Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Kimura, Kohana] Tendanô

Aller en bas

Votre avis :

[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_lcap0%[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_lcap100%[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_lcap0%[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_lcap0%[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_lcap0%[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_lcap0%[Kimura, Kohana] Tendanô Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Kimura, Kohana] Tendanô Empty [Kimura, Kohana] Tendanô

Message par Pandora le Mar 25 Sep 2018 - 12:11

"Tendanô " de Kohana Kimura

[Kimura, Kohana] Tendanô 51ooq110


Edition : Auto édition
Nombre de pages : 392
Quatrième de couverture : Orsinaë, en l'an 4503. Des centaines de villages décimés, réduits en cendre. Des habitants mis à mort par un ennemi à la volonté implacable et assoiffé de destruction. Aucun prisonnier. De rares survivants, traumatisés.
Le roi Tendanô n'hésite pas une seule seconde à répondre à l'appel à l'aide d'Esdenorg, le souverain de cette contrée meurtrie. Les interrogations se succèdent jusqu'à ce qu'un nom soit prononcé. Un nom qui révélera des zones sombres de l'Histoire.
Comment être sûr de prendre les bonnes décisions quand on n'a connu que la paix ? Les événements l'obligeront à mettre de côté ses doutes et à agir pour le bien du monde. Pour le bien d'Eldalarya.


Mon avis :

Cela fait un moment que je commence cette critique mais je peine à l'écrire, les idées sont confuses car j'ai vraiment apprécié, beaucoup, mais il y a quand même un petit quelque chose qui m'a dérangé durant ma lecture, et je n'arrivais pas à mettre le doigts dessus.
C'est avec un peu de recul, en ayant lus d'autres choses que je sais à présent ce que c'était.
La fluidité, la structure, la plume délicate d'un auteur disons plus expérimenté, peut-être. Je ne sais pas si l'expérience joue vraiment un rôle, je le suppose. Bref, maintenant que je sais, je peux faire ma critique de cette lecture.

C'est un univers totalement imaginaire et très riche, géographiquement, culturellement, tout est travaillé, maîtrisé, que ce soit le climat, les paysages comme les personnages, et la carte présente au début permet beaucoup de s'y retrouver.
Par contre, petit bémol concernant les choix des noms des pays, des villes... c'est très féminin déjà, et parfois un peu... pénible à prononcer, à lire. Eldalarya. Aguilerya. Seranguia.. De quoi s'y perdre un peu. Rolling Eyes

L'intrigue est prenante, clairement car il y a pas mal de mystères autour.
Il se passe des choses affreuses et inquiétantes : des attaques violentes, meurtrières dans le pays voisin et notre personnage principale, le Roi Tendanô est appelé à l'aide par l'un de ses amis et homologue d'un autre pays, Esdenorg.

Chaque pays d'Eldalarya a un dieu différent, vénéré et protecteur avec toute une mythologie, parfaitement maîtrisée elle aussi mais dont j'aurais aimé en savoir plus.
Nous retrouvons des figures animales, puissantes, correspondant à ces dieux, tels que le Loup, l'aigle, le dragon... et différentes races sont présentes, des créatures aquatiques, aériennes... mais je n'en dis pas plus, pas trop de détails quand même ! Gardons un peu de mystère, pour le plaisir de le découvrir soi-même en lisant. Wink

C'est à travers un Roi donc, nous allons vivre et ressentir cette histoire. Point de vue que j'ai rarement rencontré dans ce genre de lecture, car avec cette position, c'est très politique, les choix ne sont plus uniquement dirigés par la vaillance d'un héros mais par un homme à la tête d'un pays, ce qui implique que les décisions qu'il va prendre vont impacter sur son peuple tout entier.
J'ai beaucoup apprécié cela, notamment la façon dont règne Tendanô, humble, il n'a pas la plus grande des maisons, ce n'est pas lui le plus riche non plus, ce n'est pas un homme qui se voit au dessus des autres, mais il a les épaules pour guider les siens et prendre les décisions qu'il faut. Avec émotions et doutes. Il se remet en question.
Avec un regard très ouvert, ayant conscient des enjeux, des risques, des alliances possibles etc.

Et tout au long du récit, ce Roi, robuste et intelligent, ne fait que penser à son peuple, aux souffrances qu'il risque de vivre, il se sent parfois coupable d'envoyer des soldats faire la guerre, toujours inquiet pour son pays, non pas pour sa position sociale mais pour la survie des habitants, que ce soit des fermiers, des éleveurs de chiens ou des soldats, d'ailleurs. Il est très humain, en fait, dans le bon sens du terme. (oui il y a un mauvais...)

Bon vous l'aurez compris j'ai beaucoup aimé ce personnage.
Et l'univers de ce récit est vraiment très riche, foisonnant, et l'idée du lien est vraiment géniale (je n'en dis pas plus, surprise !) ! Je suis même jalouse en fait, car lorsque j'ai ébauché ma propre histoire j'avais également utilisé ce terme de "lien à" mais c'est à des années lumières d'être aussi bien développés ! Laughing
Je suis assez impressionnée par la qualité de cet ouvrage, les événements vont s'enchaîner, rapidement, on ne s'ennuie pas du tout car il y a toujours une nouveauté, soit un élément concernant l'intrigue ou bien, nous en apprenant un peu plus sur le peuple d'Eldalarya.

La fin m'a laissé un peu perplexe, sur le moment, je n'avais pas tout bien compris, je n'étais pas sûr en tout cas. Mais tout est vraiment bien expliqué, et laisse à penser qu'il y aura peut-être, un jour, une suite.

Je ne dis rien concernant les autres personnages car Tendanô en impose tellement qu'il les pousse dans l'ombre, ils sont là, présents, certains sont intéressants notamment Daikeno, l'ami fidèle, mais, c'est le seul que je retiens vraiment.

Il est temps maintenant d'évoquer rapidement ce petit quelque chose qui m'a dérangé, surtout au début de ma lecture.
C'est la construction des phrases, très ordonnée, scolaire, "il est grand, avec des cheveux comme ça et un nez comme ci" bon j'exagère clairement avec cet exemple mais sans me souvenir de la phrase exacte, j'ai eu plusieurs fois, au début du récit surtout, cette impression de trop travaillé, de phrases trop... comment dire ? scratch
Je crois que scolaire est le bon mot. Je ne sais pas comment exprimer autrement cela, alors il faudra s'en contenter... C'est comme ça

Et retenir que dans l'ensemble c'est un très bon moment de lecture, une belle découverte, que je recommande aux amateurs du genre, peu nombreux sur le forum, hélas.

J'ai voté : beaucoup apprécié

_________________
« La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens. » Daniel Pennac


study  PAL et LAL study
Pandora
Pandora
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1133
Age : 28
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Aucun, c'est la plume de l'auteur qui me transporte... ou pas
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum