Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Olmi, Véronique] Bakhita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Olmi, Véronique] Bakhita

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Olmi, Véronique] Bakhita

Message par lalyre le Dim 10 Sep 2017 - 19:22

[Olmi, Véronique]
Bakhita
Editions Albin Michel 23 août 2017
ISBN 978 2 226 39322 7
456 pages
Quatrième de couverture
Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion.
Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.
Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte.
Avec une rare puissance d’évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu’elle soit razziée.

Mon avis
Un témoignage ou un récit remplis d’humanité, de souffrance et de bonté que nous conte Véronique Olmi avec une écriture sublime pour nous livrer la vie de Bakhita. Capturée à l’âge de sept ans, vendue à plusieurs maîtres, elle va connaître les chaines, les sévices, souffre-douleur de deux petites filles arabes, elle devient un jouet sexuel pour le frère de ces dernières, battue et torturée par un officier turc. Après de telles souffrances, Bakhita a oublié sa langue et son nom. Elle est vendue à un consul qui aimerait la rendre à sa famille alors qu’elle a perdu tous ses souvenirs d’enfance. Après toutes ces années de grands malheurs, une vie nouvelle va-t-elle s’ouvrir pour elle lorsqu’elle entre dans un couvent et devient sœur Giuseppina Bakhita ? Ce qui est certain c’est que la surnommée petite mère noire n’oubliera jamais ceux qu’elle a rencontré et aimé, peut-être arrivera-t-elle à s’échapper vers de nouveaux horizons. L’auteure avec son immense talent tisse un très beau portrait de celle femme humble, discrète et dévouée à la misère, aux faibles, aux enfants et aux souffrants, nous faisant ressentir beaucoup d’émotions, de sensations. Et penser que cette cruauté a existé m’a coupé le souffle et pourtant on sait que de par le monde les traites d’humains ont toujours lieu, cependant jamais je n’oublierai l’histoire de cette femme extraordinaire……5/5

Spoiler:
Le 17 mai 1992Jean-Paul ll déclare bienheureuse celle qui a laissé un message de réconciliation et de pardon évangélique dans un monde si divisé et blessé par la haine et la violence…Le 1er octobre 2000, il la déclare sainte Bakhita, elle devient ainsi la première femme africaine à être élevée à la gloire de autels sans être martyr….
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum