Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Laberge, Marie] Le poids des ombres

Aller en bas

Le poids des ombres

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Laberge, Marie] Le poids des ombres

Message par Pinky le Lun 8 Oct 2018 - 17:22

LE POIDS DES OMBRES



Roman édité chez Pocket en mai 2018

480 pages

Résumé

Sept ans que Diane n'avait plus vu sa mère. Sept ans de ressentiment, de colère, de dégoût envers cette femme trop sensuelle – femme de plaisir et de secrets. C'est ce corps, ce corps exultant, qui repose aujourd'hui à la morgue. Yseult s'est suicidée. Pour Diane, qui ne l'accepte pas, c'est l'heure de la dérive, de l'alcool, des nuits d'oubli et des questions sans réponses.
Dans les affaires de sa mère, une poignée de bagues racontent autant d'amours, autant de fantômes auxquels Diane, en chasseuse de mémoire, devra se confronter...
" Ce roman magnifique sonde la profondeur d'un lien filial complexe avec une acuité psychologique qui force l'admiration. " Claire Julliard – L'Obs

Mon ressenti

Encore une fois, j’ai été touchée de plein fouet par cette histoire, par cette relation mère/fille. Pris dans le flot des émotions, j’ai été embarquée dans l’ombre de Diane. Je l’ai accompagnée dans sa course à rencontrer sa mère, à refaire à l’envers le chemin de la connaissance et de la reconnaissance. Être témoin de sa descente en enfer, être soi-même perdue et désorientée, ne pas comprendre ni ce que je lisais ou vivais à l’instant des premiers chapitres…

Dans une relation, nous sommes toujours deux, tout comme face ne peut pas exister sans pile et vice versa ! Dans la relation, chacun a sa part de responsabilité. L’adulte que nous sommes devenu peut toujours reprocher quelque chose à ses parents : les souffrances qu’il a endurées, ses souffrances qu’il endure encore, ses manquements, ses défauts… nous sommes prompts à juger et nous repérons d’entrée le négatif, alors que le positif est souvent plus grand et important.

Face à la mort de sa mère qu’elle n’accepte pas, Diane part à la rencontre de sa mère et va tenter de la comprendre mais elle l’avait déjà condamnée ! Les traumatismes sont là, sans les nier, il faut les remettre dans un contexte pour tenter de rejoindre l’autre.

Le chemin est semé d’embûches, fait mal. Diane a mal à sa mère et se détruit. Seules les bagues de sa mère restent pour raconter une histoire, mais lui révéleront-elles une histoire ? Au hazard d’une rencontre, lui va tenter d’être un soutien pour celle qui vit encore et qui l’émeut au plus profond de lui mais elle ne souvient peu de leurs rencontres.

Qui détruit l’autre ? Comment cheminer dans son histoire pour grandir et enfin pardonner pour être maître de sa propre vie ?

Un superbe roman, magnifique, bouleversant et qui malmène vos tripes… nous avons tous une mère, nous sommes peut-être parent à notre tour… ce livre imprègne profondément son lecteur.

Un coup de cœur

A découvrir absolument




avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6176
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum