Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Pitchal, Benjamin] La Classe verte

Aller en bas

votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Pitchal, Benjamin] La Classe verte

Message par lili78 le Lun 3 Sep 2018 - 12:16



Pitchal Benjamin - La Classe verte
Gallimard (2018) – 291 pages



Quatrième de couverture : Avoir vingt ans en l'an 2000, quelle chance. Et alors ? Benjamin en veut plus. Son grand-père a été le dernier explorateur d'Amazonie, l'éditeur de Georges Bataille, d'Antonin Artaud, un ami des surréalistes. Le petit-fils se verrait bien prendre la suite. Son grand-père va lui montrer comment. Car sinon, que faire ? Fumer de l'herbe, en acheter, en vendre, en convoyer, tomber amoureux, fréquenter des hangars mal famés, mener grand train. Notre jeune poète finit par se retrouver sous les verrous. De cet apprentissage, Benjamin Pitchal s'entend à restituer la musique à la fois légère, grave et enfantine. La classe verte, roman picaresque au temps des go fast, est paisiblement écrit à toute vitesse. Entre Paris et Amsterdam, en plein cœur de l'Europe décervelée, le petit-fils fait savoir au grand-père que l'aventure continue.

Mon avis : Benjamin Pitchal s’inspire largement de son vécu pour nous livrer les mésaventures d’un gamin en perdition, sauvé par son grand-père qui l’éveille à la littérature et à la poésie.
C’est l’histoire d’une relation entre un homme qui découvre l’art d’être grand-père et son petit-fils qui découvre la vie à travers lui.

J’ai lu quelque part que Benjamin, le personnage du roman, cherchait « le sel poétique dans la vie quotidienne » je trouve l’image très belle et elle correspond tout à fait au ressenti de ce livre.

La Classe verte, c’est souvent le moment pour nos jeunes de vivre leurs premières aventures en solo, un roman d’apprentissage donc.

J’ai beaucoup aimé la relation entre le grand-père et le petit-fils, l’expérience du grand-père et l’ouverture sur la littérature bien sur, mais je n’ai pas été particulièrement emballée par le style Pitchal, ni émue par Benjamin.
Je vote apprécié.
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2485
Age : 47
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum