Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gonzales, Guillaume] La flore et l'aphone

Aller en bas

Vos avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
75% 75% 
[ 3 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Gonzales, Guillaume] La flore et l'aphone

Message par joëlle le Ven 31 Aoû 2018 - 16:42


Titre : La flore et l'aphone
Auteur : Guillaume Gonzales
Éditions : Kyklos
Nombre de pages : 246
ISBN : 978-2-918406-40-2
Date de parution :Août 2018


Présentation de l'éditeur :

Un étudiant lambda : colocation, amourettes, malbouffe et furtives incursions en amphi. Entre deux cessions de Ligue des champions avec les potes et le suivi de l'actualité comics, sans doute concédera-t-il envisager, dans le meilleur des cas, un avenir quelque part en thèse.
En attendant l'hypothétique voie royale, les ambitions du dilettante s'orienteront essentiellement sur l'inventaire des activités nocturnes et l'alimentation de la pompe à bière. Quel événement justifierait qu'il renonce au farniente perpétuel, avec l'indolence érigée en art de vivre ?

Pas moins qu'un enlèvement !

Au bout du compte, il se pourrait bien qu'il trouve son rôle dans un monde qu'il n'avait jusqu'alors abordé qu'en spectateur. Et lorsque ce monde, en proie à ses incohérences, se disloquera sous ses yeux, l'étudiant lambda ne se cantonnera plus à regarder…

Mon avis

Pour autant que je puisse en juger, notre étudiant narrateur n'est pas tout à fait un étudiant "lambda".  Et s'il farniente et entre foot, bière, copains et drague, il poursuit des études de religion…projetant une thèse. Mais surtout, très surprenant, notre jeune homme est atteint de très violents et abondants saignements de nez. Ne l'a-t-on pas surnommé "le clown" à cause de son appendice très souvent rouge? Les violentes céphalées qui suivent ses hémorragies sont souvent sources de comas… d'hospitalisations.
Notre héros est donc électro-hyper-sensible (E.H.S.).
Quand brusquement, notre héros, ni riche, ni célèbre  est enlevé. C'est un véritable cataclysme, et pour lui, et pour nous. De passer d'une vie plutôt cool avec "Gros" et "Lucie" ses colocataires dans un appartement parisien à des tunnels… puis une grotte…
C'est le cahot, les droits de l'homme ne sont plus respectés… Enferment, prison, évasion… Où sont les méchants… qui sont les gentils… et cette théorie du complot…
J'ai eu parfois du mal à suivre la logique de l'auteur, me demandant s'il s'agissait d'un ouvrage politique dénonçant certains agissements sous couvert de fiction ou tout simplement un roman dérangeant.
L'auteur parle d'un sujet douloureux pour un peu moins de 10% de la population. L’Électro-Hyper-Sensibilité n'est pas toujours considérée comme une maladie. Elle représente un lourd handicap pour les personnes qui en sont atteintes. Des travaux scientifiques sont en cours, mais il semble désormais acquis que la population atteinte sera avec le temps et le développement des nouvelles technologies de plus en plus importante!

Je remercie Partage lecture et l'édition Kyklos pour ce partenariat.

_________________
Ma PAL

Mes lectures communes:

Mes challenges:  
"Suivi d' auteurs"
avatar
joëlle
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5592
Localisation : Gard
Date d'inscription : 30/09/2013

http://leslecturesdejoelle.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gonzales, Guillaume] La flore et l'aphone

Message par Pinky le Sam 1 Sep 2018 - 9:44

merci Joëlle pour cette présentation
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6176
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gonzales, Guillaume] La flore et l'aphone

Message par Cassiopée le Dim 9 Sep 2018 - 13:14

Mon avis


Merci aux éditions Kyklos et à PartageLecture pour ce livre.

Ne cherchez pas un recueil à « classifier » mais laissez-vous porter vers l’inconnu….


Les éditions Kylos, la voix dissonante de l’édition ou comment publier des écrits en forme de défis (c’est-à-dire qui toucheront -ou pas- le public de lecteur) ?

« La flore et l’aphone ne déroge pas à cette règle et se révèle étonnamment atypique par plusieurs aspects. Il y a le fil conducteur, à savoir les électrosensibles qui ressentent les ondes plus fort que les autres. Pâris est de ceux-là. Au début de ce récit, il est réfugié dans la nature avec d’autres condisciples, loin de tout ce qui s’apparente à des ondes puisque celles-ci provoquent des saignements de nez importants. De là à être utilisé comme « détecteur », il n’y a qu’un pas, que franchit l’auteur… Pâris sera donc enlevé, utilisé …. pour prévenir des champs magnétiques ….  
C’est par le biais de retour en arrière, parfois un peu touffus, ce qui m’a demandé de la concentration, que nous découvrirons les différents événements auxquels il sera confronté. Notamment, le monde qui de délite alors qu’il est réfugié sous terre.

Le deuxième aspect de ce roman est le fait que les « grands de ce monde » (de fiction, ouf !) essaient de gouverner les hommes en leur envoyant des ordres par ondes. Les électrosensibles, eux, peuvent les sentir donc … alerter et pourquoi pas refuser d’agir et se rebeller… On n’est pas loin de Big Brother et d’un texte d’anticipation…

Le troisième aspect va être que tout cela servira de toile de fond pour une fable politico-socio-économique dans laquelle divers sujets seront abordés : la religion, Monsanto, les partis politiques et leurs dérives, la médecine et ses « essais » sur l’homme etc ….

Complots, trahisons, non-dits, respect de la vie et de chacun, l’auteur ne se pose pas en donneur de leçons, même si en lisant entre les lignes, on peut penser qu’il souhaite que son texte nous interpelle à la manière d’un électrochoc. Il écrit là un roman qui détonne avec un univers particulier dans lequel le lecteur pénétrera ou pas. Le style et l’écriture sont vifs, portés par des réflexions et un vocabulaire de qualité. Toutefois, cet ouvrage demande une lecture suivie et concentrée pour ne pas se perdre en chemin.

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 10063
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gonzales, Guillaume] La flore et l'aphone

Message par Sharon le Mar 25 Sep 2018 - 22:33

Mon avis :

Merci aux éditions Kyklos et à Partage Lecture pour ce partenariat.

Un roman en forme de boucle… ou d’interrogation ?

Nous commençons presque par la fin, quand nous rencontrons le héros (l’anti-héros ?) de ce roman. Il est presque ordinaire, le jeune homme dont nous découvrons le passé sous la forme de denses retours en arrière. Il a des amis, qui sont tout aussi ordinaire que lui, il aime regarder la télévision, jusqu’au jour où…. Et nous basculons avec lui dans une succession d'aventures pas prévisibles du tout.

Dans quel monde sommes-nous ? Le nôtre ? Un autre ? Un monde quasiment parallèle, qui ressemble pourtant beaucoup à ce que nous vivons.

Et pourtant… ce jeune homme est électro-sensible, une caractéristique dont on parle peu dans notre société, quand on ne la remet pas carrément en cause. Un jeune homme, en tout cas, capable de percevoir l’influence des ondes, là où d’autres personnes se contentent de la subir. Ce pourrait être un atout, cela dépend pour qui, c’est surtout un fardeau (sans oublier les soucis de santé que cela engendre) puisqu’il devient un enjeu dans un monde qui n’est pas manichéen puisqu’il est tout sauf facile de savoir qui sont les bons, qui sont les méchants. C’est ce qui fait aussi la densité de ce roman aussi. Parce que ce n’est pas que l’histoire d’une poignée de personnes, c’est celle d’hommes politiques, de grandes sociétés à peine manipulatrice. Plutôt que de divertir le lecteur, il s’agit de le faire réfléchir.

La flore et l’aphone, un roman discordant.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8384
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gonzales, Guillaume] La flore et l'aphone

Message par Tchezare le Mer 26 Sep 2018 - 8:00

Je tiens à commencer par remercier notre forum PartageLecture et les éditions Kyklos.

Une lecture que j’ai entrepris dans ma période de travaux et vacances où je ne lisais que quelques pages par jour… Et le moment où je me mets enfin à lire de façon sérieuse des cinquantaines de pages d’un coup !

Je rentre alors dans un univers où se mêle une multitude de sujets tous aussi variés les uns que les autres, tous aussi complexes, importants et souvent d’actualité.
Nous suivons un étudiant où son train de vie passe du suivi de sa thèse, à ses soirées foot autour de ses amis et coloc. Activité amenant des paris sportifs où ce dernier à tendance à bien s’en sortir. Vie qui semble bien simple, « banale » …
Mais tout cela se passe dans un contexte où apparaissent de nombreuses idées théologiques, des notions de politique, de force et répression, de modèle économique.
Notre protagoniste se verra investi auprès de nombreuses rencontres à avoir un rôle à jouer au sein du pays pour être un porte-parole qui se met face aux gouvernants de ce pays ainsi que les groupes représentant les forces de l’ordre.
Sera alors mis en avant (bien que très vite amené dès le début) l’existence des EHS pour Electro Hyper sensibilité.

Bien que ce livre ne m’ait pas retourné, c’est un livre que je jugerai vraiment apprécié et qui mérite d’être lu. Les sujets (la plupart) sont en rapport avec notre propre actualité pour mettre en avant le mécontentement d’une partie de la population vis-à-vis de nos représentants nationaux où au milieu, est donc mis en avant cette notion de EHS qui est le thème premier de l’histoire. « Maladie » peut-être encore trop méconnue dont les discours font débat. Encore mal reconnue, l’auteur montre bien par ces mots les avis changeant sur cela à travers son histoire. Maladie ? Anomalie ? ….

_________________

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Lecture en cours :
La disparue de Colliton park de Minette Walters



avatar
Tchezare
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 3784
Age : 31
Localisation : Sens/Yonne
Emploi/loisirs : Vendeur comptoir
Genre littéraire préféré : un peu de tout
Date d'inscription : 18/07/2013

https://leslecturesdetchez.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gonzales, Guillaume] La flore et l'aphone

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum