Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Peyrin, Laurence] L'aile des vierges

Aller en bas

[Peyrin, Laurence] L'aile des vierges

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Peyrin, Laurence] L'aile des vierges

Message par lalyre le Jeu 19 Avr - 18:03

[Peyrin, Laurence]
L’aile des vierges
Calmann-Levy 28 mars 2018
ISBN 978 2 7021 6176 0
468 pages
Quatrième de couverture
Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l’allée de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le cœur lourd. Car aujourd’hui, Maggie O’Neill, un fort caractère, petite-fille d’une des premières suffragettes, fille d’une féministe active, va entrer comme bonne au service des très riches Lyon-Thorpe. Et la seule consolation de Maggie est que personne ne soit là pour assister à sa déchéance, elle qui rêvait de partir en Amérique et d’y devenir médecin. Qui en rêve toujours, d’ailleurs.

Mon avis
Que voila un beau livre, Quel beau portrait de femme, car Maggie est une jeune femme au fort caractère qui aspire à la liberté, cependant elle n’a pas le choix, et quelle déchéance pour elle, il lui faut entrer comme bonne à tout faire au service de la famille Lyon-Thorpe. Elle doit s’intégrer dans le clan de nombreux domestiques qui vivent au sous-sol. Mais rapidement elle va découvrir John, qu’elle trouve hautain, le maître de maison qui nomme sa femme, Pippa-ma-chère, ce qui bien entendu est la risée de la domesticité. Un personnage attachant est le vieux Lord qui n’a plus toute sa tête qui confond Maggie à Clemmie, sans doute un amour de jeunesse. Cependant Maggie va découvrir très vite que John n’est aussi pas hautain qu’elle le pensait, éprouvant un véritable amour pour lui, elle sait qu’elle va devoir choisir entre cet amour et son désir de liberté. C’est un très beau livre sur la femme, sur sa conquête d’elle-même, sa manière de vivre avec l’autre, avec l’homme et de l’aimer . Une belle écriture pour nous faire suivre l’histoire de cette femme héroïne d’une belle histoire d’amour, forte et fragile, volontaire aussi. Car la vie de Maggie est un véritable tumulte nimbé d’humour dans certains dialogues et une belle leçon de vie, ce qui fut pour moi un bon moment de lecture. 5/5



avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6499
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Peyrin, Laurence] L'aile des vierges

Message par OdileD le Jeu 19 Avr - 23:35

Très beau roman.
Un joli portrait de femme libre.
avatar
OdileD
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 59
Localisation : LA SARTHE
Emploi/loisirs : Lecture, travaux manuels, informatique, cinéma, les randonnées, le vélo
Genre littéraire préféré : Tous les genres, bémol sur thrillers et poésie
Date d'inscription : 29/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum