Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Hall Kelly, Martha] Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

Aller en bas

Votre avis

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Hall Kelly, Martha] Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

Message par Nisa le Lun 12 Mar 2018 - 1:55


Titre: Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux
Auteur: Martha Hall Kelly
ISBN: 978-2368121931
Editeur : Charleston (9 janvier 2018)
Nombre de pages: 576


Quatrième de couverture :

« Inspirée par des faits réels, Martha Hall Kelly a tissé l'histoire de trois femmes durant la Seconde Guerre mondiale, une histoire qui montre le courage, la lâcheté et la cruauté de ces années. Cette part de l'Histoire et de l'histoire des femmes ne doit jamais être oubliée. » Lisa See, auteure de Filles de Shanghai
« Un roman qui met en lumière les souffrances de ces femmes, et de tant d'autres. J'ai été émue aux larmes. » San Francisco Book Review

À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c'est tout son quotidien qui va être bouleversé.
De l'autre côté de l'océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l'ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes...
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbruck, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes.
À travers les continents, de New York à Paris, de l'Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l'Histoire n'oublie jamais les atrocités commises.

Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l'Histoire à travers la quête de l'amour, de la liberté et des deuxièmes chances.


Mon avis :

Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux est un pavé qui se dévore, attention, il risque d'occuper vos pensées lorsque vous ne pouvez pas lire.

Si j'ai lu de nombreux romans sur la Seconde guerre mondiale du point de vue des français, un peu du point de vue allemand, je crois que c'est le premier roman que je lis qui entremêle ainsi différentes nationalités et qui s'attache tout particulièrement aux polonais. Aux polonaises pour être plus précise car l'autrice nous entraîne vers un camp pour les femmes. Ces différents chemins croisés, cette approche, cette construction, j'ai adoré ! C'est très intéressant et ça offre une vraie profondeur à ce récit, déjà poignant par le thème.

La "facilité" aurait été de tout relier uniquement au camp, alors qu'ici, j'ai eu l'impression que le lien fort était Caroline. Je parlerais bien de personnage mais cette femme ayant existé, je ne sais pas trop quel terme employer. Car oui, l'autrice a effectué des années de recherches et de nombreux voyages afin de nous raconter le combat de Caroline, cette femme au grand cœur. Et le combat de Caroline, c'est l'histoire de ces polonaises qui ont servi de cobayes aux médecins allemands. A ces monstres. Martha a eu le courage de nous faire suivre un de ces médecins - la seule femme du camp. Elle a réussi à laisser de côté l’incompréhension et le rejet qu'elle peut inspirer pour parler de la jeune femme pleine d'espoir avant son arrivée au camp. A la femme qui doit s'endurcir pour faire vivre sa famille. Jusqu'à perdre toute son humanité, le cerveau complètement lavé par les idéaux d'Hitler, le cœur complètement verrouillé.

Il y a toutes ces femmes prisonnières dont l'histoire est difficile à suivre, d'autant que nous savons pertinemment en lisant que si tout ceci ressemble à un scénario glaçant, ce n'est que la réalité. Des humains, soit-disant civilisés, sous l'influence d'un mégalo raciste, ont perdu toute humanité, tout sens moral. Et la paix est toujours fragile. Dès lors qu'un peuple se considère supérieur à un autre, les dérives sont proches, on accepte de plus en plus jusqu'à l'inimaginable. Nous ne sommes pas à l'abri, l'actualité récente le prouve. Pardon, je m'égare mais j'ai l'impression que l'autrice ne m'en voudrait pas, que si elle ne veut pas qu'on oublie, il y a d'autres raisons. Revenons à nos polonaises enfermées dans un camp. Elles sont nombreuses, trop nombreuses. Des dizaines de milliers de plus que prévu. Les conditions - de base déjà déplorables - ne font qu'empirer. L'autrice arrive bien à nous faire ressentir cette foule de prisonnières tout en ne s'attachant qu'à un groupe que nous pouvons suivre sans être perdu.

Et il y a Caroline, la bouffée de fraîcheur de ce roman. Celle qui permet de s'évader, de sourire, d'espérer. Je n'en dis pas plus, je vous laisse la découvrir.

Dans la première partie du roman, nous suivons chacune des trois protagonistes "principales" (je mets des guillemets car vous verrez en lisant que peu de personnages sont secondaires au final) à tour de rôle. C'est très frustrant car il faut attendre deux chapitres pour connaître la suite mais en même temps, nous sommes contents de retrouver un personnage découvert auparavant. Ce qui nous permet toutes de les découvrir, de leur accorder à chacune - alors qu'elles ne se croisent pas forcément encore - du temps. Plus tard, Martha abandonne cette construction pour s'adapter à l'histoire.

Je ressors de ce roman bouleversée. C'est l'Histoire au travers de la vie de femmes qui se sont battues, chacune à leur façon. Ce ne sont pas des héroïnes de bande-dessinée, elles ont chacune des défauts, des qualités. L'autrice nous révèle aussi des femmes qui font des choix déterminants, de ceux qui changent une vie. Pour le meilleur ou pour le pire mais en tout cas, qui scellent leur destin.

Je remercie les Editions Charleston et Partage Lecture pour ce beau coup de cœur.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5733
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hall Kelly, Martha] Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

Message par juju le Dim 1 Avr 2018 - 8:17

Ton avis donne très très envie de le lire! merci et hop dans ma LAL study geek
avatar
juju
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 889
Age : 41
Localisation : lyon
Emploi/loisirs : lecture, scrapbooking
Genre littéraire préféré : romans, thriller, policier...
Date d'inscription : 06/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hall Kelly, Martha] Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

Message par lalyre le Dim 1 Avr 2018 - 23:28

Nisa merci pour ta belle chronique qui me donne l'envie de lire ce livre flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6200
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hall Kelly, Martha] Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum