Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Picoult, Jodi] Mille petits riens

Aller en bas

[Picoult, Jodi] Mille petits rien

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_lcap50%[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_rcap 50% 
[ 2 ]
[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_lcap50%[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_rcap 50% 
[ 2 ]
[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_lcap0%[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_lcap0%[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_lcap0%[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_lcap0%[Picoult, Jodi] Mille petits riens Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Empty [Picoult, Jodi] Mille petits riens

Message par lalyre le Ven 9 Mar 2018 - 20:23

[Picoult, Jodi]
Mille petits riens
Actes Sud 7 mars 2018
ISBN 978 2 330 09665 6
585 pages
Quatrième de couverture
Ruth est sage-femme depuis plus de vingt ans. C'est une employée modèle. Une collègue appréciée et respectée de tous. La mère dévouée d'un adolescent qu'elle élève seule. En prenant son service par une belle journée d'octobre 2015, Ruth est loin de se douter que sa vie est sur le point de basculer. Pour Turk et Brittany, un jeune couple de suprémacistes blancs, ce devait être le plus beau moment de leur vie : celui de la venue au monde de leur premier enfant. Le petit garçon qui vient de naître se porte bien. Pourtant, dans quelques jours, ses parents repartiront de la Maternité sans lui. Kennedy a renoncé à faire fortune pour défendre les plus démunis en devenant avocate de la défense publique. Le jour où elle rencontre une sage-femme noire accusée d'avoir tué le bébé d'un couple raciste, elle se dit qu'elle tient peut-être là sa première grande affaire. Mais la couleur de peau de sa cliente, une certaine Ruth Jefferson, ne la condamne-t-elle pas d'avance ? Avec ce nouveau roman captivant et émouvant, Jodi Picoult aborde de front le grand mal américain et nous montre - à travers les petits riens du quotidien, les pas vers l'autre et comment il peut être combattu.
[Picoult, Jodi] Mille petits riens Cvt_mi10
Mon avis
Quatre personnages principaux font vivre cette histoire,Ruth, une infirmière sage-femme, Kennedy, une avocate qui pour la première fois défend une affaire criminelle, Britt et son mari Turk qui qui a la croix gammée tatouée sur le crâne. Le sujet principal du roman est passionnant et interpellant sur le racisme, car il faut dire que Ruth est noire et accusée d’avoir laissé mourir un bébé sous sa surveillance. J’ai accroché dès le début du livre,ou les chapitres alternent donnant principalement la parole à Ruth, à son avocate Kennedy et à Turk le père du bébé. C’est une histoire très captivante et puissante qui nous fait réfléchir sur le racisme et ses conséquences telles que les vit Ruth, cependant d’autres sujets que ce soient les homosexuels, les juifs dont Turk, personnage détestable et sa femme Britt suprématistes, qui ne cachent pas leur haine, je n’ai d’ailleurs éprouvé aucune empathie pour eux malgré la perte de leur bébé. Certes les erreurs médicales existent mais que devait faire Ruth, infirmière compétente et appréciée de tous, puisqu’il lui était strictement interdit de toucher au bébé ? J’ai aimé les très beaux personnages de femmes, j’ai ressenti la difficulté du métier d’infirmière, le combat de Ruth pour exprimer sa colère qu’elle veut exprimer au prix de sa liberté, le système judiciaire hypocrite et ses préjugés et le racisme qui existe toujours, principalement aux Etats-Unis ou l’on n’hésite pas à tirer sur les noirs, tout cela en fait un très bon roman malgré une fin qui me laisse hésitante à juger, malgré ça ce roman est à lire absolument…..4,8/5













lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6949
Age : 87
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Empty Re: [Picoult, Jodi] Mille petits riens

Message par Pinky le Mer 30 Jan 2019 - 21:02

Mon ressenti

Un énorme coup de cœur pour ce livre qui vient poser avec ses mille petits riens du quotidien, des questions très pertinentes autour du racisme.

D’entrée les personnages sont bien campés, d’entrée la sympathie comme l’antipathie se sont invitées dans ma tête. Une histoire de couleur de peau qui va prendre des proportions impensables et qui fait froid dans le dos… alors je me rassure comme j’ai pu : « c’est aux USA, pas chez nous ! » « Mais Pinky, t’es bien naïve (me dit mon autre petite voix !) même chez toi, le racisme suinte et s’installe petit à petit… ».

L’auteure m’a entraînée dans une histoire haletante, passionnante où le lecteur devient l’ombre omniprésente de Ruth et essaie de secouer les autres personnages du roman mais sans succès. Comme à son habitude, Jodi Picoult donne la parole à chacun de ses personnages qui tentent de nous convaincre ou d’expliquer son positionnement. Chacun à leurs manières se révèlent pour le meilleur et le pire en tentant d’être un humain ayant foi en ses valeurs pour faire face à un monde en perpétuelles mutations.

Ces mille petits riens sont autant de petites agressions racistes, où il convient de savoir vivre dans un monde de blancs fait pour les blancs, faisant face aux bons sentiments bien intentionnés jusqu'à la cohabitation avec des idéologies suprématistes.

Et moi dans tout ça, où suis-je ? Je ne me considère pas comme raciste et pourtant à la lecture de ce livre, je dois dire que je me suis posée d’autres questions ou tout au moins mes questions ont pris une autre orientation. J’ai eu peur, j’ai ri et pleuré au fil des pages, ressenti de la colère… mais je ne vivrai jamais ce qu’a vécu cette aide-soignante dont s’est inspirée l’auteure pour écrire cette histoire.

Jodi Picoult fait référence à de nombreuses recherches ou articles et associations qui luttent au quotidien contre le racisme au quotidien.

A découvrir absolument

Pinky
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6302
Age : 56
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Empty Re: [Picoult, Jodi] Mille petits riens

Message par marie do le Jeu 7 Mar 2019 - 17:44

Un gros coup de cœur pour ce roman, même si la fin ...
Haletant, dérangeant, une vérité dure et d'actualité.
Deuxième roman que je lis de cette auteure, je vais continuer !
Merci Pistou d'en avoir parlé, j'avais loupé ce post Embarassed
marie do
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4049
Age : 53
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Empty Re: [Picoult, Jodi] Mille petits riens

Message par Step le Jeu 7 Mar 2019 - 21:17

Merci pour vos critiques, je vais le lire puisque j'ai la chance de l'avoir.
La page de couverture est craquante.

_________________
Je lis: Alienor d'Aquitaine 2 - La révolte de Clara Dupont-Monod

 
Challenge Partage-Lecture 10/10 - terminé
  Mes listes  




----------------------------------------

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Alpha_22[Picoult, Jodi] Mille petits riens Alpha_24[Picoult, Jodi] Mille petits riens Alpha_23[Picoult, Jodi] Mille petits riens Alpha_25 [Picoult, Jodi] Mille petits riens Mini_110
Step
Step
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7921
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Empty Re: [Picoult, Jodi] Mille petits riens

Message par Pistou 117 le Jeu 14 Mar 2019 - 20:47

Que dire ? Par quoi commencer ? Mon ressenti part dans tous les sens...

Première  chose, j'ai beaucoup aimé.

Seconde chose, j'ai très envie de lire à nouveau Jodi Picoult, mon prochain sera probablement "La tristesse des éléphants"

Ensuite, Lalyre et Marie-do, vous en dites trop ou pas assez. Que reprochez-vous à la fin ?
Spoiler:
Peut-être le fait que la maman de Brit ait été noire. C'est un peu bizarre, en effet et totalement inutile à l'intrigue. Mais bon, pourquoi pas ? Dans la vie réelle, c'est le genre de chose qui peut arriver.

Je n'en dirai pas davantage concernant le roman, qui est tout simplement un bon et beau roman. J'ai envie de parler du racisme qui en est le principal sujet et de la façon dont il est traité. Si j'ai bien compris l'auteur, ne pas connaître ou ne pas comprendre la condition des personnes en butte au racisme est une forme de racisme. Ne pas savoir est une forme de racisme. Je suis presque sûre de ne pas être d'accord avec ça. La raison en est peut-être que, le fait d'avoir appris pas mal de choses grâce à "Mille petits riens" fait de moi une personne raciste selon le point de vue de Jodi Picoult.

Je le suis peut-être... nous le sommes probablement tous un peu, ou beaucoup. Tout est tellement compliqué. Ce qu'on ne connaît pas, ce qu'on ne comprend pas nous fait peur. A tous. Est source de haine. Mais... Au delà de la couleur de la peau, il y a également la culture et l'histoire. Et aussi le sexe, la position sociale etc. Pour moi, la peur de l'autre est le commencement de la haine, de l'incompréhension, et donc du racisme, bien sûr, mais aussi du sexisme, de l'homophobie et de toute forme de discrimination. L'auteur affirme que, en tant que Blancs, avec une majuscule, nous ne pouvons pas comprendre ce que ressent un Noir. Pourtant, les cas de haine et de harcèlement sont tellement courants et ne se limitent pas au racisme. Nous pouvons peut-être comprendre un tout petit peu ? Parce que nous sommes une femme blanche, un gros blanc, un grand blanc, un blanc trop intelligent ou pas assez, un blanc handicapé, un blanc avec un jupe trop courte. Je ne sais pas bien, j'ai l'impression que l'auteur me dirait, encore une fois que je pense cela parce que je suis raciste. Mais je n'ai pas honte de le penser... Je devrais pourtant avoir honte, selon elle, il me semble.

Autre chose. L'auteur affirme que les blagues concernant la race ne doivent pas être acceptées, qu'elles font partie de la discrimination. De cela non plus, je ne suis pas sûre. Vous souvenez vous de Coluche ?

Je cite :
"
Dieu a dit : il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !”

A mon avis, Coluche était tout sauf raciste. Je suis curieuse de savoir ce que l'auteure penserait de cette blague-là. Pour moi, c'est tout sauf du racisme, c'est même un appel à une prise de conscience. Il ne faut pas rejeter en bloc toutes les plaisanteries, sans cela, on ne rit plus... Pas facile non plus, ce sujet : peut-on rire de tout ?

Comme beaucoup d'entre vous, probablement, j'ai commencé par me dire que je ne savais pas (et hop, je suis raciste  Razz ) que la situation en était encore à ce point aux USA. Ensuite, j'ai pensé que nous avons de la chance, en France, d'avoir une société plus juste (oups, encore une fois Pistou, quelle raciste tu fais  Razz ). Et oui, pas besoin de réfléchir longtemps pour comprendre : nos anciens esclaves, arabes et noirs, nous les avons fait venir de nos ex-colonies pour vider nos poubelles dans les années 60-70. Nous les entassons maintenant dans les banlieues où nous n'osons pas mettre les pieds et tous les obstacles du monde s'opposent à leur intégration. Selon Jodi Picoult, c'est nous, nos institutions, nos gouvernements qui les empêchons d'en sortir. Parce que ça nous arrange. Bigre.

Je vous avais prévenus, mes sentiments partent dans tous les sens. Ne vous y trompez pas. Je ne refuse pas tout en bloc, c’est peut-être l’impression qui se dégage de ce que j’écris car je ne parle que de ce qui coince un peu à mes yeux. Ce qui est clair, c'est que j'ai été très touchée par ma lecture. J'ai certainement pris conscience de quelque chose. Comme je vous l’ai dit… je ne savais pas tout ça. Maintenant, j’en sais plus, beaucoup plus. Et je me suis posé des questions que je ne m’étais jamais posées. Si c’est le but de l’auteur, il est atteint en ce qui me concerne.

Lisons tous ce roman et posons nous quelques questions. Ca sera peut-être le début de quelque chose, et c'est là, je pense, le but de l'auteur.
Pistou 117
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3372
Age : 54
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Empty Re: [Picoult, Jodi] Mille petits riens

Message par marie do le Ven 15 Mar 2019 - 19:23

Un roman qui amène le débat, pas toujours d'accord avec l'auteure, la discrimination n'est pas seulement une histoire de couleurs de peaux ( les gros, les rouquins, les maladies un peu trop visibles ...) Les "blancs" n'ont pas le monopole du racisme !
Spoiler:
La fin qui me gêne, ou pas, serait plutôt le pseudo happy end
marie do
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4049
Age : 53
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Empty Re: [Picoult, Jodi] Mille petits riens

Message par Pistou 117 le Ven 15 Mar 2019 - 22:08

Marie-do, je comprends de moins en moins, concernant tes soucis avec la fin du roman Razz

L'auteur n'écrit pas que les blancs ont le monopole du racisme...
Pistou 117
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3372
Age : 54
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Picoult, Jodi] Mille petits riens Empty Re: [Picoult, Jodi] Mille petits riens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum