Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bishop, Stephanie] De l'autre côté du monde

Aller en bas

[Bishop, Stephanie] De l'autre côté du monde

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Bishop, Stephanie] De l'autre côté du monde

Message par lalyre le Dim 1 Oct 2017 - 14:58

[Bishop, Stephanie]
De l’autre côté du monde
Editions Fleuve 24 août 2017
ISBN 978 2 265 11673 3
284 pages
Quatrième de couverture
Cambridge, 1963.
Une chambre à soi. Du temps pour peindre. Tel est le rêve de Charlotte après la naissance de ses deux filles. Son mari Henry, lui, ne supporte plus le climat anglais pluvieux et brumeux, et rêve d’un pays aride et ensoleillé comme l’Inde de son enfance. Une brochure, glissée dans la boîte aux lettres, semble apporter la solution : « L’Australie réveille le meilleur en vous. » Henry y croit. Charlotte, en dépit de ses réticences, finit par céder, et peu après la petite famille embarque pour l’autre côté du monde. Cependant, sous le soleil cuisant de Perth, la terre s’assèche tout comme leur relation dont la substance semble progressivement s’estomper. À l’image des aquarelles, les contours de leur vie précédente se brouillent, se perdent. Lorsqu’un nouvel événement vient chambouler l’équilibre familial fragile, Charlotte décide de prendre en main son avenir, quitte à renoncer à ce qu’elle a de plus précieux…

Mon avis
Charlotte a finalement accepté de quitter l’Angleterre pour l’Australie, il se fait qu’en l’époque de 1963, le gouvernement australien payait les frais de traversée pour toute la famille, ce qui sans doute a décidé Henry. Cependant pour Charlotte, on peut imaginer que ce changement ne va pas arranger son état d’esprit, très vite elle se sent épuisée dans son rôle de mère de famille ce qui crée une tension grandissante dans le couple, ceci pour le fond de l’histoire….J’ai aimé ce portrait de femme qui au-delà de la vie de famille, veut vivre sa passion, c’est-à-dire la peinture. Un couple ou chacun à sa façon essaye de retrouver ce qui leur manque. Car Henry retourne en Inde, son pays natal pour y trouver ses racines mais tous les deux ont la nostalgie d’une vie plus confortable et se posent la question, doit-on rester ou ne pas rester ? De très belles descriptions sur la nature et sur le climat nous font imaginer la chaleur du bush contrastant avec le froid de l’Angleterre et la mousson en Inde. Un beau roman écrit avec sensibilité sur l’amour, la maternité, décisions prises et us et coutumes d’un pays à l’autre bout du monde, cela sur fond d’ambiance mélancolique….



avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6560
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum