Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Thomas-Verney Nathalie] Le dernier chant du Rossignol

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Thomas-Verney Nathalie] Le dernier chant du Rossignol

Message par Eiger le Mar 14 Aoû 2018 - 19:12


 
Une douce mélodie qui nous entraîne dans les méandres de la vie artistique, de la vie tout simplement. C’est touchant, émouvant, une belle leçon de vie et d’humilité !
 
Année de parution : 2018
Nombre de pages : 482
ISBN : 978-2-37877-077-8
Editions : Le lys bleu
 
Résumé (quatrième de couverture) :
 
Nous sommes en 1915. Alors que beaucoup pensent que la guerre sera bientôt terminée, Annabelle fait un triomphe à l’opéra de Paris avec l’œuvre de Debussy « Pelléas et Mélisande ». La voix de la jeune soprano ne passe pas inaperçue et elle se fait remarquer par le Tout-Paris. Tandis qu’Annabelle est dans la lumière, son frère aîné, Thomas, reste dans l’ombre. Talentueux accordeur de pianos, il travaille depuis leur arrivée à Paris pour l’atelier Toruski, un facteur installé rue d’Antin, qui compte parmi ses célèbres clients Claude Debussy en personne. Nés d’un père italien et d’une mère japonaise, les deux jeunes gens ont hérité d’un physique oriental à la fois troublant et androgyne. Leur ressemblance est frappante, mais, derrière la beauté de leurs traits, ils cachent un terrible secret. A la fin du mois de juin, la comtesse de Rohan-Chabot se prépare à célébrer l’anniversaire de son époux, Louis Charles. Cette manifestation, qu’elle veut inoubliable, se tiendra dans leur château de La Motte Tilly. Grand admirateur d’opéra, le comte ne sait pas que son épouse lui a préparé une surprise : l’œuvre de Schubert l’« Ave Maria », interprétée dans le grand salon. La jolie Annabelle Moriuchi, accompagnée de son frère Thomas, arrive donc un beau matin au château. La beauté androgyne du frère et de la sœur trouble beaucoup la comtesse qui ne connaît pas encore la fin tragique de sa soirée qui marquera ce lieu à jamais et changera le destin de tous.
 
Quelques mots sur l’auteure :
 
Nathalie Thomas-Verney est née à Montereau-Fault-Yonne. Ancienne secrétaire de direction dans le milieu de la mode puis responsable administrative au sein d’un organisme national à Paris, elle réside toujours en Seine et Marne où elle a grandi. Son premier roman, L’Exil, premier tome d’une saga intitulée Chroniques Adaniennes, sort en 2016. Cependant, c’est après avoir remporté le concours d’écriture du château de La Motte Tilly en 2016 avec sa nouvelle intitulée Le Dernier Chant du Rossignol, qu’elle décide de se consacrer à l’écriture du roman. [Source_Editeur]
 
Maintenant, place au livre !
 
Une douce mélodie qui nous entraîne dans les méandres de la vie artistique, de la vie tout simplement.
Une petite pierre brute qui se façonne au gré de la vie pour devenir étincelante… C’est touchant, émouvant, une belle leçon de vie et d’humilité !
 
Nous voilà plongé aux côtés de la comtesse Cécile Rohan-Chabot au début du XXème siècle. Elle nous fait faire le tour de l’Opéra de Paris, une beauté créée par Charles Garnier et elle seule arrive à nous faire vivre et ressentir ce lieu. Je ne le connais pas, mais je me le suis imaginé avec tant de raffinements bruts et extraordinairement bien agencé. Elle nous glisse dans les subtilités tant décoratives que les mondanités qui s’y déroulent.
 
Cécile n’est ni plus ni moins que l’ami de Claude Debussy. LE compositeur d’art lyrique à cette époque.
Annabelle une jeune soprano, chanteuse de 19 ans, qui va pour la première fois briller sous les feux de la rampe. Annabelle remarqué par Claude Debussy intègre le rôle de Mélisande dans Pelléas et Mélisande, l’œuvre du Maître Claude Debussy.
Elle va, malgré un stress de folie, exceller dans son art. Elle est jeune, elle est belle, elle a une voix extraordinaire qui vous soulève les émotions au plus profond de vous-même. Le tout Paris l’admire et parle d’elle comme la nouvelle égérie.
 
Son frère Thomas, un prodige du piano s’est sacrifié pour que sa sœur brille sous les étoiles de l’art lyrique. Thomas est accordeur et passionné par les pianos en tous genres. Dominique, son ami ébéniste travaille chez son père. Tous deux ont recueilli Thomas alors que lui et sa sœur arrivaient sur Paris. Une chance ! Là, il laissera exploser toute la virtuosité de son oreille et sa dextérité.
 
Tant Thomas qu’Annabelle vont devoir faire face aux moqueries et à la jalousie que provoque le succès de la jeune femme. Elle est heureuse, simple, elle défi tous les codes de l’époque, elle est pleine de vie, elle est à croquer !
Le succès d’Annabelle va lui ouvrir les portes du château de Motte-Tilly où logent la Comtesse Rohan-Chabot et sa famille. Cette femme est une passionnée d’art et de la culture. Une érudite en la matière. Mécène avant tout pour toutes ces beautés, elle partage ses découvertes avec de nombreuses connaissances. Sous le charme de la jeune Annabelle, elle l'invite au château à l'occasion de l'anniversaire de son mari pour un récital qui sera de toute beauté, laissant ébahi les invités.
Cependant, les jalousies et les mesquineries rôdent… survivra-t-elle dans ce monde de requin ?
 
Nathalie Thomas-Verney a su me charmer avec son style fluide et envoûtant. Les mots virevoltent à la vitesse de la musique et de ses mélodies. Une écriture jeune, simple soutenue et efficace. Elle a su non seulement mettre en musique son roman, mais également lui donner un coup de fraîcheur dans une époque un peu guindée.
 
Ses personnages sont très bien travaillés et on s’y attache. On glisse dans cette histoire comme on glisse dans les discussions amicales ou cordiales. Je me suis sentie très à l’aise dans ce livre !
Il y a de belles valeurs qui se dégagent de ce roman. D’abord l’amour fraternel et un peu plus, l’humilité, l’entraide, la passion, etc.
C’est une belle histoire, une belle escapade dans un moment de vie.
 
C’est avec beaucoup de subtilité que Nathalie Thomas-Verney nous emporte dans le monde du classique, du lyrique et de l’Opéra. Nous découvrons avec beaucoup de finesse et de passion, le ventre des instruments et les relations qu’ils peuvent avoir avec leur propriétaire. Les différents personnages et différentes personnes qui peuplent non seulement l’Opéra, les mondanités, mais aussi le « petit » peuple. C’est dans un admirable panorama où nous invite notre auteure.
 
Je vous recommande vivement ce livre, à la couverture de pêche et à l’illustration rêveuse.
Posez votre corps, ouvrez vos oreilles et laissez-vous entraîner…

_________________
Fini : "Jules" - Didier VAN CAUWELAERT
En cours  study : "Un air de Violon" - Yvonne ROBERT

Challenge PàL 2018 : à venir ...
avatar
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1585
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum