Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lenot, Alexandre] Écorces vives

Aller en bas

[Lenot, Alexandre] Ecorces vives

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Lenot, Alexandre] Écorces vives

Message par lalyre le Ven 26 Oct 2018 - 19:09

[Lenot, Alexandre]
    Ecorces vives  
 Editions Actes Sud/Actes noirs octobre 2018
ISBN 978 2 330 11376 6            
204 pages                    
Quatrième de couverture
C’est une région de montagnes et de forêts, dans un massif qu’on dit Central mais que les routes nationales semblent éviter. Un homme venu de loin incendie la ferme dans laquelle il espérait un jour voir jouer ses enfants, puis il disparaît dans les bois. La rumeur trouble bientôt l’hiver : un rôdeur hante les lieux et mettrait en péril l’ordre ancien du pays. Les gens du coin passent de la circonspection à la franche hostilité, à l’exception d’une jeune femme nouvellement arrivée, qui le recueille. Mais personne n’est le bienvenu s’il n’est pas né ici.
Écorces vives est construit sur une tension souterraine, un entrelacs de préjugés définitifs et de rancœurs séculaires. De ce roman noir – qui est aussi fable sociale, western rural, hommage aux âmes mélancoliques et révoltées – sourd une menace : il faut se méfier de la terre qui dort…

Mon avis
Dans ce roman d’atmosphère ou depuis des temps anciens, des gens luttent et tuent pour préserver leurs biens. Citant les personnages habitant ce roman noir, voici une jeune femme, Louise s’occupant d’une ferme-refuge pour des chevaux appartenant à un couple américains s’étant installés dans cette nature hostile, Lison, jeune veuve vivant avec ses deux enfants, Jean et Patrick, deux frères natifs de la région, cependant voici Eli, un être désenchanté qui va perturber ce petit monde mais Laurentin le capitaine de gendarmerie blessé et déçu par les blessures morales de son métier et Jean qui s’insurge contre la colère et l’envie de violence de ce petit monde vivant entre montagnes et forêts. Une légère enquête sur l’incendie sans suspense car on connaît le pyromane, un milieu assez fermé dans ce village ou les nouveaux venus sont mal vus, alors qu’ils ne font rien de mal. Un climat sombre qui nous fait ressentir une tristesse mélancolique comme si chacun des habitants traînait un besoin de solitude. Un roman bien écrit, la beauté de ces villages ruraux malgré les haines ancestrales, l’alcool et l’ennui, sans doute un roman noir que je n’ai ressenti comme tel….
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6681
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum