Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Rouzier, Sophie] Clara au Guatemala : L'odyssée glamour d'une apprentie globetrotteuse

Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Rouzier, Sophie] Clara au Guatemala : L'odyssée glamour d'une apprentie globetrotteuse

Message par Nisa le Mar 13 Fév 2018 - 7:54


Titre : Clara au Guatemala: L'odyssée glamour d'une apprentie globetrotteuse
Auteur : Sophie Rouzier
Date de parution : 4 juin 2017
ISBN-13: 978-1521231678
312 pages


Description (source Amazon) :

Une promesse?
évasion de la grisaille quotidienne garantie avec cette comédie romantique pétillante! Comment ?

  • avec une héroïne un peu paumée mais très attachante qui rêve de rencontrer le grand Amour...
  • des hommes dont un beau ténébreux, un gendre idéal et un rigolo de service qui vont lui en faire voir de toutes les couleurs et vivre de nombreuses aventures...
  • un secret de famille bien gardé qui propulse notre héroïne sans préavis au Guatemala...


Une dose d'amour, une cuillerée d'humour et une pincée d'amitié se mêlent à deux ingrédients phare : le voyage et l'aventure... Retrouvez ce cocktail explosif dans le premier roman de chick lit de Sophie Rouzier.

Résumé
“Clara, Clara, Clara, qu’est-ce qu’on va faire de toi!“ Cette phrase Clara l’a déjà entendue des millions de fois, que ce soit de la bouche de son patron, de ses parents ou même de ses amis. Elle ne sait que faire de sa vie. Un jour, elle est pigiste pour un magazine féminin, le lendemain serveuse dans un bistrot. Quand trouvera-t-elle sa voie? Quelle est sa destinée? C’est lorsque sa tante Flor lui parle de ses origines guatémaltèques que Clara n’a plus qu’une idée en tête: partir au Guatemala pour découvrir l’histoire de sa famille! Un événement troublant a obligé ses grands-parents à fuir leur pays. Pourquoi sa mère rejette-t-elle tout ce qui a trait à ses origines? Pourquoi personne ne s’est donné la peine de lui apprendre l’espagnol? Accompagnée de ses deux acolytes Matthew et Clay, elle va mener une enquête qui va les conduire à la capitale de Guatemala City, dans la jungle de El Mirador mais aussi dans la superbe ville coloniale d’Antigua. Entre secrets de famille et histoires d’amour, bronzette et rando, nouvelle culture et découverte de soi, Clara va en vivre des aventures, sans perdre pour autant son côté glamour!


Mon avis :

Comme souvent, c'est la couverture qui m'a donné envie de découvrir ce roman. Elle fait un peu BD, elle est juste sublime et parfaitement adapté au roman.

Comment parler de Clara ? Cette jeune femme est une boule d'énergie communicative. Elle est délurée, naïve, fraîche, pétillante tout en doutant (oui oui, tout au fond). On pourrait la penser futile et égoïste alors qu'en fait, de vraies questions se posent derrière ses blagues et surtout, elle a le cœur sur la main. Elle pratique l'humour et l'autodérision pour se protéger mais derrière ça, se cache une jeune femme un peu perdue.

En effet, dès le début de ma lecture, je me suis dis qu'au final, ce qui lui manque surtout, c'est un but dans la vie. Vous savez, la raison qui vous pousse à vous lever tous les matins. A continuer d'encaisser les problèmes. Certains ne se posent pas de questions, se contentent de survivre là où ils ont trouvé leur place. Clara, elle, veut Vivre (oui avec un grand V).

Grâce à sa tante Flor, elle se décide à partir au Guatemala (pays que je ne connaissais que vaguement de nom, il faut bien l'avouer). Et pas pour une semaine ou deux, non, pour un an. Quand Clara fait quelque chose, ce n'est pas à moitié.

Son voyage est l'occasion de faire des rencontres (et de trouver l'amour ?), de se dépasser physiquement (la randonnée quand on est pas sportive, ce n'est pas si évident), de découvrir le pays où sa mère est née mais surtout d'enquêter sur les raisons du départ précipité de ses grands-parents.

Ce dernier point m'a fortement intéressé, c'est une excellente idée de l'autrice qui apporte de la profondeur à ce roman plutôt léger. Qu'est-ce qui peut pousser une famille à fuir un pays aussi soudainement ? On se doute que c'est grave, d'autant que si notre héroïne est obligée de partir, c'est que la loi du silence règne parmi les - rares - survivants.

En résumé, un roman qui est comme son personnage principal, avec quelques défauts (c'est un premier roman ne l'oublions pas) mais tellement attachant qu'on les oublie très vite. Une belle lecture que je recommande pour s'évader un peu.

L'autrice travaille actuellement sur un second roman que je me réjouis de découvrir.

Je vote très apprécié.
Nisa
Nisa
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5733
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rouzier, Sophie] Clara au Guatemala : L'odyssée glamour d'une apprentie globetrotteuse

Message par Eiger le Jeu 3 Jan 2019 - 21:12

Merci Nisa Very Happy voici mon avis Wink 

Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, je ne pouvais pas passer à côté de ce roman chick-lit. Il est pétillant, plein de féminité grâce à Clara, drôle et nous voyageons. Un peu à la manière de Bridget Jones, dès le départ, le ton est donné ! Un peu d’amour, un soupçon d’injustice et un peu de mystère !
Nous voilà aux côtés de Clara, une belle trentenaire, qui ne sait pas où elle tamponne et qui pour la Nième fois s’est faite virer d’un job ! Le pire, ce n’est pas de se faire virer, non loin de là, mais de l’annoncer à ses parents qui finiront encore une fois par lui asséner « Clara, Clara, Clara, mais qu’est-ce qu’on va faire de toi ? » et ça, elle déteste !
Le roman est narré par Clara elle-même, donc à la première personne. Nous faisons avec elle, le tour du propriétaire si je puis dire ! Elle nous présente sa famille avec une mère assez dirigeante, un père qui fuit les engueulades en faisant semblant d’être d’accord avec sa mère et qui en aparté donne son aval à Clara parce qu’il pense comme elle. Une tante un peu plus funkie que le reste de la famille et qui croit dur comme faire en la tournée de notre belle Clarita. Et cette fameuse tente fait un AVC. Elle lui raconte alors l’histoire de sa famille et qu’elle ne comprend toujours pas pourquoi et par quel mystère ils sont tous partis du Guatemala pour la France… Pour Clara, c’est décidé, elle part à la découverte de son passé… Y arrivera-t-elle ?
Oula, ça c’est autre chose ! Oui, parce qu’il faut le dire, Clara est une midinette tête en l’air comme pas possible. Elle est un poil chochotte sur les bords et l’apprentissage en général euh… bref, ce n’est pas son fort. Mais elle part quand même 😊 pour notre plus grand plaisir. Ce passage-là m’a fait franchement rire et bien comprendre qui est Clara ! Elle est à l’aéroport avec son père et elle doit enregistrer son bagage… Impossible, son sac pèse plus de 30 kg ! Elle va donc faire le tri avec son père ET Clay un jeune homme blasé, un je sais tout ! (je ne vous en dis pas plus, à vous de découvrir le livre).
Côté mec ? Euh elle n’en tient pas un ! Non, pas plus de deux jours et encore si elle arrive à planquer son portable avant qu’il ne ferme la porte de son appart. Alors côté mec ben on en est là… Ici aussi, elle va essayer de modifier son comportement, mais, chasser le naturel…
Sophie Rouzier nous embarque dans une drôle d’histoire. Drôle dans tous les sens du terme ! En effet, on rigole, on est surpris, on voyage dans des endroits (pour moi) inconnus, on fait la connaissance de drôles de zigoto de l’espèce mâle et on rit. Alors en effet, le sujet sur la recherche de ses origines est assez présent, mais n’est en fait qu’un filigrane à l’histoire. C’est plutôt le fait de ce détaché de la routine habituelle, de la vie « normale » dans laquelle nous sommes engloutit chaque jour, une vie « rangée » avec un travail qui ne nous correspond pas forcément et la quête de soi.
On se cherche, on ne se connait pas vraiment, on vit la vie dans laquelle il nous est dicté nos pas, nos croyances, notre éducation dans les rails, les cases de notre société. Clara est un peu perdue face à ça, tout comme deux autres personnages dont elle fera connaissance. Elle va dépasser ses peurs et gravir des montagnes pour accéder à un homme ? Ou pas, à sa vie, à ce qu’elle est vraiment ? Peut-être.
Derrière ses « futilités » néanmoins réelles qui nous portent à la réflexion de nos vie, Sophie nous glisse un soupçon de quête et d’enquête face à l’histoire du Guatemala. C’est un pays qui fait rêver pour plusieurs points. De par ses paysages époustouflants. Sa faune et sa flore. Sa population, son histoire etc. Bref, c’est un pays qui détonne et qui questionne.
C’est dans une ambiance d’aventure de poulette où nous transporte l’auteure. C’est édulcoré, c’est frais, c’est vrai. Les filles restent des filles, les midinettes restent des midinettes et les hommes beh reste les mecs ! Pour moi, ça fonctionne parce que c’est très réaliste. Oui, oui, Clara qui part en rando, mais qui râle un peu tout le long parce que ce n’est décidément pas son truc 😊 ça c’est réaliste !
Petit bémol, les deux passages où ce n’est pas Clara qui parle, mais d’autres personnages… Je trouve ces passages un peu dommage et enlève un petit peu de mystère à la relation entre les personnes.
Un point positif, carrément d’ailleurs, une fin inattendue ! Il va falloir attendre vraiment la presque fin pour comprendre !
Vous avez envie de voyager Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice ? De passer un joli moment auprès d’une héroïne peu conventionnelle ? Alors je vous invite férocement à découvrir le livre de Sophie Rouzier qui a un style hyper fluide, qui glisse quelques boutades ou situations délirantes et qui nous fait vivre de véritables sentiments. Alors en effet, on ne s’identifie pas forcément à l’héroïne, mais on se surprend à rêver, à voyager avec elle, à approfondir sa quête d’elle-même, à se poser des questions et à regarder et sourire sur ce que nous avons ou non réalisé dans nos vies…
Un petit truc sympa dans son livre, elle nous glisse quelques pages de son second roman avec une autre héroïne cette fois, Chantal. Encore de beaux moments, à vivre, d’émotions légères bien que dures en y réfléchissant.

_________________
Fini : "Jules" - Didier VAN CAUWELAERT
En cours  study : "Un air de Violon" - Yvonne ROBERT

Challenge PàL 2018 : à venir ...
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1770
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum