Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Figueira Levy, Chantal] Crocodiles... Tango

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Figueira Levy, Chantal] Crocodiles... Tango

Message par Eiger le Dim 13 Mai 2018 - 21:42


Un roman choral rempli d’émotions et de femmes de caractères !
 
Année de parution : 2018
Nombre de pages : 212
ISBN : 979-10-262-1688-9
Editions : Autoédition (Librinova)
 
Résumé (quatrième de couverture) :
 
Qui y a-t-il de commun entre :
- Elizabeth dite Sissi, aristocrate autrichienne, flirtant avec Hitler,
- Eva, sa fille, née en Argentine. Initiatrice de la première Start-up… du sexe, à Paris,
- Cécilia, fille d'Eva, libertine, amoureuse du « se laisser vivre et ne rien faire »,
- La Comtesse Luisa-Maria, à un moment l'Argentine la plus adulée du Tout-Paris, avant qu'une inexorable descente aux enfers la pousse vers la sortie,
- Liliana, dite Lilia, sa fille, qui surnage dans les eaux troubles de sa famille,
Et puis, quelque quatre ondines, blondes à souhait et échouées, qui, des falaises portugaises aux côtes espagnoles et françaises, posent problème à Interpol ?
Comme une pelote mise à mal par un chaton, le fil tiré ne sera peut-être pas le bon… Mais comme Thésée, il ne vous faudra pas le lâcher !
 
Quelques mots sur l’auteure :
 
Chantal Figueira Lévy est née à Paris. Diplômée d’une école d’art plastique, elle est architecte d’intérieur. A publié un premier roman en août 2011 : « Gazoute ou L’étoile en balsa », ed. Cogito ergo sum. Aujourd’hui, elle signe son quatrième roman avec Crocodiles…Tango. Une adaptation audiovisuelle de son roman 44...Gobelins, la concierge est dans l'escalier est en cours pour réaliser un téléfilm.
 
Maintenant, place au livre !
 
C’est le troisième livre que je lis de cette auteure et je dois dire que son style est toujours bien présent et personnellement, j’aime bien.
 
Cette fois, Chantal nous embarque dans un roman choral où il y a beaucoup d’émotions et des femmes de caractère ! Nous traversons les époques et les personnages !
 
Chantal Figueira Lévy nous a fait le cadeau de nous mettre au début du livre la liste des personnages avec un descriptif pour chacun afin de ne pas se perdre Razz  oui, oui, il y a beaucoup de personnages qui s’entremêlent de surcroît !
 
Je vais essayer de ne pas être trop loquace puisque le résumé est déjà bien explicite  Razz
En Août 2000, Une jeune femme blonde, magnifique est retrouvée morte le long d’une falaise portugaise. Une belle sirène échouée ici avec des vêtements sur mesure et de haute couture. Mais qui peut-elle être ? Est-ce un suicide ? Un meurtre ?
 
En 1998, Lilia(na) est une jeune femme charmante, élevée dans un cocon familiale restreint. Elle ne connait pas ses grands-parents ni maternels, ni paternels. Elle ne connait pas ses racines. Elle sait vaguement quelques choses, mais on ne lui a jamais expliqué !
Un père Comte, une mère comtesse qui vient vaguement d’Argentine… Son père M. le Comte est décédé il y a un sacré bout de temps… Sa mère qui convole de soirée mondaine en réception de maître s’enfonce gentiment dans la décadence. Alors, lorsque celle-ci décède, Lilia se retrouve orpheline. En proie à tous les tourments possible, elle décide d’ouvrir le secrétaire de sa mère. Désormais, plus personne ne viendra l’ennuyer dans sa quête… Ce qu’elle y trouve est troublant !
 
Enfin, Lilia ne se retrouve pas si seule… Entre son fiancé Paul-Antoine, issu de belle-famille aristocrate et une Dame en noir qui glisse un petit papier à Lilia lors de l’enterrement de sa mère… Mais qui est cette femme ? Le petit papier comporte cette phrase : « Nous sommes en quelque sorte de la même famille ! Téléphone-moi » ! Mais bon sang ?! C’est quoi cette embrouille ?
Lilia, va se retrouver plongé, bien malgré elle dans les affres des histoires de famille ! Des secrets de famille plutôt !
 
Nous allons plonger avec Lilia dans les années 1940 où la deuxième guerre mondiale fait rage et où les familles, les faux-semblants, les non-dits sont de rigueur ! Notre héroïne découvre de vieilles lettres, de vieilles photos qui en disent long… La famille de Paul-Antoine va-t-elle tout de même l’accepter avec ce passé ?
 
L’auteure aborde des sujets complexes tels que les crimes de guerre, le nazisme, la fuite des nazis en Argentine ou ailleurs et leur changement d’identité, les fortunes juives et nazis, l’aristocratie, les relations d’affaires, familiales au milieu de tout ça, la haute société d’aujourd’hui, etc.
 
Le style de l’auteure est alambiqué, deux histoires en parallèle, différentes, puis qui se rejoignent à un moment donné. Un sacré travail de recherche et d’histoire se cache certainement derrière le roman.
Tout est assez bien ficelé, malgré que j’aurai souhaitais en savoir plus sur le prince ! Et sur le médecin légiste ! (je ne vous en dis pas plus ! lisez le livre, vous comprendrez)
On reconnait bien la patte de Chantal à l’explication du judaïsme en toile de fond. C’est un sujet qui lui tient très à cœur et elle l’explique et l’exploite à merveille. De petites touches par-ci par-là.
 
Chantal Figueira Lévy nous embarque entre 1921 et 1947, 1998 et 2000, de Paris à l’Afrique du Sud, en passant par Buenos Aires, Saint-Tropez, le Portugal et la Pologne, on découvre des personnages et des histoires hauts en couleur, des acquisitions douteuses, notamment l’achat de cette ferme d’alligators et de crocodiles.
 
Je vous recommande ce livre, sans hésiter. J’ai passé quelques heures plongé dans une enquête déroutante où toutes les pièces forment peu à peu un pays hallucinant ! 

_________________
Fini : "Jules" - Didier VAN CAUWELAERT
En cours  study : "Un air de Violon" - Yvonne ROBERT

Challenge PàL 2018 : à venir ...
avatar
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1590
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figueira Levy, Chantal] Crocodiles... Tango

Message par Cassiopée le Lun 13 Aoû 2018 - 18:52

Mon avis

C’est un roman comme on les aime : intéressant sur le fond qui aborde plusieurs thèmes (notamment la question du judaïsme approchée par petites touches, de façon très intelligente par l’auteur) et complet sur la forme : style et écriture fluides, addictifs, de qualité.

On commence fin Août 2000, avec une jeune femme découverte morte au Portugal. Apparemment, c’est un suicide et la personne chargée de l’enquête, très peu motivée, n’a pas envie d’aller chercher plus loin. Classer l’affaire vite fait, bien fait, serait la solution idéale. Oui, mais…. Ce n’est pas tout à fait comme cela que les événements vont évoluer car d’autres voudront aller plus loin. En parallèle, on fait connaissance avec Liliana qui va bientôt se marier et dont la mère est en fin de vie. C’est la seule personne qui la rattache à ses racines puisqu’ elle ne connaît pas ses grands-parents ni d’un côté, ni de l’autre .... Au décès de sa mère, Liliana se retrouve à la tête d’une fortune, mais elle est surtout, subitement, confrontée à des tas de questions sur son enfance, son père, la vie de sa génitrice et les liens avec une famille dont elle ignore tout. Qui était vraiment celui que sa mère a aimé ? Lui a-t-on caché des choses essentielles ? Elle est fiancée à Paul-Antoine, qui a des parents charmants, il l’aide à faire face à cet état de faits pour le moins déstabilisant.

Ces deux histoires vont nous emmener jusqu’en Argentine, au Portugal et pas seulement…. L’intrigue est fouillée, travaillée, elle mêle astucieusement quelques personnages historiques à ceux à qui Chantal Figueira-Lévy a donné vie. Comme ils sont nombreux, l’auteur a pensé, dès le début, à nous rappeler leur nom et qui ils sont, sans que cela nous indique quoi que ce soit pour la lecture. C’est un simple mémo qui peut s’avérer utile si on ne lit pas tout assez rapidement.

L’ensemble est parfaitement maîtrisé dans ce récit et lorsqu’on y réfléchit, cela n’a rien d’évident. Non pas qu’il soit difficile de suivre et de comprendre les faits mais il ya pléthore d’informations, il se passe toujours quelque chose et il faut bien rester au contact des protagonistes pour ne pas les perdre de vue et ainsi suivre tous les indices donnés au fil des pages car il y a de nombreuses ramifications.

Le phrasé vif, trépidant, de l’auteur est atout pour donner envie de lire sans pause . C’est une excellente lecture !









_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 10166
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum