Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Manook, Ian] Mato Grosso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Manook, Ian] Mato Grosso

Message par Sharon le Ven 6 Oct 2017 - 13:44


Titre : Mato Grosso
Auteur : Ian Manook
Edition : Albin Michel
Nombre de pages : 313 pages.

Présentation de l'éditeur :
Haret, un jeune voyageur, s'arrête dans une bourgade brésilienne du Mato Grosso, où il se lie d'amitié avec le commissaire Santana et s'entiche d'Angèle, une Française expatriée. Elle le délaisse pour un journaliste et, contraint partir loin du village, il rumine son échec avant de revenir assassiner son rival. Des années plus tard, il écrit son histoire, ce qui entraîne de funestes conséquences.

Mon avis :

Bien que fan de Yeruldelgger, j’ai eu du mal à entrer dans ce livre – qui n’est pas une aventure de Yeruldegger, bien sûr. L’une des raisons est que l’action se passe au Brésil, et j’ai beaucoup de mal avec le climat, les paysages d’Amérique du Sud.
Roman policier ? Non, roman noir et mise en abîme. Le personnage principal est un auteur de roman policier qui s’est inspiré de faits trop réels pour écrire son oeuvre à succès. Il n’est pas le seul à puiser son inspiration dans le réel. IL se retrouve face à l’un des hommes dont il a mis en scène la vie dans son roman. Ou comment votre création littéraire vous demande des comptes.
Ce roman me fait penser à un exercice de style, avec le récit enchâssé, l’auteur/narrateur/personnage principal et lecteur, réhabilitant ainsi la lecture à voix haute comme re-création littéraire. Je n’ai garde d’oublier aussi ces questionnements, ces analyses – ou l’auteur sommé de rendre des comptes sur la manière de créer, de (dé)valoriser ses personnages.
Du coup, je me rends compte que j’ai à peine parler du sujet du livre : un meurtre sous fond de passion, de trafic dans un Brésil où l’amour ne cesse de se mêler à la violence. Un pays où les aventuriers peuvent tenter leur chance, tout perdre, tout regagner. La vengeance est l’un des maître-mots. Combien de temps peut-on mettre pour se venger ? Trente ans, répondront certains.
Même si je n’ai pas apprécier ce livre autant que je l’aurai aimé, je pense qu’il plaira aux amateurs de romans noirs et d’aventure.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7508
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum