Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Trouillot, Lyonel] Ne m'appelle pas Capitaine

Aller en bas

[Trouillot, Lyonel] Ne m'appelle pas Capitaine

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Trouillot, Lyonel] Ne m'appelle pas Capitaine

Message par lalyre le Dim 26 Aoû 2018 - 19:12

[Trouillot, Lyonel]
Ne m’appelle pas Capitaine
Editions Actes Sud 22 août 2018
ISBN 978 2 330 10875 5
147 pages
Quatrième de couverture
Quand Aude, aspirante journaliste, décide de frapper à la porte de Capitaine pour enquêter sur le Morne Dédé - un quartier de Port-au-Prince en déshérence qui connut son heure de gloire à l'époque de la dictature, lorsqu'il abritait les opposants -, elle n'est rien d'autre aux yeux du vieil homme qu'une jeune bourgeoise qui n'a connu que « des souffrances de contes de fées », l'héritière d'une longue tradition de familles opulentes ayant bâti leur fortune sur le dos des pauvres gens. Mais à ce vieillard acariâtre figé dans son fauteuil, la jeune fille offre également l'occasion de déchirer le silence, provoquant d'abord sa colère, puis parvenant peu à peu à ressusciter le grand maître d'arts martiaux qu'il a autrefois été, du temps où il se battait pour faire vivre son club, un lieu d'apprentissage, du temps où une mystérieuse élève l'avait ensorcelé et enjoint à servir « la cause », une femme dont il était tombé fou amoureux avant de la haïr. Parce qu'elle apprend, malgré elle, à poser un regard critique sur le milieu protégé dont elle est issue, où l'on se marie entre cousins pour perpétuer la couleur de peau des dominants en se frottant le moins possible aux « autres », qu'elle sait, dès lors, voir plus loin que le bout de son portail sécurisé, et peut-être parce que, à travers son grand frère Maxime, atteint de troubles psychiques, elle porte en elle l'altérité depuis sa naissance, Aude commence à faire sa place dans cet ailleurs. En la personne du vieil homme et de quelques jeunes « échoués », elle identifie un autre monde, une nouvelle humanité et, avec elle, le chemin pour faire de la vie une cause commune.

Mon avis
Ne m’appelle pas Capitaine. N’en déplaise aux poètes, mes chagrins jamais n’ont eu le pied marin. Ne m’appelle pas Capitaine. Je suis une vieille mygale, un petit crabe de terre.

Ceci est une partie du poème en première page du roman. Ce sont principalement deux personnages qui occupent les pages de ce livre, celui de Aude qui se penche sur la mémoire du passé de Capitaine, un surnom bien mérité lorsqu’on connaît son vécu. C’est une conversation inattendue entre les protagonistes dont les réponses du vieil homme sont écrites en italique, il vit dans l’un des plus vieux quartiers de la ville tombant en désuétude et rien que cela est toute une histoire, tandis que Aude vit dans un monde dominé par les préjugés et les écarts sociaux. Elle rencontre des jeunes échoués et avec eux et notre vieil acariâtre , elle va trouver le chemin pour faire de sa vie une utilité. Un très bon livre , une belle littérature comme sait s’y bien nous offrir Lyonel Trouillot…. 4,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6561
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum