Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lever, Evelyne] C'était Marie-Antoinette

Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Lever, Evelyne] C'était Marie-Antoinette

Message par Hortensia le Mar 21 Nov 2017 - 15:09



Auteure : Evelyne Lever
Editeur : Fayard
Collection : Pluriel
Nombre de pages : 512

Le quatrième de couverture :

Réinventée sous des traits différents à chaque génération, Marie-Antoinette exerce toujours la même fascination et suscite des passions contradictoires. La singularité de son destin, sa violence l’ont fait entrer dans la légende dès qu’elle gravit les marches de l’échafaud. La biographie d’Évelyne Lever nous fait découvrir dans l’intimité une princesse au charme incontestable revendiquant le droit de mener une vie privée, une mère attentive, une amoureuse discrète (elle a entretenu une tendre liaison avec le comte Fersen), mais aussi une reine entrée en politique bien malgré elle à l’aube de la révolution pour défendre la monarchie. Première souveraine médiatisée, elle est apparue aux yeux des sans-culottes comme « l’Autrichienne » responsable des maux de la France et pour beaucoup d’autres comme la victime immolée à la république. Marie-Antoinette retrouve aujourd’hui sa véritable place dans l’Histoire.

Mon avis :

Ce livre est une biographie, mais qui se lit comme un roman. Effectivement, l'ouvrage d'Evelyne Lever est beaucoup moins froid que la Marie-Antoinette de Stefan Zweig, qui semble assez distancié (son livre est néanmoins une très très bonne biographie que je conseille). Ici, l'auteure ne donne aucun jugement et on la sent presque proche de Marie-Antoinette ( certainement dû au travail concernant les témoignages de ceux qui ont traverser cette époque ), ce qui donne une autre dimension au livre mais aussi au personnage.
Cependant, C'était Marie-Antoinette reste un livre historique, donc très neutre. On sent bien qu'Evelyne Lever a une certaine sympathie pour le personnage mais en aucun cas elle n'essaie de la disculper et de la faire passer pour la martyre qu'invoquaient les royalistes du XIXème siècle.
Dans sa conception, cette biographie n'a rien de révolutionnaire (si je peux me permettre) et elle raconte de façon chronologique la vie de cette malheureuse reine de France, dont la chute est d'autant plus brutale qu'elle évolue pendant plus de trente ans dans les ors et les fastes de deux puissantes cours du XVIIIème siècle (l'Autriche et la France) avant de finir ses jours dans d'immondes cachots froids et humides, constamment soumise aux regards de ses gardiens républicains.
Evelyne Lever insiste un peu moins sur la frivolité de Marie-Antoinette que Stefan Zweig, mais elle dépeint bien néanmoins le changement de comportement de la dauphine devenue reine à un bien jeune âge et qui se mue bientôt en femme accomplie. On se rend compte que Marie-Antoinette a été finalement, par bien des aspects, responsable de sa fin : sa frivolité et son insouciance de jeunesse l'ont perdue, ainsi que son engagement politique qui allait en faveur des actions de l'Autriche mais jamais de la France. Si elle avait accepté d'écouter un peu ceux qui la mettaient en garde, si elle s'était émancipée d'une coterie opportuniste (les Polignac) pour mieux assumer son rôle de reine de France, si elle avait un peu plus tôt pris au sérieux les pamphlets et les libelles publiés contre elle, peut-être aurait-elle pu réagir plus tôt et, d'une certaine façon, "redorer son blason" aux yeux du peuple qui grondait contre elle. Il ne faut pas oublier, par contre, qu'elle fut également victime d'une réputation, qui lui fut quand même attribuée de façon injustifiée. Relire les ultimes moments de sa vie, sa dernière lettre écrite pour sa belle soeur Elisabeth est toujours un déchirement.
En tous cas, je vous conseille ce livre, si vous voulez découvrir le personnage, où tout simplement lire une bonne biographie d'elle. Assez similaire à la Marie-Antoinette de Zweig, parue en 1937, elle est bien plus moderne, puisque rédigée récemment et plus accessible. Mais perso ma préférence restera pour les biographies de Zweig et de Simone Bertière.
Je vote : beaucoup apprécié
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1857
Age : 27
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lever, Evelyne] C'était Marie-Antoinette

Message par louloute le Mar 21 Nov 2017 - 15:55

Merci Hortensia pour ta critique, je le note   Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11158
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lever, Evelyne] C'était Marie-Antoinette

Message par lalyre le Mar 21 Nov 2017 - 20:09

Merci Hortensia pour ta belle critique qui donne l'envie de lire cette biographie flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6564
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lever, Evelyne] C'était Marie-Antoinette

Message par Hortensia le Mar 21 Nov 2017 - 22:06

merci les filles pour vos commentaires.
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1857
Age : 27
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lever, Evelyne] C'était Marie-Antoinette

Message par Step le Lun 27 Nov 2017 - 19:03

Merci Hortensia, j'ai lu la bio de Stefan Zweig et j'ai apprécié, j'en ai lu une autre mais j'ai un trou là confused bon je lirai celle-ci elle me fait envie, je la note.

_________________
study Dans le murmure des feuilles qui dansent - Agnès Ledig flower



Challenge Partage-Lecture 5/10
  Mes listes  




----------------------------------------

avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7385
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lever, Evelyne] C'était Marie-Antoinette

Message par Hortensia le Lun 27 Nov 2017 - 20:00

Step a écrit:Merci Hortensia, j'ai lu la bio de Stefan Zweig et j'ai apprécié, j'en ai lu une autre mais j'ai un trou là confused  bon je lirai celle-ci elle me fait envie, je la note.

cheers Merci pour ton commentaire, c'est le but que mes coups de coeurs et recommandations donnent envie au plus de monde possible que de plonger dans ces livres. I love you
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1857
Age : 27
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lever, Evelyne] C'était Marie-Antoinette

Message par Step le Jeu 4 Oct 2018 - 19:44

Je viens de terminer cette bio de Marie-Antoinette. Tout comme lorsque j'ai lu celle de Stephan Zweig j'ai été touchée par cette Reine de France influencée au delà du supportable par l'Autriche et par Marie-Thérèse sa mère, puis par son frère Joseph II.

Mariée à 13 ans elle n'est qu'un pion pour sa mère afin de consolider l'alliance de la France et de l’Autriche. Alors qu'elle voue un attachement sans limite à sa famille autrichienne Marie-Thérèse le lui rend bien mal...

Le livre est tout en détail, bien documenté depuis la naissance de Marie-Antoinette jusqu'au bout, l'auteure insiste sur la relation de la Reine avec Fersen, beaucoup plus que ne l'a fait Zweig. c'est une biographie plus aboutie.

J'ai lu ce livre dans de mauvaises conditions, le livre de poche avait vraiment de trop petits caractères, j'ai regretté ma liseuse et cela m'a ralenti dans ma lecture.

C'est un très bon livre que j'ai cependant beaucoup apprécié!


_________________
study Dans le murmure des feuilles qui dansent - Agnès Ledig flower



Challenge Partage-Lecture 5/10
  Mes listes  




----------------------------------------

avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7385
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lever, Evelyne] C'était Marie-Antoinette

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum