Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu

Aller en bas

[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu

[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_lcap0%[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_lcap100%[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_rcap 100% 
[ 2 ]
[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_lcap0%[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_lcap0%[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_lcap0%[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_lcap0%[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Empty [Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu

Message par lalyre le Lun 30 Avr 2018, 2:30 pm

[Connelly, Michael]
        Sur un mauvais adieu    
Calmann Levy 28 mars 2018
ISBN 978 2 7021 5652 0              
436 pages            
Quatrième de couverture
Missions « haute tension » pour Bosch : traquer un violeur en  série et retrouver un héritier que certains refusent de voir apparaître  dans le tableau. Glaçant et émouvant.
 
À présent inspecteur de réserve au San Fernando Police Department,  Harry Bosch est un jour contacté par un magnat de l’industrie  aéronautique qui, sentant sa mort approcher, souhaite savoir s’il a  un héritier. Dans sa jeunesse, le vieil homme a dû quitter sa petite  amie sous la pression de sa famille. Aurait-elle eu un enfant de  lui ? Cette question n’étant pas du goût du conseil d’administration  avide de se partager le gâteau, Bosch est vite menacé. Pour corser  le tout, ses collègues du commissariat ne parviennent pas à mettre  la main sur un violeur en série particulièrement redoutable.  
 [Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu 41zr3q11
Mon avis
Il faut dire que Bosch est pris entre la traque d’un violeur dangereux spécialement  redoutable et l’enquête pour retrouver l’éventuel héritier de Vance, un vieil homme qui est  le magnat d’une société importante. Bien entendu, on imagine facilement que cette enquête va mettre Bosch en danger, car cette affaire n’est guère du goût du conseil d’administation et des commanditaires. Les deux affaires sont indépendantes l’une de l’autre mais c’est Bosch qui en est le héros principal ce qui va le faire plonger dans le passé. J’ai beaucoup aimé ce polar sans fioritures lassantes, on est entraîné par la recherche des héritiers, avec des rebondissements et du suspense, des retournements de situations passionnantes et des surprises, bref un très bon polar….4,5/5
lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7410
Age : 87
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Empty Re: [Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu

Message par Cassiopée le Sam 02 Juin 2018, 11:06 pm

Mon avis

Moi, je l’aime bien Harry Bosh. C’est un vieil ami à moi car je le connais depuis ses débuts ou presque. Parfois, il vieillit mal et se lance dans des histoires hautement improbables mais je lui pardonne et je reviens vers lui. Cette fois-ci, ce n’est pas mal, et c’est surtout bien écrit et bien traduit (comme d’habitude par Robert Pépin et je me demande s’il ne finit pas par ressembler à Michael Connelly à force de reproduire ses écrits…)

Bref, revenons à Harry. Après sa retraite, il est devenu inspecteur de réserve. Cela lui prend un peu de temps et surtout ça occupe ses neurones et ça il aime vraiment beaucoup. Il a besoin de bouger,  de chercher, de réfléchir sans arrêt …. Par contre, en tant que réserviste, il doit « pointer », noter ses heures et ça, il déteste. Il a son caractère et il préfère agir comme il le sent, souvent à l’instinct, et qu’on lui fiche la paix.

Ses collègues sont à la recherche d’un violeur qui s’invite chez des femmes et disparaît aussitôt son forfait accompli. Sale histoire qui ne rassure pas la population.  Harry cherche des indices, des points concomitants entre les différentes agressions pour coincer celui qui agit ainsi dans l’ombre. Mais voilà qu’il reçoit un appel d’un vieil homme qui, sentant arriver la fin de sa vie, se demande s’il n’a pas un héritier qui serait à même de récupérer son immense fortune. Harry accepte le défi bien qu’ayant très peu de pistes. Il va donc passer d’une affaire à l’autre,  ne voulant rien lâcher. De ce fait, il va parfois négliger ses collègues ou sa fille…. Il aura besoin d’aide et fera appel à son demi-frère qui est avocat (et qui est comme Harry, un héros récurrent de l’auteur). On le sent investi mais tiraillé car il n’arrive pas à tout mener de front et quelle priorité choisir ? … En outre,  il sait bien que la demande du vieil homme est privée et qu’il ne devrait pas utiliser ce qu’il a au bureau ou ses relations de boulot et y passer trop de temps mais…..Il sent bien qu’il dérange que ce soit le conseil d’administration, ou  les employés, tous ceux qui voudraient une part du « gâteau »….alors, têtu, il s’obstine….et ne lâche rien, quitte à se mettre en danger....

J’ai beaucoup aimé la recherche de paternité car elle envoie le lecteur vers la guerre du Viet-Nam et donc les souvenirs de Harry Bosh, ainsi qu’ à la rencontre d'une communauté mexicaine et d'un milieu d' artistes.  Mais quelle que soit l’enquête, notre réserviste est un sacré bonhomme. Il a une force de déduction impressionnante et ses raisonnements sont toujours intéressants.  C’est d’ailleurs ce qui fait que le lecteur est vite imprégné de l’intrigue, il y a toujours un rebondissement, une intuition, une suggestion apportés par Harry et on se demande où cela va nous emmener.

C’est donc une lecture agréable, fluide et captivante mais je mettrai, malgré tout, un léger bémol. Les deux intrigues sont intéressantes, bien construites mais je m’interroge, ont-elles été réunies pour que le livre soit plus long ? En conclusion, un bon Connelly mais pas un des meilleurs.

_________________
[Connelly, Michael] Sur un mauvais adieu Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11481
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum