Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Vacandare, Dany] Le diable et la petite voix

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Vacandare, Dany] Le diable et la petite voix

Message par Eiger le Mar 4 Déc 2018 - 21:40


 
Que peuvent faire le diable, la petite voix et Thelma, ensemble ?
 
Année de parution : 2018
Nombre de pages : 170
ISBN : 979-1097433208
Editions : EIVLYS éditions
 
***Résumé (quatrième de couverture) :
 
« « Tu n’es pas comme les autres Thelma. Tu es méchante, tu me ressembles, alors obéis moi » lui a soufflé plus d’une fois le Petit Diable…
– Va-t’en, j’ai peur de toi, pleure le cœur de Thelma.
En devenant son amie Alicia a tout balayé.
– Oui, c’est vrai, tu n’es pas comme les autres, lui a-t-elle dit un jour. C’est parce que tu as de belles choses en toi que les autres ne comprennent pas…
Comment traduire cette vague de bonheur qui est arrivée à ce moment-là ?
« La Vie est magnifique, même si le Mal est là » chuchote la Petite Voix. »
 
***Quelques mots sur l’auteure :
 
Dany VACANDARE est née à Aubagne, ville natale de Marcel Pagnol. De ses origines, elle a gardé l’accent chantant et le plaisir de « raconter, imaginer et écrire des histoires. »
Pendant trente ans elle voyage et enseigne en Mauritanie, au Togo, au Sénégal en emportant avec elle des esprits malins, dissimulés sous le sable, des génies égarés dans la brousse africaine et des magiciens maladroits qui font rire ou frissonner d’émotion les enfants qu’elle rencontre. Pour eux, avec eux, elle va peindre des murs, créer « l’heure du conte » dans les endroits les plus reculés. De ces contes que les enfants aiment écouter où qu’ils se trouvent et quelle que soit la misère qui les entoure...
Elle retrouve la France, pour s’investir dans des projets qui l’emmènent – après l’Italie et l’Allemagne – jusqu’en Lituanie. Le monde des femmes victimes de violences l’interpelle. Elle s’investit alors dans des Associations, continue à écrire pour les enfants, mais aussi pour ceux qui ont grandi… [Source_Auteure]
 
***Maintenant, place au livre !
 
Que peuvent faire le diable, la petite voix et Thelma, ensemble ?
 
Clac, Clac, Clac, c’est la peur. Clac, Clac, Clac, c’est le diable. Clac, Clac, Clac, c’est la vie.
 
Cette lecture est faite autant pour les jeunes que pour les ados et adultes ! Nous retrouvons une jeune fille, Thelma, toute mignonne, qui ne fait pas de vague. Elle est dans une petite famille, avec Papa, maman et son frère aîné. Lui, il l’a martyrise. Eh bien oui, c’est souvent comme ça que voulez-vous, les années passent, les générations avancent, mais ça, ça ne change pas ! Mais en plus, Zette sa cousine, ayant les grâces de son frangin, taquine aussi Thelma. Alors elle se réfugie dans son être.
 
Thelma est une petite fille avec des rêves plein la tête. Elle imagine la vie différemment. Cependant, elle ne peut pas, elle ne doit pas poser de questions aux adultes, ça ne se fait pas. Imaginez un peu que pour une petite fille de quatre ans, ce soit très compliqué ! Elles lui brûlent la langue, les lèvres, les yeux…
 
Et puis, nous évoluons dans une époque où les filles n’ont pas la parole. Ce sont les parents et à fortiori les papas qui décident ! Bref, la vie de Thelma est quelque peu bridée, comme tous les enfants du monde finalement, mais ça, nous avons du mal à le comprendre ! Il faut regarder avec leurs yeux. Elle, elle va rencontrer des mésaventures et un petit diable, ainsi qu’une petite voix vont faire leur apparition. Clac, Clac, Clac ces petites voix apparaissent quand Thelma a peur, quand elle ne sait plus comment gérer…
 
Ces deux petits compagnons vont à tour de rôle la faire évoluer. Que ce soit à travers des réflexions menées sur la vie de manière générale ou tout simplement sur des attitudes. Elle voit bien que certaines choses ne sont pas normales, mais elle se pose beaucoup de questions. Et c’est à travers les deux petites voix qu’elle va apprendre et prendre du recul.
 
Ce qui est chouette dans cette histoire c’est qu’elle est abordable par tous et toutes. De la petite fille qui souhaite comprendre, à la grande dame qui souhaite passer un bon moment, se divertir, tout en ayant un regard et une pensée sur la vie et ses comportements. Dany Vacandare nous transporte dans d’autres temps, d’autres considérations.
 
L’auteure nous embarque aux côtés de cette petite fille, pleine de tendresse et de sagesse. Elle plonge dans les livres comme nous engloutirions un gâteau au chocolat. Elle pianote sur un clavier comme Mozart, elle exprime ses sentiments à travers l’art.
 
Dany a cette faculté de nous faire basculer aux côtés de son personnage principal et de la prendre en compassion. Elle devient notre petite protégée. On a envie quelle évolue, on souhaite pouvoir répondre à sa place. Mais c’est beau de voir comment Thelma se positionne, réfléchi, mûrit au fil du temps, au fil des aventures qui jalonnent sa vie. Ne vous attendez surtout pas à des tours pendables. Ce n’est pas le sujet, ni le lieu. C’est la vie d’une petite fille,  travers ses yeux à elle en fonction de ses âges.
 
Le style de l’auteure est très fluide et la lecture se laisse filer comme le temps à travers nos doigts. Une petite madeleine de Proust en quelque sorte. Un petit caneton que l’on voit évoluer en joli cygnes majestueux. On croise dans ce livre d’une part la dure réalité de la vie, la taquinerie des enfants, l’injustice des grands et en même temps la beauté des enfants. La pureté de leurs réflexions sur la vie et nous retrouvons nous même notre âme de jeune. Nous avons effectivement le recul du temps et de l’expérience pour pouvoir dire, patience, patience, tout n’est pas si noir, mais les enfants ne savent pas. Pas encore.
 
Dany met le doigt sur quelque chose de précieux. Le chemin de la vie. Celui qui fait ce que nous sommes. Et pourquoi nous sommes ainsi. C’est pour ces choses essentielles que je vous recommande ce livre ainsi qu’à vos petits jeunes. Ils prendront je pense conscience de certaines choses, essentielles, à eux, aux autres et qui pourront les faire évoluer. Ce livre instigue la vie, ces défauts, mais surtout sa beauté. 

_________________
Fini : "Jules" - Didier VAN CAUWELAERT
En cours  study : "Un air de Violon" - Yvonne ROBERT

Challenge PàL 2018 : à venir ...
avatar
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1622
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum