Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Matsuura, Daruma] Izana - la voleuse de visage

Aller en bas

Que pensez-vous d'"Izana" ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Matsuura, Daruma] Izana - la voleuse de visage

Message par Pistou 117 le Lun 13 Nov 2017 - 21:29

•  Broché: 317 pages
•  Editeur : Lumen (18 mai 2017)
•  Langue : Français
•  ISBN-10: 2371020931
•  ISBN-13: 978-2371020931
•  Dimensions du produit: 13,9 x 2,5 x 22,5 cm




4ème de couverture

Et si vous pouviez prendre l'apparence de n'importe qui ?
Dans le monde d'Izana, il y a le dedans et le dehors. Le dehors, c'est tout ce qui s'étend au-delà des murs de la maison : le soleil, les arbres, les autres... tout ce qu'elle n'a jamais vu autrement que dans ses livres ou à travers les carreaux. Car depuis sa naissance, elle vit recluse, bien à l'abri entre quatre murs. Un jour, poussée par la curiosité, la jeune fille décide de braver l'interdit et de s'aventurer à l'extérieur. Bien mal lui en prend – elle comprend que son visage est si effroyable qu'il ne peut être montré au grand jour.

Car si d'ordinaire, la laideur n'est pas un crime, il règne dans le village une terrible superstition. Autrefois se seraient affrontées une sorcière d'une grande laideur et une prêtresse d'une grande beauté : la première, victorieuse, aurait volé son apparence à la seconde. Depuis lors, toute petite fille laide née une certaine année est tuée sur-le-champ, sous peine de porter malheur aux habitants. Cette légende est même le thème d'une pièce de théâtre qui se joue chaque été. Izana y découvre pour la première fois, dans le rôle de la prêtresse, sa propre cousine. Née la même année qu'elle, Namino a été épargnée grâce à sa beauté extraordinaire...

Jusqu'où iriez-vous pour obtenir la beauté du diable, pour prendre le visage de votre choix ? À quel point l'apparence d'un être influence-t-elle son destin ? Dans une petite ville à l'atmosphère envoûtante, où des légendes séculaires restent terriblement vivaces, une adolescente marquée par le sort décide de briser les chaînes de son destin.


Mon avis

Moitié roman, moitié conte, je n’avais jamais lu de livre de ce genre.  Ce récit ne peut être un conte, il est beaucoup trop long. Il en revêt pourtant de nombreux aspects. Il était une fois, dans un village isolé du Japon, une jeune fille très laide qui vivait hors du monde à cause de sa laideur. Dans cette histoire, il y a des légendes, des prêtresses, une ogresse, de la magie, une belle jeune fille, un beau jeune homme (ils ne sont ni prince ni princesse mais c’est tout comme)… et Izana… qui tient plus ou moins le rôle de la vilaine sorcière.

Tout cela peut sembler complètement hors du temps et pourtant, l’action a lieu en 1975 environ, soit une époque relativement récente. Une époque moderne. Je me demande quelle place  tenaient encore les superstitions , en ce temps-là, dans des régions isolées du Japon. J’aimerais savoir si la situation dans laquelle se trouve Izana est plausible ou si elle tient totalement de l’imaginaire. Je n’en ai aucune idée, c’est frustrant.

Les thèmes qui sont au centre de l’intrigue sont très durs, tels l’exclusion, la différence. L’auteur pose des questions qui dérangent. Jusqu’où peut aller le conformisme ? A quelles extrémités la peur et l’ignorance peuvent-elles pousser  l’homme ? Enfin et surtout, quelles peuvent être les conséquences de l’exclusion sur un être humain ? L’aspect physique a-t-il une influence sur notre personnalité, notre histoire ?

J’ai bien aimé tous ces thèmes. Par contre, je reste un peu sur ma faim. Il manque quelque chose à ce récit pour en faire un chef d’œuvre, mais je ne sais pas ce que c’est. Le style est peut-être trop léger pour ce thème. Dans ce cas, la traduction peut-être en être la raison, même si elle me semble très réussie.  Je n’ai pas été émue, ni attristée, malgré la gravité des situations évoquées. Après avoir plaint l’héroïne pendant les trois quarts de ma lecture, j’ai perdu toute compassion envers elle. Je ne me suis pas sentie suffisamment impliquée par ce texte.

Pour couronner cela, la fin n’en est pas une. Pour savoir la suite, il faut lire la série de mangas qui raconte l’histoire de la fille d’Izana, Kazané. Ma foi, le je ferai peut-être…
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3163
Age : 53
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum