Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Albaizeta, Mathieu] La femme muette

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Albaizeta, Mathieu] La femme muette

Message par Eiger le Dim 27 Mai 2018 - 20:24


 
Ce roman est un huis-clos psychologique où une femme dans les années 60 – 70 s’enferme dans un mutisme de dévouement…
 
Année de parution : 2015
Nombre de pages : 112
ISBN : 978-2956429005
Editions : Autoédition ?
 
Résumé (quatrième de couverture) :
 
L'histoire commence dans les années soixante et Louise est une femme heureuse. Elle se marie avec René, un homme charmant et agréable. De leur union sont nés Michel et Corinne. La famille a tout pour être heureuse avec une mère au foyer d'une gentillesse sans limite et un père attentionné. Des senteurs de parfums étrangers émanant de René vont bouleverser la vie de Louise et la plonger dans un mutisme déconcertant. Quand la haine remplace l'amour et que l'amour pardonne tout, entrez dans une histoire touchante et poignante. Un récit plein d'émotions qui ne laissera pas indifférent...
Vous allez finir par entrer dans le personnage de Louise et vivre toutes ses émotions avec un étrange réalisme...
 
Quelques mots sur l’auteur :
 
Mathieu Albaizeta est né en 1982 à Toulouse. Il a fait des études scientifiques mais ce sont les cours de philosophie qui lui ont ouvert les portes de la pensée et de l'écriture. Il est l'auteur de trois recueils de poèmes de poèmes. La femme muette est son premier roman
 
Maintenant, place au livre !
 
Ce roman est un huis-clos psychologique où une femme des années 60 – 70 s’enferme dans un mutisme de dévouement…
 
Au début, la rencontre entre René et Louise est belle, leur amour est frais et la vie papillonne… Puis les enfants arrivent, Louise et René murissent. Leur amour aussi. Louise s’épanouit avec ses enfants mais voit René rentrer de plus en plus tard. Leurs amour et affection s’effilochent, enfin du côté de René surtout. Et Louise comprend quand elle retrouve l’alliance de son mari dans la boite à gants de la voiture…
 
Cette femme est entièrement dévouée à son mari et à sa famille. Elle les aime de manière inconditionnelle, jusqu’à la résilience. Elle est prête à endurer des choses difficiles à avaler. Ne se mari-t-on pas pour le meilleur et pour le pire ? Cette question prend vraiment tous ses sens dans ce livre.
 
Mathieu Albaizeta nous décrit un huis clos anxiogène où une femme, par amour entre dans un mutisme dévastateur. Dévastateur pour elle. Elle est complètement dévoué à sa famille, elle les portera à bout de bras coute que coute. Elle restera en espérant. Mais un espoir pour quoi ?
Le personnage de René est un homme ignoble, affable (vis-à-vis de sa femme) qui, a d’abord aimé sa femme plus que tout puis à évoluer et est passé petit à petit à la haine puis au coup bas et à l’humiliation.
 
Au plus cette femme encaisse, au plus cet homme est ignoble. On ne parle pas de violence physique. On ne parle pas non plus de torture physique. Tout se passe dans le moral, l’esprit et le mental…
Tout est psychologique, tourné avec brio… De la manipulation à la soumission, l’auteur a su tirer partie des deux facettes du comportement humain. Il glisse subtilement dans les caractères de ses personnages, les traits qui les façonnent, qui les caractérisent.
 
Son écriture est fluide. On ressent tous les tourments de cette femme. Parfois, elle m’a agacé parce que je ne pouvais rien faire pour elle. Personne ne pouvait rien faire… Des phrases courtes, des chapitres qui le sont tout autant.
 
Un petit bémol que je ressortirais, j’ai eu du mal à glisser auprès de ces personnages pour m’en approprier les sentiments. J’ai eu l’impression de survoler ce livre. Peut-être que si nous avions glissé plus en détail dans les vies et les esprits des personnages… (Ce n’est que mon avis bien sûr).
Après, l’auteur dessine très bien ses personnages, l’histoire est assez bien ficelée et les sentiments de Louise jalonnent les chapitres par des strophes.
 
Une bonne écriture, une bonne histoire, des émotions. Je vous recommande ce livre pour un petit moment haut en couleurs. 

_________________
Fini : "Jules" - Didier VAN CAUWELAERT
En cours  study : "Un air de Violon" - Yvonne ROBERT

Challenge PàL 2018 : à venir ...
avatar
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1614
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Albaizeta, Mathieu] La femme muette

Message par lalyre le Dim 27 Mai 2018 - 23:21

Quelle belle chronique qui me tente pour une prochaine lecture, merci. flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6668
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum