlement de haine que cette nouvelle loi entraîne dans son sillage ?

Le Choc de la haine fait suite au Frisson de la liberté et au Poids de la colère.

Présentation de l’auteur :
Biographe et correctrice, Florence Clerfeuille aime jouer avec les mots. Elle aime aussi écouter les gens se raconter et est particulièrement sensible aux histoires de ses consœurs.
Après des témoignages, des recueils de nouvelles, des textes courts de science-fiction et une trilogie policière en milieu rural, elle a choisi de se lancer dans la publication d’une saga familiale sur trois générations.
Le Choc de la haine en est le dernier tome.


Mon avis :

Si vous avez lu mes précédentes chroniques (ici & ), vous savez que j’ai dévoré les deux tomes précédents et qu’il s’agit d’une saga coup de cœur pour moi.

J’ai commencé ce troisième et dernier tome rapidement après le second, sans même lire la description car je savais que j’allais passer un bon moment, bien entourée. Pressée de me retrouver en famille. Car cette tribu (les familles de Jacqueline et Maryvonne) est devenue, au fil de mes lectures, comme une famille pour moi. C’est la première fois que je ressens aussi intensément ce lien entre des personnages et moi et pourtant, très empathique, j’ai l’habitude de vivre mes lectures. Mais là, on est un cran au-dessus. Les personnages présentent tous des qualités et des défauts, ils sont vrais, attachants, profonds. Les dialogues sont naturels et coulent tous seuls. Ils commencent à être nombreux mais ayant lu rapidement les tomes, je n’ai jamais été perdue. Je salue une fois de plus le travail de l’auteure que je trouve exceptionnel. Dans sa description, elle dit aimer écouter les gens se raconter et je n’en doute pas quand on voit la finesse de ses personnages et sa bienveillance sous-jacente.

Je disais plus haut que cette tribu était devenue comme ma famille, j’irais même plus loin en parlant de famille de cœur. Je fais partie d’une famille désunie, où les membres n’ont pas de relations entre eux. Avec ces personnages (que j’ai du mal à considérer comme tels au vu de mon attachement), j’ai eu ce que j’ai toujours rêvé, une famille ouverte (tant d’esprit qu’aux « pièces rapportées » des membres), qui s’aime et se soutient, envers et contre tout. Qui partage les mêmes valeurs que moi. Dans le dialogue et non dans le jugement. Qui peut accepter sans comprendre, s’engager sans réserve et ça m’a plusieurs fois tiré des larmes, tout cet amour.

Le titre – en lien avec les autres – est encore une fois parlant. Je savais, au vu des tomes précédents que j’allais retrouver les filles d’Isabelle & d’Elena et je me demandais sur quelle thématique de société (ce qui est un des gros points forts de cette saga). La haine, c’est très fort et là, ça allait concerner une actualité que je connaissais puisqu’on arrivait à ma génération. Le mariage pour tous, évidemment. Quel sujet a autant éveillé la haine chez certaines personnes ? Quel sujet plus évident pour parler de l’injustice ? Pour s’unir face au rejet des autres ? Encore une fois, il a été admirablement traité par l’auteure qui maîtrise parfaitement les mots et qui pourtant, ose presque s’effacer grâce à une plume fluide, légère, pour que seuls soient mis en avant ses personnages et son histoire.

Evidemment, comme dans les tomes précédents, il y a foule de sujets car ce qui est traité ici, c’est aussi la vie tout simplement. Les rivalités, la précocité, s’accepter tel que l’on est, refaire sa vie même à un âge dit avancé. Les personnages ont tellement évolué, je crois que de ce côté, c’est Simone, peu présente mais tellement bienveillante qu’elle m’a marquée. Peut-être aussi car le regard qu’elle porte sur sa tribu est celui que ma grand-mère portait sur moi.

Cette trilogie est évidement un coup de cœur pour moi et elle m’accompagnera longtemps, j’en suis persuadée. Elle m’a fait rire, pleurer, vibrer à l’unisson des personnages. Mais elle également un peu plus. Elle a été l’occasion de rencontrer Florence Clerfeuille, une auteure qui sous couvert de nous divertir, nous ouvre les yeux sur les évolutions sociétales des soixante dernières années (et ça fait du bien un peu de positif en ce moment car oui, le monde évolue et pas toujours en pire) mais qui nous rappelle aussi que nos droits ne sont jamais acquis, qu’il faut veiller pour les conserver et que de nouveaux combats arrivent chaque jour. Sans oublier que comme Jacqueline, Maryvonne, Elena, Isabelle, Louise & Chloé (ainsi que les « pièces rapportées » Wink ), nous pouvons tous à notre niveau rendre le monde meilleur.

Je me rends compte que j’ai presque autant parler de moi que de ce livre lors de cette chronique, mais elle m’a tellement chamboulée que je ne pouvais pas faire autrement, j’espère que vous comprendrez.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5408
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum