Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bris le, Michel] Kong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Bris le, Michel] Kong

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Bris le, Michel] Kong

Message par lalyre le Jeu 17 Aoû 2017 - 15:08

[Bris le, Michel]
Kong
Grasset 16 août 2017
ISBN 978 2 226 75821 1
944 pages
Quatrième de couverture
Deux jeunes gens sortent sonnés de la Grande Guerre. L’un, Ernest Schoedsack, a filmé l’horreur dans la boue des tranchées; l’autre, Merian Cooper, héros de l’aviation américaine, sérieusement brûlé, sort d’un camp de prisonniers. Ils se rencontrent dans Vienne occupée, puis se retrouvent à Londres où naît le projet qui va les lier pour la vie. Comment dire la guerre? Comment dire ce puits noir où l’homme s’est perdu – et peut-être, aussi révélé? Pas de fiction, se jurent-ils: le réalisme le plus exigeant. S’ensuivent des aventures échevelées: guerre russo-polonaise, massacres de Smyrne, Abyssinie, épopée de la souffrance en Iran, tigres mangeurs d’hommes dans la jungle du Siam, guerriers insurgés au Soudan…Leurs films sont à couper le souffle. On les acclame: « Les T.E. Lawrence de l’aventure! lance le New York Times. Eux font la moue. Manque ce qu’ils voulaient restituer du mystère du monde. Déçu, Cooper renoncera quelque temps – pour créer avec des amis aviateurs rien moins que… la Pan Am ! – avant d’y revenir. Ce sera pour oser la fiction la plus radicale, le film le plus fou, pour lequel il faudra inventer des techniques nouvelles d’animation. Un coup de génie. Une histoire de passion amoureuse, mettant en scène un être de neuf mètres de haut, Kong, que l’on craint, qui épouvante, mais que l’on pleure quand il meurt… Le film est projeté à New York devant une foule immense, trois semaines avant qu’Hitler ne prenne les pleins pouvoirs.

Mon avis
2 juin 1922 à New York, un spectacle de magie avec Harry Houdini, ensuite un film tiré de Le monde perdu de Conan Doyle, ami et complice de Harry Houdini, ce film qui touchait au mystère du monde avec des animaux préhistoriques a créé terreur et bousculades dans la salle. Ensuite on fait la connaissance de Ernest Beaumont Schoedsack qui est un réalisateur, directeur de la photographie, producteur, monteur, acteur et scénariste américain ayant déjà réalisé King Kong en 1922, par contre je retrouve dans le roman Merian C. Cooper aussi est un producteur, scénariste, réalisateur et directeur de la photographie américain et auteur de King Kong en1933. Nous voici à Varsovie en 1919 ou après cent vingt-trois ans d’occupation, partagée entre l’Allemagne, la Russie et l’Empire austro-hongrois, pillé, réduite à la famine, dévastée par la guerre, la Pologne venait de proclamer son indépendance. Dans un train pour Varsovie un homme raconte comment on tournait des films vers 1920. Après nombre de pages, on parle de la 7e escadrille de chasse polonaise, connue sous le nom d'escadrille Kościuszko était une des escadrilles des forces aériennes polonaises pendant la guerre soviéto-polonaise de 1919-1921 dont les trois premiers volontaires furent le major Cedric Fauntleroy comme chef d'escadrille et le capitaine Merian C. Cooper. Il est aussi question de Conan Doyle et de son livre (Le monde perdu) et de Jack London romancier qui fut chercheur d’or. En 1922, L'incendie de Smyrne, que les Grecs appellent la Catastrophe de Smyrne est un événement de la Deuxième Guerre gréco-turque. Il détruit la majeure partie de la cité portuaire de Smyrne qui fut la cause de la mort de plusieurs milliers d’innocents. Dans cette longue fresque qui commence au début des années 1920 pour traverser tout le XXème siècle, on assiste au tournage du film King Kong en 1933, qui m’a vraiment intéressée. De la musique à la littérature et le cinéma beaucoup de noms sont cités, que ce soient des politiques, des héros, des aventurières des actrices ou des producteurs sans oublier King Kong un immense singe pas dangereux du tout. Tout cela pendant les annés entre deux guerres. Je pense que ce roman historique est un chef-d’œuvre, j’éprouve de l’admiration pour Michel le Bris qui s’est beaucoup documenté pour l’écrire, ce sera un coup de cœur pour tout ce que ce livre contient…5/5

avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5891
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum