Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Noiville, Florence] Confessions d'une cleptomane

Aller en bas

[Noiville, Florence] Confessions d'une cleptomane

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Noiville, Florence] Confessions d'une cleptomane

Message par lalyre le Mar 23 Oct 2018 - 15:19

[Noiville, Florence]
Confessions d’une cleptomane
Editions Stock août 2018
ISBN 978 2 234 08128 4
194 pages
Présentation de l'éditeur
Pour Valentine de Lestrange, voler c’est jouer. Mais c’est surtout une manie incurable, peut-être héréditaire, qui lui procure des frissons autrement plus excitants que la vie bourgeoise ordinaire dans l’ombre de son mari ministre.
Cleptomane, le mot même la ravit... Jusqu’au jour où, presque sans le vouloir, elle subtilise l’objet de trop. Celui qu’elle n’aurait jamais dû voir et qui va changer le cours de sa vie.
Florence Noiville poursuit ici son exploration du psychisme humain à travers ses troubles et ses désordres. Après la psychose maniaco-dépressive dans La Donation, l’obsession amoureuse dans L’Attachement et l’érotomanie
dans L’Illusion délirante d’ être aimé, elle éclaire la plus romanesque des addictions. Et livre un portrait d’héroïne hitchcockienne, diabolique et poignante.

Mon avis
Pour Valentine être cleptomane c’est jouer, mais voila la dernière fois qu’elle a joué ce fut une de trop, ce qui va changer sa vie et l’objet dont elle s’est emparée , elle n’aurait jamais dû le prendre C’est un portrait de femme gâtée et privilégiée par la vie, ne manquant de rien mais qui ne peut s’empêcher de céder à la tentation, qui éprouve une jouissance et un trouble mystérieux à subtiliser ne serait qu’un bâton de rouge à lèvres. Elle s’ennuie avec un mari ministre toujours occupé, elle sort beaucoup et les occasions de faire main basse ne manquent pas, pas nécessairement de grande valeur non, mais c’est le moment ou elle se sent vibrer car elle se sait en danger d’être découverte. C’est un portrait fascinant et touchant que nous conte Florence Noiville avec une plume sensible et subtile qui éclaire cette addiction à travers les les troubles de Valentine. Ce qui en fait un roman facile et agréable à lire….










avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6610
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum