Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ramonet, Yves] Meurtres à l'ile d'Yeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Ramonet, Yves] Meurtres à l'ile d'Yeu

Message par Sharon le Mer 15 Nov 2017 - 20:00


Titre :Meurtres à l'île d'Yeu d'Yves Ramonet.
Auteur : Yves Ramonet
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 300 pages.

Mon résumé :
Isabelle, navigatrice renommée, revient sur son île natale avec son fils Noé avant une dernière transat. Elle reçoit un signal de détresse. Las ! C’est un corps décapité qu’elle repêche. Le commandant Nicolas Lemeur enquête.

Petite précision :

Si vous avez vu le téléfilm sur France 3, vous ne lirez ni le livre, ni mon avis. Pas grave : je ne vais pas être très sympa.

Mon avis :

– Ce que je voulais dire, c’est qu’on est en basse saison, et que c’est toujours calme.
– Calme ? Un mec décapité. Un bateau sans doute coulé. Qu’est-ce que ce doit être quand c’est agité….


Je suis bien d’accord avec le commandant Lemeur : franchement, ce n’est pas une affaire pareille qui permettra le bon développement du tourisme sur l’île d’Yeu. Mettons nous également à la place d’Isabelle, originaire de l’île et qui, pour son retour, est accueillie par un cadavre : il est des comités d’accueil bien plus sympathiques, c’est moi qui vous le dit. Et ce n’est pas fini ! Point positif (pour le tourisme, toujours) : il apparaîtrait que seuls les enfants nés sur l’île seraient menacés, en vertu d’une légende locale. Je vous le dis tout de suite : il est vraiment dommage que cette partie de l’intrigue ne soit pas davantage développée, elle avait un fort potentiel. Tant pis pour le cartésianisme, il est toujours bon d’aller au bout des choses.
A l’intrigue ésotérico-policière s’ajoute une histoire d’amour – ou presque : l’enquêteur est l’ex de la navigatrice. Disons plutôt qu’elle l’a quitté 18 ans plutôt et qu’il n’a pas vraiment compris pourquoi. L’explication s’appelle Noé et ne doit pas du tout sa participation à l’intrigue au commandant – ce qui explique ainsi la rupture, n’est-ce pas ?
Les intrigues se déroulent sans trop de complication, avec logique, ai-je envie de dire. Il est tout de même des invraisemblances, des faits qui ne sont pas assez creusés. Je me répète, mais il est bon de laisser une intrigue se déployer. L’ensemble reste sympathique, mais pas indispensable.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7512
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum