Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Harembourg, Guillaume] Juges et coupables

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Harembourg, Guillaume] Juges et coupables

Message par Eiger le Dim 2 Déc 2018 - 18:08


 
Un thriller psychologique pas comme les autres… Un roman social, initiatique, philosophique et métaphysique qui interrogera vos sens les plus profonds.
 
Année de parution : 2018
Nombre de pages : 271
ISBN : 978-1719851060
Editions : Autoédition
 
***Résumé (quatrième de couverture) :
 
« Juges et Coupables, un thriller psychologique pas comme les autres... Un roman social, initiatique, philosophique et métaphysique qui interrogera vos sens les plus profonds. Une écriture originale pour une intrigue puissante et percutante comme coupée au rasoir. Elle commence dans les profondeurs et les ténèbres abyssales où règnent l'incertitude, l'enfermement et l'obscurité la plus totale vers une lente montée au ciel et à la lumière. L'itinéraire littéraire de l'âme perdue d'un jeune délinquant nommé Luce au cœur d'une folie furieuse et meurtrière en suivant de noirs désirs...Autour de cet être humain en chemin vers sa destinée, et de son monde, deux nuances Very Happy'un côté, le journal intime de Lucia, lecture inspirante d'une expérience intérieure telle la lune dans la nuit noire. Ses pensées sauvages, sa poésie, son « savoir aimer », ses méditations sur la vie. Une volonté de pleine conscience, de sagesse, d'être libre. Force mentale bienveillante et humaniste. Mais, qui est Lucia ? Et de l'autre, derrière la lumière, comme une ombre, une force brute, les paroles amères d'une sombre résurgence trouble et manipulatrice, celles de Jack. Qui est Jack ? Une histoire contemporaine, romanesque et humaniste. Un livre écrit à cœur ouvert... Jugé coupable.»
 
***Quelques mots sur l’auteur :
 
Aujourd’hui domicilié à Dieppe en Seine Maritime, Guillaume Herambourg est né en 1984, à Louviers dans le département de l’Eure. Passionné depuis ses plus jeunes années par l’écriture et le fait de “raconter des histoires”, c’est un créatif qui s’intéresse à tout art capable de transmettre.
Un brin philosophe et modeste poète à ses heures “gagnées”, il voue une grande admiration pour les œuvres, qu’elles soient littéraires ou autres, profondes, “spirituelles” et susceptibles d’interroger l’esprit. [Source_Amazon]
 
***Maintenant, place au livre !
 
Un thriller psychologique pas comme les autres… Un roman social, initiatique, philosophique et métaphysique qui interrogera vos sens les plus profonds.
 
Pas comme les autres…
Ah ça c’est le moins qu’on puisse dire ! Pour ne rien vous cacher Mon Cher lecteur, Ma Chère lectrice, au début de ce livre, j’ai été mal à l’aise ! J’ai été plongé dans la noirceur, le sombre, la dureté de la vie. On suffoque, mais on garde un espoir. Celui de voir apparaître une lueur ? Peut-être… Alors j’ai poursuivi… Cela n’a pas été facile… Loin de là. Je ne suis pas habitué ni à ce type de lecture, ni à ce style, j’en ai pris plein la tronche ! Pourtant, j’aime le noir, les thrillers. Mais là, c’est différent ! Le livre est à lui seul un style à part entière. Guillaume Harembourg nous dévoile une foultitude d’aptitudes.
 
Je vous avoue que j’ai pris quelques heures voire quelques jours avant de vous faire ce retour. Le temps de comprendre et de digérer. Oui, parce que ce livre se laisse lire enfin ce n’est pas le mot, il se jette sur vous, mais par-dessus tout, il faut le laisser s’imprégner en vous, le laisser se réfléchir, s’infuser pour en tirer le supérieur.
 
On ouvre la couverture sur Luce, le bonhomme ganté de noir. On soulève la couche protectrice de noirceur pour déguster l’opacité claire du fond humain. Ou devrais-je dire les ténèbres de son âme tout comme le plus luxueux ? Le raisonnement de Luce s’est perdu au fil des années, aux côtés de Jack vers la haine meurtrière. Mais qui est ce Jack ? Conseiller de délinquance qui laisse filer ? Qui nous exprime le fond de ses pensées par les différentes strates sociales ? Qui est-il ? Que cherche-t-il ? Que fait-il avec Luce ?
 
Luce, qui es-tu ? Et toi Lucia, qui nous livre tes expériences de la vie avec une lucidité ravageuse à travers ton journal intime ? Que cherches-tu en nous offrant tes mots aussi durs et crus soient-ils, complexes et pourtant si limpides ? Limpides oui, d’humanité, de puissance et de lumière ?
 
Sommes-nous comme le chat de Schrödinger ? A la fois bon et mauvais ? A la fois vivant et mort ? Simple et complexe ? Sur quoi repose notre société ? Tant que nous ne nous sommes pas posé, nous ne pouvons pas savoir. Tant que nous n’avons pas ouvert la porte, nous pouvons que supposer, émettre des hypothèses. Cependant, il ne tient qu’à nous de regarder là où il faut/faudrait. De se poser les bonnes questions au bon moment. De lever la tête ou au contraire de la baisser. Mais, comme le chat de Schrödinger, on ne sait pas tout et il peut nous surprendre… Rien n’est tangible ou assuré tant que nous ne l’avons pas vérifié.
 
Ce livre est d’une densité incroyable. Peut-être trop ? Ou pas. Je pense qu’il n’est pas donné à tout le monde de mener à bien une réflexion aussi puissante (à tous les points de vue) à travers ce prisme. Mais serait-ce l’avis de l’auteur ? Ou l’avis du lecteur. (En l’occurrence le miens ?) Ce livre va me hanter encore quelques temps…
 
Le style d’écriture est très tourmenté. Comme les réflexions et les pensées qui se bousculent dans ma tête. Dans celle des personnages. Nous retrouvons les réflexions sur la vie qui croise les chemins de nombreuses de personnes. Toutes aussi différentes les unes que les autres. Les pensées à un moment de nos vies, toutes aussi différentes elles aussi selon nos expériences. Guillaume Harembourg nous glisse de manière subtile cette fois les passages du journal intime de Lucia qui permet de souffler quelques secondes, mais ce qu’elle dit est tellement juste, réel et palpable que finalement, on plonge en apnée encore et encore. On croise de la poésie, de la romance, de la psychologie, de la philosophie, de la métaphysique, des mots tendres, doux et durs, écorchés. Des situations très complexes et pourtant si simples.
 
Peut-on se positionner sur plusieurs prismes en même temps pour pouvoir englober la complexité du genre humain ? On ne le peut pas, on le doit. Mais même avec toute notre bonne volonté, pourrait-on penser à tout ? Je ne crois pas.
Aussi faut-il prendre en considération ce que nous souffle Guillaume, l’opinion, la pensée, le désir, l’empathie, la corruption, la noirceur, l’indifférence, la tolérance, l’égalité, l’irresponsabilité, etc.
 
Guillaume pousse son lectorat à se poser des questions sur des écrits et des pensées tangibles ou non que nous connaissons tous. Il nous fait bouillir le bocal jusqu’à son paroxysme. Il appuie là où ça fait mal, il soulève les petits mouchoirs que nous avions délicatement déposés pour oublier et qui nous renvoient à nous même. A notre entourage, à notre population, au monde qui nous entoure.
 
Mon Cher lecteur, Ma Chère lectrice, je ne saurai si vous recommander ou non ce livre ! C’est à toi, oui toi seul, de choisir cette fois ! Te voilà devant un dilemme. Oseras-tu soulever le drap qui recouvre le meuble où tu as planqué certaines pensées ? Certaines réflexions ? Oseras-tu regarder en face tous ces adjectifs qui composent les tréfonds de l’âme humaine ? Penses-tu pouvoir tenir le choc ? Pour ma part, je ne saurais te dire si je tiendrais le coup à termes. J’ai reposé le livre, voilà quelques jours maintenant et il me tourmente encore de ces phrases, de son style multiple et de ses conditions.
 
A n’en pas douter, Guillaume Harembourg est un homme avisé qui titille les neurones et qui les poussent à se développer pour encore plus de réflexion. Mon Cher lecteur, Ma Chère lectrice, si vous décidez d’ouvrir cette porte, un conseil : respirez et lâchez prise. Laissez-vous transporter. Ce que je n’ai pas su faire au départ. Une chose est certaine ! Nous sommes tous juges et coupables ! Pourquoi ? A vous de voir Wink  

_________________
Fini : "Jules" - Didier VAN CAUWELAERT
En cours  study : "Un air de Violon" - Yvonne ROBERT

Challenge PàL 2018 : à venir ...
avatar
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1619
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum