Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bitz, Emmanuel] Lycée, etc.

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Bitz, Emmanuel] Lycée, etc.

Message par Eiger le Ven 26 Jan 2018 - 20:25


Le lycée est une période complexe dans nos vies où tout se bouscule, où tout bascule !
 
Année de parution : 2016
ISBN : 979-10-262-1372-7
Nombre de pages : 169
Editions : Autoédition – Librinova
 
Résumé (quatrième de couverture) :
 
Morgann a 15 ans lorsqu’il rencontre Alex – qui devient vite son ami le plus proche – et la belle Ambre, de sept ans leur aînée, qui les trouble tous deux. Au rythme de la musique pop-rock qu’il aime écouter, Morgann grandit, cultive son originalité et porte sur la société contemporaine...
 
Quelques citations :
 
« Ce n’est pas entre égoïste et altruiste qu’est la différence fondamentale qui a porté les hommes à distinguer le moral de l’immoral, le bon du mauvais, mais bien entre l’attachement à une tradition, à une loi, et la tendance à s’en affranchir. »
Nietzsche – Humain, trop humain
 
« Lorsque l’on est mal compris en bloc, il est impossible de supprimer complètement un malentendu de détail. Il faut se rendre compte de cela pour ne pas user inutilement sa force à se défendre. »
Nietzsche – Humain, trop humain
 
« Le gens appartient à une espèce des plus regrettables et s’imagine en général ne pas en faire partie lui-même, se permettant d’interpeller de ses congénères sous cette dénomination générique alors qu’au fond tout l’apparente à cette engeance. Aussi, il s’insurge de-ci de-là contre des comportements ou des façons de penser dont il s’apercevrait, s’il était lucide voire simplement de bonne foi, qu’ils se rapprochent fâcheusement des siens. Il aurait alors pour ceux-ci des justifications parfaitement valables, le tenant toujours à l’écart de cette lie. Le gens se caractérise enfin par son manque d’ouverture d’esprit, son incapacité à penser en dehors du commun. Il s’indigne donc de toute attitude au-delà des préjugés qui lui sont perpétuellement fournis. Son pouvoir de nuisance se limiterait à lui-même si son voyeurisme jaloux ne s’accompagnait d’une promptitude à la dénonciation qui n’était pas nouvelle… Bref, le gens est un individu peu fréquentable bien que largement répandu. On le retrouve également sous l’appellation ‘les autres’. Vous avez beau l’éviter ou ne rien faire pour le croiser, il se rappelle régulièrement à votre mauvais souvenir pour vous faire profiter de son minable enfer. »
 
Quelques mots sur l’auteur : par l’auteur lui-même
 
« Que pourrais-je bien vous écrire d'autobiographiquement sensé qui vous inciterait à lire ce roman ?!
Que j'écris par plaisir. Parfois aussi pour me débarrasser de mes pensées....
Que je prends un soin particulier à l'écriture, du choix des mots à la langue et à la cohérence du récit.


Que je publie parce que je pense que mes romans peuvent parler aux autres, voire apporter à quelques-uns, les thèmes abordés étant à la fois universels et se déclinant de façon personnelle.
Que pour Lycée,etc., j'ai voulu rester le plus naturaliste possible, et que d'autres romans sont déjà écrits.
Qu'un agent littéraire avait lu celui-ci, trouvant que j'avais des choses à dire, et suggérant des évolutions qui y ont été apportées, peut-être ? Il disparut peu après.
Quelle que puisse être votre sensibilité parmi tout cela, bonne lecture ! » [Source_Librinova]
 
Maintenant, place au livre !
 
Quoi vous dire de ce livre ? C’est une bonne question que je me pose ! Oui, car avant de le finir, je l’avais pour ainsi dire, abandonné !
 
Et puis, je me suis dit « non, ma grande, ce n’est pas correct ! L’auteur a écrit et a produit un travail, il faut le respecter ! » Donc je l’ai fini ! Et je suis mitigé !
 
Emmanuel Bitz nous embarque dans un roman où les lycéens sont à l’honneur. Morgann et Alex, deux ados qui débutent une relation d’amitié peu commune ! Ils vont faire la connaissance d’Ambre, de 7 ans leur aînée. Une amitié hors norme, forte et sans tabou va naître entre eux et l’expérience qui en découle est de mise.
 
Morgann, notre narrateur, porte une grande réflexion sur la vie et ce qui l’entoure. Malgré la distance qu’il met entre lui et les autres, ses expériences sont très approfondies, dans tous les sens du terme !
 
Les « + » de ce livre ?
-          Les sujets abordés, indéniablement ! Oui, l’auteur aborde des thèmes plus ou moins complexe de notre société et les personnages les analysent, les décortiquent et se les approprient, avec énormément de recule ! (trop ?).
On voit passer des sujets comme la laïcité, les parents, les relations entre personnes, la relation à l’autorité, la rébellion, etc.
-          Les analyses sont très approfondies et portent à la réflexion.
-          J’ai bien apprécié également les références à la musique, aux textes et à la littérature.
-          Ce n’est pas un roman classique et passe partout. C’est un OLNI ! (Objet Littéraire Non Identifié)
L’auteur nous livre un texte d’une intelligence hors norme (?)
 
Les « - » de ce livre ?
-          Les distorsions de forme et le style littéraire. Les digressions à certains passages. Il y a des longueurs, des passages où on n’arrive pas à comprendre où veut nous emmener l’auteur.
Pour ma part, j’ai refermé ce livre et je me suis dit « bon ok, et du coup ? » oui, il y a la réflexion, mais non, ça ne colle pas à la réalité ou alors pour une petite minorité.
-          Les ados, qui sont très, trop intelligent et qui ont un recul très assis sur la vie et la société à leurs âges. J’ai l’impression d’un décalage. Si on donne ce roman à lire à des ados, je ne suis pas sûr qu’ils puissent s’identifier. D’autant plus que certaines références remontent à quelques années maintenant… C’est l’adolescence vue à travers les yeux d’un adulte.
-          Je ne pense pas que l’auteur ait réussi à se mettre à la place d’un adolescent et des réflexions portées à cet âge-là. J’ai l’impression qu’il s’est un peu trop appuyé sur son expérience de vie avec tout le recul qu’il a acquis et l’a collé à des jeunes gens de 16 à 22 ans.
-          Est-ce que l’auteur a écrit ce livre pour cette population ? Je ne sais pas.
Je ne suis pas sûr non plus que les adultes arrivent à accrocher dans ce roman. Moi-même, j’ai rencontré quelques longueurs, quelques difficultés. Pour moi, avec le titre et la quatrième, je ne m’attendais pas à ce genre de littérature. J’ai l’impression que ça ne colle pas.
 
Je ne me suis pas laissé embarquer par ce livre. Il y a certes, un gros travail certainement derrière, mais je n’ai pas accroché. Ni au style, ni au sujet global.

Je serais curieuse d’avoir vos retours si vous l’avez lu…

_________________
Fini : "Jules" - Didier VAN CAUWELAERT
En cours  study : "Un air de Violon" - Yvonne ROBERT

Challenge PàL 2018 : à venir ...
avatar
Eiger
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1490
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum