Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Larher, Erwan] Le livre que je ne voulais pas écrire

Aller en bas

Votre opinion sur Le livre que je ne voulais pas écrire

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Larher, Erwan] Le livre que je ne voulais pas écrire

Message par Algue le Mar 26 Déc 2017 - 12:14



Editions Quidam
268 pages
ISBN : 978-2-37491-063-5

Présentation de l'éditeur

Je suis romancier. J’invente des histoires. Des intrigues. Des personnages. Et, j’espère, une langue. Pour dire et questionner le monde, l’humain.
Il m’est arrivé une mésaventure, devenue une tuile pour le romancier qui partage ma vie : je me suis trouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit au mauvais moment ; donc lui aussi.

Mon avis

Erwan Larher aime le rock. Le 13 novembre 2015, il se rend au Bataclan pour écouter les Eagles of Death Metal. Le mauvais endroit au mauvais moment en effet : non seulement il assiste au carnage causé par les terroristes dans la salle de concert, mais il est touché par deux balles de kalachnikov.

Cela semble impossible, pourtant c'est sur un ton léger qu'il raconte les hurlements, la douleur, l'attente interminable des secours. La psychologue qui le trouve pas assez traumatisé, c'est louche. La tristesse d'avoir perdu ses santiags. La convalescence rythmée par la correction des épreuves de son roman. Car Erwan Larher est auteur, c'est pourquoi ses proches lui suggèrent de raconter tout cela dans un livre.

il n'a pas envie. Ne sais pas comment s'y prendre. A quoi bon ? Il ne veut pas d'un témoignage de plus. Alors ce projet, Projet B, doit prendre une forme littéraire. Forme qu'il trouve notamment grâce aux contributions des proches invités. Famille ou amis, auteurs ou non, ils apportent un éclairage du dehors.

C'est ainsi que Le livre que je ne voulais pas écrire est devenu bien plus qu'un récit des attentats. On y parle d'amitié, d'amour, de rock, d'héroïsme (ou pas), de virilité (ou pas), de colère (ou pas). Paradoxalement, c'est une lecture qui communique plus l'envie de sourire que l'angoisse, et je vous la recommande. J'essaierai de trouver ses autres livres.

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 319
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum