Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Marotta, Florent] Le meurtre d'O'Doul Bridge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Marotta, Florent] Le meurtre d'O'Doul Bridge

Message par Cassiopée le Jeu 7 Sep 2017 - 21:06



Le meurtre d'O'Doul Bridge
Auteur : Florent Marotta
Éditions : Taurnada (Septembre 2017)
ISBN : 978-2372580304
248 pages

Quatrième de couverture

San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite. C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable. Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien. Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.

Mon avis

Tout d’abord une mention spéciale pour la couverture.  Elle donne envie de lire par ses couleurs, son côté « vivant », tout en mouvement.  Elle reflète bien l’atmosphère de ce roman, qui bouge, s’emballe parfois, vibre de sons, d’aperçus  et de lumières à l’image de la ville de San Francisco où il se déroule.

Michael Ballanger est un français qui a choisi de vivre là-bas, loin de son pays d’origine. Il a décidé de se reconstruire, d’essayer d’oublier ses démons, sa culpabilité, ses tourments. Il est le French Coach, celui qui aide, qui conseille, qui accompagne…. C’est parfois plus facile de s’occuper des autres, de leur dire ce qu’il faut faire que de gérer ses propres problèmes, n’est-ce pas ?
Bien entendu, il a des tourments, une part d’ombre, une douleur diffuse mais c’est un homme et il cache sa faiblesse sous une apparente robustesse, une forme d’autodérision, une propension à narguer, à tancer les autres …. quitte à payer le prix fort par la suite …..

Un homme a été assassiné et voyant la mort lui tomber dessus, il a appelé Michael Ballanger dont il était un des clients. Je ne vous apprendrai rien en vous disant que les téléphones mobiles sont de vraies mines d’information et que tout se sait… La police n’a aucune difficulté à retrouver trace de ce coup de fil et remonte jusqu’au French Coach, qui, lui, leur explique qu’il n’a rien à se reprocher ….. Ce ne sera pas si simple. D’abord, il y a un flic fouineur qui ne va pas le lâcher, puis sa fille qu’il n’a pas vu depuis des années qui débarque, ensuite des personnes qui n’apprécient pas trop qu’il mène l’enquête (car il a décidé de comprendre ce qu’il s’était passé) qui le menacent … Il va lui falloir avancer en gérant tous ces paramètres et surtout en prenant garde aux retours de bâtons … Ils sont nombreux ceux qui attendent qu’il fasse un faux pas, et sa fille aimerait bien passer du temps avec lui, le voir plus souvent …. De plus, le milieu dans lequel les investigations l’entraînent est fragile, propre à se fermer devant trop de questions, à occulter la communication car les hommes  n’ont pas le souhait qu’on connaisse la partie secrète de leur vie.

Rien ne sera donc aisé pour Michael mais c’est un homme qui en veut, qui ne recule devant rien et qui a suffisamment de force de caractère pour ne pas se laisser abattre alors vaille que vaille, il continue.

C’est avec une écriture et un style vifs, incisifs, que Florent Marotta nous emmène à la suite de son personnage, un homme atypique. Il y a du rythme, de l’action, les cauchemars de Michael permettent d’apporter une réflexion plus profonde sur le poids de la culpabilité, sur le deuil, sur le chemin à accomplir vers la résilience ….

J’ai beaucoup apprécié ce roman, sans temps mort, et avec une réelle atmosphère.

Merci aux éditions Taurnada et à PartageLecture.

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8920
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Marotta, Florent] Le meurtre d'O'Doul Bridge

Message par Eiger le Jeu 14 Sep 2017 - 19:10

Vous aimez les thrillers, mais vous n’aimez pas le gore… Vous aimez les enquêtes, mais pas trop l’ambiance angoissante qui y règne souvent ? Alors ce bouquin est fait pour vous séduire.

C’est sur un ton léger et intrigant à la fois que Florent Marotta nous embarque aux côtés du « French Coach » Michael. Il s’est retrouvé à San Francisco grâce à un ami après avoir tout perdu en France à cause d’un tueur en série manipulateur.

Mais la poisse n’est jamais loin ! Alors qu’il vit tranquillement de son métier, un homme – Calvin – juste avant de se faire « fumer » a composé son numéro dans un dernier geste de survie. Mais pourquoi ?

Oui, Michael n’a rien à voir avec ce type, il l’a vu une fois lors d’une consultation ! Et en plus la seule chose qu’il sait sur lui c’est qu’il voulait changer de vie… Avec ça, Michael n’est pas très avancé !

Il ne sait pas pourquoi, mais il doit enquêter sur cette mort. Il va aller de surprises en surprises !

En plus, manque de bol, sa fille qu’il n’a pas vue depuis un temps monstrueux vient le rejoindre dans son antre !

C’est avec beaucoup de suspense, de l’humour et de la dextérité que l’auteur a su donner de la profondeur à son roman. Les personnages sont touchants et attachants. Notre French Coach, homme à femme et brisé par la vie est vraiment bien travaillé.
L’enquête est menée pas un non-flic ! Et ça ça claque J

Les décors sont très bien détaillés et on arrive facilement à s’imaginer au cœur de l’histoire.

_________________
Fini : "Le cercle" - Dave EGGERS - bientôt ma chronique sera posté Very Happy 
En cours  study : "Le monde m'attend" - MIANNAY

Challenge PàL 2017 : 100% !!!! Mais je n'arrête de lire Wink
avatar
Eiger
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1012
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Marotta, Florent] Le meurtre d'O'Doul Bridge

Message par Sharon Hier à 11:58

Mon avis :

Michael est coach, pas un coach sportif, non, plutôt un coach mental, qui aide ses clients à reprendre leur vie en main. Fait important : il ne les leurre pas avec de beaux discours, il les met face à leur problème, leur contradiction, et cette manière de faire son métier ne plaît pas à tout le monde ("collègues" y compris). Cette méthode, qui lui assure un certain succès (et une émission de radio) a tout à voir avec le passé de Michael. Il doit vivre avec ce qui s'est passé en France, ce qui l'a éloigné de sa famille, avec cette blessure dont nous connaîtrons l'origine au fur et à mesure du récit.  On emporte toujours son passé avec soi.
Le présent se complique quand son dernier client en date est assassiné. La police interroge le french coach, la veuve interroge le french coach à son tour (beaucoup d'argent = beaucoup de pouvoir) et le french coach s'interroge parce que l'enquête n'est pas un modèle du genre - ou plutôt du genre "ne cherchons surtout pas trop loin". Michael Bellanger va donc enquêter - à nouveau. Il va aussi renouer avec sa fille Karine, qui est venue lui rendre visite aux Etats-Unis. Il lui faudra concilier les deux. Comme les chiens ne font pas des chats, sa fille s'interroge sur les motivations de son père, et en cherche la cause dans ce passé qui l'a conduit à s'exiler. Elle s'interroge aussi sur Kim, call-girl, étudiante et assistante de son père - presque son coach personnel finalement.
Au cours de ses recherches, Michael croisera une galerie de personnages haut en couleur, qu'ils soient déterminés à lui nuire ou à l'aider. Mention spécial pour un journaliste particulièrement précautionneux, Milgram : c'est le prix à payer quand on veut vraiment faire éclater la vérité. Tout comme il est impossible de prendre son temps : cette enquête est aussi une course contre la montre, pour qu'elle ne soit pas définitivement enterrée. Mention spéciale pour la couverture, particulièrement bien adaptée au récit. J'ai parfois pensé aux romans d'Harlan Coben en lisant ce roman, en ce qui concerne son rythme ou les caractères très marqués, hors normes de certains personnages - et pas seulement parce que le french coach a les mêmes initiales que Myron Bolitar. D'ailleurs, j'ai bien l'impression que l'on reverra Michael Bellanger pour d'autres séances de "coaching".
Merci au forum Partage-Lecture et aux éditions Taurnada pour ce partenariat
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7308
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Marotta, Florent] Le meurtre d'O'Doul Bridge

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum