Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis !

Aller en bas

Votre avis ?

[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_lcap0%[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_lcap100%[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_rcap 100% 
[ 3 ]
[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_lcap0%[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_lcap0%[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_lcap0%[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_lcap0%[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Empty [Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis !

Message par Cassiopée le Dim 25 Nov 2018 - 16:53

[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Brille10

Brille, tant que tu vis !
Auteur : Alice Quinn
Éditions : Bookelis Hachette (24 Novembre 2018)
ISBN : 979-10-227-8171-8
234 pages

Quatrième de couverture

Anita est en colère. Elle se sent flouée. Elle en veut au monde entier. Quand elle apprend sa maladie, elle refuse d’être le jouet du destin et décide de devancer la mort pour en garder le contrôle. Pourtant, la voilà obligée de différer son suicide, car son fils a besoin d’elle à Noirmoutier.

Mon avis

Ravie, la lectrice
Dans son canapé douillet
Bercée par les mots

Il s’expriment à tour de rôle.
Lui, il a tout de l’ours mal léché, un peu sauvage. Il a souffert et cache une blessure sous une carapace et des dehors parfois acariâtres.
Elle, c’est une solitaire, divorcée, un fils unique qui n’a pas trop le temps….  Elle a l’impression d’être abandonnée, de lutter en solitaire lorsqu’elle a des problèmes.
Et ni l’un, ni l’autre ne souhaitent rencontrer quelqu’un, être bousculés dans cette vie qui ne convient pas vraiment mais dont ils s’accommodent…

J’aime l’idée que finalement, même lorsqu’on veut tout maîtriser, la vie nous joue des tours, des bons, des mauvais …

Dans son dernier roman, Alice Quinn, nous plonge dans un décor sympathique, à Noirmoutier, sur le week end du 14 Juillet lorsque tout le monde fait la fête sauf ceux qui ont le moral dans les chaussettes (quoique les chaussettes en été ;-)
Ses personnages sont des gens ordinaires,  attachants, on souhaite très rapidement le meilleur pour eux … encore faudrait-il qu’ils l’acceptent … en oubliant leurs peurs, leurs réticences …

C’est tout un cheminement de vie, parfois teinté d’humour, parfois plus grave, que l’auteur nous présente. Son récit est ancré dans la réalité : une société « speed », la maladie, la peur du bonheur aussi…. Et en filigrane, comme toujours, les valeurs qui, portées par des hommes et des femmes, aident les autres . L’amitié, l’écoute, la présence …. Ne croyez pas, pour autant, qu’Alice nous fait la leçon, pas du tout. Avec son style pétillant, son écriture pleine de délicatesse et de tendresse pour ceux qu’elle évoque, elle nous propose un agréable moment de lecture qui plus est, jalonné de beaux haïkus ….

_________________
[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11283
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Empty Re: [Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis !

Message par Sharon le Mer 28 Nov 2018 - 15:20

Mon avis :

Ce récit nous offre un moment coupé du monde, mais pas coupé du temps. Le temps est au contraire compté puisque l'héroïne, Anita, a choisi de mettre fin à ses jours. Elle met tout en scène, cérémonieusement, sur son île, lieu de retraite privilégié mais aussi lieu où l'isolement est le plus facile à obtenir.
Puis la vie, la vie extérieure si j'ose dire fait irruption, parce qu'elle ne s'est pas arrêtée autour d'Anita, la vie moderne, en quelques sortes, avec ces couples qui font le point. D'une île à une autre, Anita prend le chemin de Noirmoutiers.
Sa voix alterne avec celle de René, le bien nommé (celui qui est né à nouveau). Il est passionné par les haïkus, il tient même un site sur le sujet. Il est artisan, il prend soin de ses nièces si nécessaires. Pourtant, comme Anita, il a lui aussi renoncé à quelque chose, non pas à la vie, mais à l'amour - depuis que celle qui était son grand amour est morte. Sans qu'ils le sachent, ces deux solitudes éprises de poésie vont se rencontrer.
En dépit de thèmes lourds, le récit de ce morceau de vie n'est jamais minant. On suit les personnages, on a envie de savoir ce qu'ils vont devenir, si et comment ils vont s'en sortir - de leurs souffrances morales et physiques. S'il est un message dans ce livre, il est de profiter de la vie, en dépit des coups du sort. Chaque jour est unique, chaque jour peut apporter son lot de bonheur, même s'il s'agit de l'écriture d'un haïkus (ou de la découverte d'un salon de thé au sortir d'une séance de chimio, message personnel). Et ne pensez pas à l'âge, il ne fait rien à l'affaire.
Une romance ? Non, un moment de bonheur.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9493
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de lettres modernes/mes chats, la lecture, le cinéma, la généalogie
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars, littérature jeunesse
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Empty Re: [Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis !

Message par Astazie le Mer 28 Nov 2018 - 16:06

Merci pour vos deux avis positifs, qui me donnent envie de le lire.
Astazie
Astazie
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1948
Age : 65
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : bibliothécaire
Genre littéraire préféré : Lectures diverses
Date d'inscription : 23/01/2010

https://livresdunjourblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Empty Re: [Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis !

Message par Nisa le Jeu 17 Oct 2019 - 16:28

Dans ce livre, je crois que tout m’a attiré : la couverture, que je trouve très belle. La mer signifie l’espoir pour moi, encore et toujours. Et ce titre ! Comme une incitation au bonheur. Peu de mots mais quelle puissance !
Et pour finir, l’autrice. Je connaissais déjà Alice pour sa série « Rosie Maldonne » dont j’ai lu un titre. J’avais beaucoup aimé sa plume et je brûlais d’envie de la découvrir dans un autre registre.

Rapidement, l’autrice nous présente deux personnages. Un homme, une femme. Peu de choses communes (même pas le pays !) mais quand même, ils n’ont qu’un seul souhait et l’assument pleinement : ils veulent qu’on les laisse tranquille ! Et ça fait du bien des personnages comme ça, à contre-sens de l’image sociale que tout un chacun doit renvoyer. On découvre leur passé, leur présent, pourquoi ils sont ainsi. Leur parcours de vie si différent mais qui les isole tout autant.
Leur seule ressemblance ? Peut-être pas, dès le début, je pressens l’importance des haïkus. Traits d’union entre deux êtres ?
Pour faire un lien avec mon préambule, le haïku est une très courte poésie japonaise. Qui dit court dit puissant pour toucher. Là dessus, j’avoue que tout ce qui est poétique m’est totalement mystérieux. Je ne la comprends jamais et les haïkus ne font malheureusement pas exception à la règle. Heureusement, si nos personnages les aiment, il n’y en a pas à chaque page. Assez pour apprécier quand on aime, pas assez pour être découragé si l’on est plutôt hermétique comme moi.
J’aime que la rencontre que l’on sait inévitable arrive lentement. Au quart du livre environ. Ce qui nous laisse le temps de les connaître individuellement. Et quelle rencontre !

J’en ai déjà dit beaucoup, je n’en dirais pas plus. Brille tant que tu vis est un très beau roman, avec des personnages qui pensent avoir perdu tout espoir. Mais n’est-il pas là où on l’attend le moins ? Brille tant que tu vis, ne baisse pas les bras, profite jusqu’au bout.

Merci Alice pour cette belle leçon de vie. Merci pour traiter avec tant de délicatesse des thèmes si graves. Merci également pour ta gentillesse et ta réactivité. Car j’ai eu un problème de qualité important sur l’exemplaire téléchargé via NetGalley. Mais j’étais tellement dedans que j’ai quand même lu 27% du roman avant de contacter directement l’autrice qui a réagit au quart de tour et m’a renvoyé un exemplaire sans défauts.

Citations :

« Trouver la force des relations humaines est ce qu’il y a de plus dur pour moi en ce moment. »
« Je suis soulagée, rassurée. Je me retrouve. Et mes idées noires avec. C’est tellement plus reposant que cette excitation impossible à contrôler ! »
« Quand il est loin et que je pense vaguement à lui, je peux l’imaginer comme un fils aimant, je peux me dire que je lui manque. »
Nisa
Nisa
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5783
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis ! Empty Re: [Quinn, Alice] Brille, tant que tu vis !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum