Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ogawa, Yôko] Instantanés d'Ambre

Aller en bas

Instantanés d'Ambre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Ogawa, Yôko] Instantanés d'Ambre

Message par Pinky le Lun 25 Juin 2018 - 20:04

INSTANTANÉS D'AMBRE



Roman édité chez Acte Sud en avril 2018

301 pages

Résumé


Une mère demande à ses enfants d'oublier leur prénom. Ils doivent, dit-elle, ne plus jamais le prononcer ni même y penser, mais en choisir un autre afin d'échapper au danger qui menace leur vie. Dans une villa ayant appartenu à leur père, au milieu d'un vaste jardin cerné de hauts murs, les trois enfants vont passer un temps infini, enfermés, coupés du monde mais heureux. Leurs nouveaux prénoms sont issus d'une encyclopédie des sciences : des noms de pierres choisis au hasard - prénoms sous le signe desquels ils reconstruisent leur identité. Arbres immenses, ruisseau ténu et chants d'oiseaux : les saisons passent, les vêtements cousus par leur mère sont trop petits, les ailes de coton et de laine qu'elle a fixées dans leur dos ne les gênent pas. Opale, Ambre et Agate grandissent en harmonie mais la dissonance vient de l'extérieur, un colporteur entre dans le jardin.

Mon ressenti


Autant le résumé et l’image m’ont tout de suite raptée, autant j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire et à y adhérer.

Perdre un enfant est dramatique et sous couvert de protéger les trois autres, une mère décide de construire autour de ses trois enfants une barrière infranchissable avec l’extérieur, alors qu’elle-même part travailler aux termes. Les enfants vont découvrir le monde dans ce jardin, se construire dans un imaginaire.

Angoissant, enfermant… et destructeur ! L’enfermement expliqué en filigrane…

L’enfance a cela de magique, c’est le monde que chacun se crée pour échapper aux traumatismes ou pour faire face aux croyances… mais à trop jouer, le risque de confondre réalité et rêve, il n’y a qu’un pas. Ce sont dans les encyclopédies que les enfants trouvent les réponses à leurs questionnements et aux dires de la mère.

Et puis un jour, Joe arrive, colporteur de son état. C’est le monde extérieur qui arrive à l’intérieur, entraînant des fissures profondes…
Comme à son habitude, Yoko a une écriture très particulière pour décrire l’enfance, créer ses personnages de façon poétique… cette fois ci, je n’ai pas réussi à entrer dans son monde poétique et merveilleux, j’ai été constamment dans le malaise, le mal être. Par conséquent, j’ai trouvé que le texte était long, lourd, répétitif parfois…

A vous de voir

avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6176
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum