Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Dudek, Arnaud] Tant bien que mal

Aller en bas

votre avis

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Dudek, Arnaud] Tant bien que mal

Message par lili78 le Lun 3 Sep 2018 - 14:33



Dudek Arnaud - Tant bien que mal
Alma (2018) – 90 pages


Quatrième de couverture : Un petit garçon rentre de l’école. Un homme portant une boucle d’oreille lui demande s’il peut l’aider à retrouver son chat. Il conduit une Ford Mondeo. La forêt est toute proche. Le petit garçon de sept ans est mort en partie ce soir-là et n’en dira rien à personne. Délicatement, Arnaud Dudek monte sur le ring. Il raconte comment vit et grandit un enfant violé. Comment il devient adulte, père. Et ce qu’il fait lorsque, vingt-trois ans après les faits, il reconnaît l’homme à sa voix.

Mon avis : Un jour en rentrant de l’école, le tout jeune A est violé. Il rentre chez lui et ne dit rien. Il porte en lui un trou noir peuplé de cauchemars. Vingt-trois ans ont passés, au détour d’un pressing, A reconnaît son agresseur.

Tant bien que mal interroge sur "comment vivre après ça" ?
C’est un roman court, puissant et intense sur la résilience. Porté par une plume magnifique, toute de pudeur et de sensibilité, Arnaud Dudek nous livre un concentré d’émotions.


Extraits : « Je lui dois le petit peuple de mes cauchemars. Je lui dois une myriade de troubles obsessionnels. Je lui dois mon inaptitude chronique à la décision. Je lui dois des litres de sueur. Je lui dois des idées noires et quelques crises de nerfs. »
« Certains silences sont des libellules enfermées dans des sous-sols immenses. »
« Je veux savoir, ne pas savoir c’est pire, ça aiguise l’appétit des cauchemars. »


avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2451
Age : 46
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum