Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Miosi, Blanca] Le Condor à la plume d'Or

Aller en bas

Votre avis ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Miosi, Blanca] Le Condor à la plume d'Or

Message par Cassiopée le Mer 3 Jan 2018 - 15:23



Le Condor à la plume d’Or
Auteur : Blanca Miosi
Traduit de l’espagnol par Maud Hillard
Éditions : Books on Demand (13 novembre 2017)
368 pages
ISBN : 978-2322099771

Quatrième de couverture

La cité perdue des Incas resta mystérieusement cachée pendant plus de cinq cents ans. Inexplicablement, même les propres descendants des guerriers incas ignorèrent son existence jusqu’au début du XXe siècle. Voici l’histoire qui dévoile le secret le mieux gardé de cet empire. Depuis Pachacutec, en passant par la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, la conquête du Pérou par Francisco Pizarro, jusqu’à nos jours.


Mon avis


Nous voilà au quinzième siècle chez les Incas… Un monde historique que je connais peu si ce n’est par les fabuleux monuments qui ont été érigés là-bas.

Blanca Miosi et sa fidèle traductrice, Maud Hillard, nous emmènent découvrir plusieurs générations d’Incas, de Pachacutec à Atahualpa (dernier empereur inca) en passant par Tupac et Huayna. Nous assistons à la création, à la construction, puis au partage avant le déclin, d’un empire. Mêlant habilement l’Histoire à la romance, parfaitement renseigné, ce récit est captivant. On apprend beaucoup sans avoir l’aspect rébarbatif de la documentation, parfois indigeste, qu’il faut lire pour connaître un peu plus les us et coutumes d’un peuple.

Par l’intermédiaire de personnages fascinants, on découvre le rôle et le rang des épouses, l’organisation de la vie quotidienne, le fonctionnement de l’armée, la transmission de l’information (grâce aux chasquis : coureurs agiles et hautement entraînés qui délivraient des messages, des présents royaux ou autres objets dans tout le territoire) …. On observe les inévitables jalousies entre les femmes, entre les demi-frères, les trahisons, les tromperies, les tricheries… La volonté de chaque souverain de faire mieux que le précédent ….. et de se sortir des situations délicates sans perdre la face. Ces hommes étaient forts, cachant leurs faiblesses sous des dehors froids, ne montrant que peu leur amour…. On les voit marcher avec leurs hommes, avancer malgré toutes les difficultés dans un relief hostile, animé par un seul but …..Pachacutec était un fin militaire, qui a développé avec brio son royaume, il savait gérer d’une main de fer… parfois un peu trop répressive….. Tupac, lui, a su développer encore et encore l’emprise des Incas, s’appuyant sur les Orejones, qu’il avait récupérés lors d’un de ses voyages…. Ensuite, débarquent les espagnols avec Francisco Pizarro et un prêtre voulant convertir les Incas à la religion catholique….. les relations seront difficiles, jeu de dupes en place ….. Atahualpa, qui est au pouvoir à ce moment là, ne sait pas comment agir….

J’ai beaucoup apprécié cette lecture. Le style est vivant, l’écriture fluide et tout ce qui est évoqué est passionnant, enrichissant, pour notre culture générale car, je l’ai déjà signalé, la part d’Histoire (avec un H majuscule) est belle et bien introduite dans le texte. Il y a des événements marquants qui permettent au lecteur de rester en lien avec tout ce qui se déroule sous ses yeux. La part d’imaginaire est crédible et reliée avec doigté à ce qu’on sait de cette époque. J’ai été frappée par les femmes, capables de beaucoup par amour, que ce soit de s’effacer, de conseiller, d’accompagner tout en laissant penser que l’homme choisit. Et j’ai pensé à cette maxime : « Derrière chaque grand homme se cache une femme… »

C’est un recueil comme je les aime, complet, divertissant mais qui me permet d’apprendre et me donne envie d’aller plus loin dans la connaissance de ce que j’ai découvert…..

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 10172
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum