Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Kuperman, Nathalie] Je suis le genre de fille

Aller en bas

votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Kuperman, Nathalie] Je suis le genre de fille

Message par lili78 le Jeu 10 Mai 2018 - 11:49




Kuperman Nathalie - Je suis le genre de fille
Flammarion (2018) –  224 pages
Lu en version numérique

Quatrième de couverture : "D'accord" : c'est peut-être le mot qu'elle dit le plus souvent, par fatigue, lâcheté ou absence d'à-propos. Mais certains soirs, tard, après avoir improvisé une danse dans son salon pour chasser les contrariétés de la journée, elle est capable d'envoyer des mails incendiaires ou insensés pour rectifier la situation. Oui, c'est le genre de fille accommodante, avec ses proches, son ex-mari un brin narquois, son adolescente de fille, son trop parfait collègue de travail. Puis ceux à qui elle tient inlassablement la porte dans le métro, ceux qu'elle laisse passer indéfiniment devant elle à la caisse du supermarché au motif que leur caddie est moins rempli. Conciliante, oui, jusqu'au moment où elle dit non, un immense Non lancé comme un éclat de rire à la figure de ceux qui ne doutent jamais d'eux, qui tiennent à jouer le premier rôle dans leur comédie sociale. Mais pour qui se prennent-ils ? En faisant le portait d'un genre de fille qui nous ressemble, Nathalie Kuperman livre une comédie sur les apparences et les non-dits et, en guerrière discrète mais tenace, s'attache à démasquer ce que Nathalie Sarraute appelait "les innombrables petits crimes" que les paroles des autres provoquent en nous.

Mon avis : Juliette a une quarantaine d’années, elle est divorcée et vit avec sa fille, une ado. Elle est le genre de fille plutôt arrangeante, complexée, qui parle aux animaux qu’elle croise dans la rue, qui boit trop, un peu hypocondriaque… Le genre de fille seule, pleine de doute, et de confusion.

Je suis le genre de fille commence comme une comédie avec le portrait d’une femme comme tant d’autre avec ses petits travers. Puis peu à peu, on prend conscience du côté dramatique de la chose : la solitude, la difficulté de vivre au quotidien, la perte d’un être disparu trop tôt.

J’ai beaucoup apprécié l’humour dans ce roman. Je n’ai pas trouvé le personnage de Juliette particulièrement attachante, mais j’aurai aimé un élément déclencheur dans cette histoire pour mettre un coup de pied dans le quotidien de la narratrice et lui apporté un peu de paix, de stabilité, voire du bonheur.

C’est le premier roman que je lis de cette auteure aux multiples facettes, j’ai apprécié son écriture.
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2473
Age : 46
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum