Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Tenenbaum, Gérald] Les Harmoniques

Aller en bas

Votre avis?

33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Tenenbaum, Gérald] Les Harmoniques

Message par Cassiopée le Dim 20 Aoû 2017 - 20:23



Les Harmoniques
Auteur : Gérald Tenenbaum
Éditions : de l’Aube (Février 2017)
Collection: Regards Croisés
ISBN : 978-2815921176
225 pages

Quatrième de couverture

Une fine brume distille la lumière sur la lagune de Venise. Un homme fait les cent pas devant le débarcadère du vaporetto. Une femme en descend. Un rendez-vous pour deux, mais ce sont quatre destins qui s’entrecroisent… En plusieurs temps et plusieurs lieux, la trame d’une histoire plurielle se tisse dans ce roman chatoyant.

Mon avis


« Les Harmoniques » c’est à la fois un terme musical et les composantes sinusoïdales d’un courant électrique…entre art et sciences….. C’est aussi des tas d’autres choses, à commencer par ce roman…
On retrouve dans son contenu, cette dualité entre ce qui est de l’art, à travers le phrasé de l’auteur, et la notion de sciences avec, entre autres,  certains personnages qui sont mathématiciens….

Des destinées, des rencontres parfois éphémères, parfois plus longues, la place du hasard (ah existe-t-il celui là ?), la vie qui passe, s’interpose, disparaît, revient, comme ces lignes mathématiques qui se développent selon des tracés que l’on ne peut pas visualiser immédiatement…. Une atmosphère feutrée, les sentiments qui se dévoilent,  se laissent deviner, naissent, évoluent ou pas ….  Les relations sont comme les équations …. simples ou complexes ….. L’amour, l’amitié …  il n’y a pas de science exacte pas plus qu’il n’y a de certitude dans le quotidien ….. Tout échappe à la logique et il ya toujours d’autres possibles …. Une fenêtre s’ouvre, une porte se ferme, ou le contraire… Qu’est-ce qui construit une existence ? Des conversations , des visites (ah les villes humainement présentes dans ce livre…), des échanges du bout des yeux, du bout des doigts …


Léger, aérien,  mais également  profondément ancré dans une forme « dotée d’une vie propre », le récit n’est pas linéaire, ce qui peut désarçonner au premier abord. Il va, il vient, comme autant de regards portés ici ou là, maintenant ou autrefois…..

Une écriture poétique, musicale, cadencée, qui berce le lecteur dans d’autres lieux en toute intemporalité malgré les dates en début de chapitres…. Un style particulier qui a lui seul, donne une profondeur singulière à ce recueil ….. A lire Gérald Tenenbaum, j’ai l’impression fugitive que rien ne nous appartient, que seule « La mémoire appartient à tous. C’est le terreau où planter l’avenir. » (page 137)

J’aime à penser que l’auteur est mathématicien, un être dont on se doit de penser qu’il est rationnel, cartésien….. et qui pourtant manie la langue française comme un poète… ces hommes du temps présent qui font rêver car sous leur plume, les mots prennent vie comme autant de notes de musique qui s’échappent et vous murmurent une mélodie mélancolique à l’oreille……

NB : et cette couverture….un poème à elle toute seule…L’homme en équilibre devant l’immensité…. Et qui ne peut pas nous regarder, tant il est attiré par tout ce qui vit sous ses yeux…..

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9882
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tenenbaum, Gérald] Les Harmoniques

Message par Astazie le Lun 21 Aoû 2017 - 23:42

Merci Cassiopée !
Bizarre, il y a deux appréciations ?
avatar
Astazie
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1818
Age : 63
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : lectures et autres !
Genre littéraire préféré : Lectures diverses
Date d'inscription : 23/01/2010

https://livresdunjourblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tenenbaum, Gérald] Les Harmoniques

Message par Cassiopée le Mer 23 Aoû 2017 - 1:43

Un admirateur secret?

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9882
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tenenbaum, Gérald] Les Harmoniques

Message par Astazie le Mer 23 Aoû 2017 - 9:56

Pourquoi pas ?
avatar
Astazie
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1818
Age : 63
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : lectures et autres !
Genre littéraire préféré : Lectures diverses
Date d'inscription : 23/01/2010

https://livresdunjourblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tenenbaum, Gérald] Les Harmoniques

Message par Pinky le Jeu 21 Sep 2017 - 21:01

Mon ressenti

D’entrée je dois dire que j’ai eu du mal à finir ce livre parce que je me suis perdue dans l’histoire. J’ai suivi le chassé-croisé de 4 personnages qui se rencontrent, se séparent, se retrouvent au fil du temps (entre 1994 et 2015), de leurs questionnements, des pays et de l’Histoire. Les chapitres se suivent mais pas dans une chronologie. J’ai dû à chaque fois, faire l’effort pour me situer.

Effet bien vu par l’auteur qui donne une notion du temps à plusieurs dimensions : celui des personnages, le mien, celui de l’auteur. Si je me suis perdue, les personnages aussi sont apparemment perdus tant dans le temps, que dans leurs réflexions et même parfois autour de leur rencontre.
C’est aussi le temps de la mémoire qui s’échappe ou qui est tenace avec ses souvenirs entêtants, d’absence et ou  de deuil.

La notion de temps est déclinée à l’infini et trouve appui aussi dans le rythme donné par le style. Quatre destins au fil de villes mythiques Venise, Buenos Aires, Paris ou Tel-Aviv, l’auteur m’a entraînée dans une danse ou j’ai perdu le temps malgré une observation fine et millimétrée.  Lorsque les mathématiques et la musique se rencontrent, deux disciplines rythmées par un même temps.

J’ai trouvé peu d’accroche avec les personnages. Dommage

merci à la maison d'édition, à l'auteur et à l'équipe du forum
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6127
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tenenbaum, Gérald] Les Harmoniques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum