Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Desai, Kishwar] Simran Singh - Tome 1 : Témoin de la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Desai, Kishwar] Simran Singh - Tome 1 : Témoin de la nuit

Message par Sharon le Ven 6 Oct 2017 - 13:39



Titre : Témoin de la nuit
Auteur : Kishwar  Desai
Edition : l'aube
Nombre de pages : 229 pages.

Présentation de l’éditeur :

Violence au cœur de l’Inde. Une jeune fille de bonne famille est retrouvée, violée et battue, entourée de treize cadavres, dans une immense maison incendiée. La police locale la soupçonne d’être la responsable de cette tragédie. Simran Singh, une travailleuse sociale peu conventionnelle, décide alors d’intervenir. Pour comprendre l’histoire familiale de Durga, Simran dévoile peu à peu un monde épouvantable dans lequel chaque petite fille qui naît n’est jamais sûre de vivre bien longtemps…

Mon avis :

J’ai choisi ce livre parce que je cherchais à lire un roman policier indien, après avoir aimé, voici quelques années, les romans de Kalpana Swaminathan.
Tout d’abord, je voudrai dire, de façon presque docte, que j’ai apprécié cette lecture même si la réalité décrite dans ce roman est atroce – il s’agit ni plus ni moins d’infanticide et de féminicide.
Commençons par l’héroïne Simran Singh, une jeune femme extrêmement chanceuse. Elle a 45 ans, elle est célibataire, sans enfant (pas d’enfant hors mariage), et ses parents n’ont pas été déçus d’avoir une fille, même si sa mère aimerait bien que sa fille unique mène une vie un peu plus conventionnelle. Simran n’est pas obligée de travailler, elle est donc travailleuse sociale bénévole et en a déjà vu des vertes et des pas mures. Oui, le langage que j’emploie est un peu cru, Simran mène une vie peu conventionnelle et assez alcoolisée. Elle pourrait presque me faire penser à l’instit (pour ceux qui ont connu cette série) parce qu’elle résout les conflits sans rencontrer trop de soucis personnels, alors que d’autres ont énormément souffert.
Oui, Simran est née dans une famille aimante, ce qui n’est le cas ni de Durga, ni de sa soeur Sharda, disparue depuis cinq ans. Je ne vous résumerai pas ce qu’elles ont subi, il faut le lire pour le croire, même si c’est un roman – fortement inspiré de faits bien réels en Inde.
L’immense solitude de Durga serait un moindre mal si elle n’avait dû supporter la cruauté et la maltraitance ordinaires de ceux qui l’entouraient. Les extraits de son journal, publiés en tête de chapitre, montrent à quel point elle était une proie facile. Oui, mais pour qui ? L’enquête m’a laissé un petit goût d’inachevé, comme si, face à la corruption généralisée, il était impossible de véritablement élucider ce crime et que pouvoir « sauver » Durga (et d’autres encore) était nettement suffisant.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7360
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum