Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Rankin, Ian] Inspecteur John Rebus - Tome 14 : Cicatrices

Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Rankin, Ian] Inspecteur John Rebus - Tome 14 : Cicatrices

Message par Sharon le Lun 19 Fév 2018 - 22:10



Titre : Cicatrices
Auteur : Ian Rankin
Edition :Le livre de poche
Nombre de pages : 567 pages.

Présentation de l’éditeur :

Les mains ébouillantées – accident domestique, prétend-il -, l’inspecteur Rebus ne peut ni conduire, ni téléphoner, ni allumer sa cigarette. Et il a les Affaires internes sur le dos : un truand notoire est mort dans l’incendie criminel de sa maison ; or, ce soir-là, John Rebus a été vu en sa compagnie… A South Queensferry, petite ville côtière au nord d’Edimbourg, deux adolescents sont abattus par un ancien du SAS qui retourne ensuite son arme contre lui. Il se trouve que l’une des jeunes victimes est un neveu de Rebus, qui va devoir gérer l’ambiguïté de la situation.

Mon avis :


Revoilà l’inspecteur Rebus, malheureuse victime d’un accident domestique. Oui, cela arrive même au meilleur. Les deux mains brûlées, ce n’est vraiment pas de chance, pour de nombreuses activités du quotidien, encore moins pour mener une enquête. Deux enquêtes, pour dire les choses : celle qui sera dirigée contre lui, et celle qu’il devra mener un temps.
Deux adolescents ont été tués par un ancien militaire, un troisième, fils de député, a été seulement blessé mais reste choqué – on le serait à moins. L’enquête vise surtout à déterminer les motivations du coupable, un ancien militaire qui a retourné l’arme contre lui. Le passé de Rebus ressurgit alors : lui n’a pas été dans les SAS, il a failli être dans les SAS et la nuance est de taille, surtout pour la police militaire qui arrive juste après. Plus on est d’enquêteurs, plus l’affaire devient embrouillée. Et si Rebus est suspendu, ce n’est pas tant parce que l’une des victimes était un parent – personne n’a encore fait le rapprochement, et Rebus lui-même reconnaît qu’il aurait dû être plus proche de son cousin – mais parce que Rebus est soupçonné d’avoir tué un truand qui ennuyait un peu trop Siobhan.
Etre suspendu n’a jamais empêché un enquêteur d’aller au bout de ses enquêtes, surtout pas Rebus qui tient à ce que justice soit rendue. Quitte à être suspendu, voir jugé, autant l’être pour quelque chose que l’on a véritablement commis.Mettre un peu le nez, aussi, dans le mal être de la jeune génération, ces adolescents qui ne sont pas plus heureux parce qu’ils vont dans un établissement bien comme il faut, ces adolescents qui survivent à leurs camarades tant bien que mal, et prennent parfois des décisions surprenantes.
Rebus n’est pas le seul à se pencher sur son passé, ou sur son absence de vie privée. Siobhan montre des failles, des faiblesses que l’on ne lui connaissait pas forcément.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8049
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum