Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Braun, Léa] Fureur douce

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Braun, Léa] Fureur douce Vote_lcap0%[Braun, Léa] Fureur douce Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Braun, Léa] Fureur douce Vote_lcap100%[Braun, Léa] Fureur douce Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Braun, Léa] Fureur douce Vote_lcap0%[Braun, Léa] Fureur douce Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Braun, Léa] Fureur douce Vote_lcap0%[Braun, Léa] Fureur douce Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Braun, Léa] Fureur douce Vote_lcap0%[Braun, Léa] Fureur douce Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Braun, Léa] Fureur douce Vote_lcap0%[Braun, Léa] Fureur douce Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Braun, Léa] Fureur douce Empty [Braun, Léa] Fureur douce

Message par Eiger le Dim 30 Déc 2018 - 18:09

[Braun, Léa] Fureur douce 31jl8p10
 
Quand la vie n’est pas simple, il suffit parfois d’un petit coup du destin pour avancer vers d’autres horizons…
 
Année de parution : 2018
Nombre de pages : 228
ISBN : 978-2-9564054-2-9
Editions : Autoédition
 
Résumé (quatrième de couverture) :
 
« Le roman retrace la vie d'une femme qui se cherche, qui essaie d'avancer sans cesse rattrapée par son passé et les blessures qu'il lui a causées. Les expériences de la vie et le hasard des rencontres vont la conduire peu à peu à entrevoir la lumière. La profondeur de ce personnage principal, ses émotions et réactions face aux aléas de la vie vont amener le lecteur au questionnement: L’incompréhension est-elle intérieure ou est-elle un produit créé par la société ? La codification des comportements et la mise en avant de certaines valeurs ne sont-elles pas des marques d'intolérance? Pourquoi la différence nous fait peur ? Qu’est ce qui marginalise les différences au lieu de les valoriser comme sources de diversité ? Le rêve est-il simple fruit de notre imagination, production de notre cerveau ou est-ce une réalité différente de celle que notre société appelle réalité ? Le rêve n’est-il pas la seule manière de s’évader ? Est-ce une évasion que l’on peut s’autoriser ou induit-elle forcément un jugement ?Toute personne, quel que soit son milieu social, son âge ou son parcours de vie, a été, à un moment donné, confronté à un questionnement, à la comparaison aux autres, à l’impression d’être différent, d'être anesthésié par le temps qui passe, à l'envie d'avancer sans savoir quelle direction prendre. C'est pourquoi je pense que mon roman peut créer l'identification ou du moins le partage de certaines expériences. Il propose un regard authentique, sincère, dénué de tout artifice, d'une personne qui cherche à se construire et aspire à un avenir meilleur. La combativité du personnage transmet au lecteur une certaine force intérieure et un espoir intemporel. Sa sensibilité à fleur de peau fera passer le lecteur d'une émotion à l'autre: le désir, l’amour, la haine, la violence et la foi. »
 
Quelques citations en amuse-bouche :
 
« Léa ne vivait pas dans le réel ; elle parcourait son existence comme une île sur laquelle aucun bateau ne pouvait accoster. »
 
« Ils n’aimaient pas parler et savaient respecter le silence dans un monde où l’on parle trop, où l’homme perd l’usage de la force des mots. »
 
« L’âme se dote du privilège de choisir la passion à l’amour, elle vénère sa puissance et mène une vie gravée de mille et une folies. C’est elle qui guide les hommes à croire en la réalisation des rêves. Même si le feu de la passion nous brûle parfois d’incertitude ; comme par magie paradoxalement, il nous délivre du quotidien. La passion a le pouvoir de transformer le mirage en cauchemar. »
 
Quelques mots sur l’auteur :
 
Née en région parisienne, Léa Braun s'est intéressée d'abord au théâtre et au cinéma avant de devenir écrivain. Passionnée par les différentes cultures, elle a vécu à l'étranger et notamment à Majorque, une île paradisiaque au milieu de la méditerranée. Professeur d'espagnol, elle est aussi traductrice interprète assermentée. Son goût pour l'écriture, sa double culture franco-espagnole, son habileté à incarner différents personnages, leur donner une dimension psychologique transparaissent dans ce captivant roman. « La fureur douce » crée ainsi toutes sortes d'émotions chez le lecteur. Bon voyage!  [Source_Auteur]
 
Maintenant, place au livre !
 
Quand la vie n’est pas simple, il suffit parfois d’un petit coup du destin pour avancer vers d’autres horizons…
 
Oh Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, je me suis gardé ce roman pour finir mon année et je dois dire que j’avais un peu peur de ce qui m’attendais… Et en fait, c’est un émerveillement, un chamboulement, une explosion d’émotions et de réflexions sur la vie.
 
Je ne sais pas trop comment vous faire ce retour tellement qu’il est intense, dans tous les sens du terme ! Alors premier point, ce n’est pas un coup de cœur, mais ça s’en rapproche dangereusement ! Il me manque juste LE petit truc, la petite pichenette qui fait DING DING DING ! Bon, ça c’est subsidiaire en fait ! Nous allons rencontrer le monde du cinéma, la culture juive, quelque peu l’histoire de l’Etat d’Israël, voyager en Bretagne, en Espagne et ailleurs, redécouvrir l’amour, la passion, l’amitié, la fureur des sentiments et LA VIE… Sacré programme, oui, je sais !
 
Petit tableau, sinon je vais vous perdre mon Cher Lecteur, ma Chère Lectrice ! Voilà le topo : Léa Mayer est une actrice née. Elle était avec un homme Alexandre, pervers narcissique qui s’est barré du jour au lendemain ! Léa a été dévastée ! (quoi de plus normal ?) Ensuite, Jacqueline, en quelque sorte sa maman dans le monde du cinéma, la contacte pour faire un film, bingo, elle est prise pour faire de la figuration et doublure. Elle rencontre Sandra avec qui elle va évoluer dans les films. Léa va exploser dans son monde artistique et incarner la non moins prestigieuse Golda Meir, dès lors sa vie entière va changer… En parallèle, Virginie, la meilleure amie de Léa se retrouve en Cornouailles, mais elle n’y’ trouve plus son compte et part en Espagne. Là-bas, ça ne se passe pas bien et demande à Léa de venir la rejoindre. Léa trouvera-t-elle une stabilité ? Va-t-elle s’épanouir ? La vie est loin d’être un long fleuve tranquille !
 
Léa Braun nous embarque auprès de Léa Mayer. Cette jeune femme meurtrie par la vie, par un homme, par sa famille ! Elle plonge dans les abîmes de la dépression… Elle n’a plus envie de rien, elle regrette son homme parti du jour au lendemain sans explications, sans rien… Elle regrette sa vie, sa meilleure amie, son âme sœur Virginie est partie loin d’elle pour voyager et profiter de sa vie… elle plonge doucement dans l’enfer des ombres… Je dois vous avouer que les premières pages m’ont fait très peur ! Je me suis dit « Ola là, c’est glauque, si c’est comme ça tout le long, ça promet ! » - petite pause-café, on respire un bon coup, on sourit, on reprend le livre et on tourne la page… -
 
Grand bien m’en a pris de faire cette petite incartade ! Ma Chère Lectrice, Mon Cher lecteur, Léa a reçu un coup de fil de son amie Jacqueline, chef de casting ! Voilà que notre héroïne par donc sur le tournage en préparation et fait des essais de costumes, regarde doucement mais avec beaucoup d’intérêt ses congénères. Elle découvre une jeune femme qui deviendra une véritable amie par la suite, Sandra.
Ce casting, sur un plateau de production va lui ouvrir des portes insoupçonnées ! Elle va petit-à-petit retrouver goût à la vie car Léa est une artiste indéniablement ! Elle a besoin de vivre sa passion, de vivre sa folie, de la déployer pleinement, de l’incarner fougueusement et intensément.
 
Léa Mayer est une femme toute en amour, en émotions, en intensivité explosive tant dans le summum du positif que dans les abîmes du négatif. Elle se cherche, elle a besoin de comprendre, de repousser ses limites, de se connaître et de forcer le destin pour le vivre pleinement pour en déguster chaque secondes. Elle n’a que trop conscience que le destin ou la vie (va-t-en savoir), est une ligne d’équilibre où le don doit être contrebalancé avec le retrait… Une sorte de modération universelle. En équilibre constant. « Je te donne mais tu me rends… »
Elle est entourée de sa meilleure amie, Virginie, toutes deux inséparables depuis leurs cinq ans. Virginie est une femme qui bouffe la vie à pleines dents et qui nous réserve dans ce roman quelques surprises ! (prenez ce mot dans tous les sens du terme !)
 
Léa Braun nous fait vivre des moments de fortes émotions grâce à des personnes de caractères. Chacun a une pierre à apporter à l’édifice de la vie de Léa Mayer. Chacun à son rôle et chacun amène une réflexion profonde sur le sens de la vie. Léa Braun a su donner une dimension très psychologique sur un fond d’émotions troublantes et bouleversantes. Ce roman est certes court, mais Oh combien intense ! Intense oui, c’est le mot. Tout est exacerbé dans ce livre. Tout. Est-ce la puissance d’écriture de l’auteure ? Est-ce le contexte ? Je ne sais pas ! En tout cas, le cocktail, ce mélange donne une explosion !
 
Non seulement les émotions, mais également l’aventure et le voyage. Oui, nous partons aux quatre coins du monde ! Notamment, en Espagne, en Israël, en France, en Italie… Bref, on se promène et on plonge dans la culture juive également… Pourquoi ? Eh bien comme je vous l’ai dit tout à l’heure Léa Mayer est une actrice et comme elle explore intensément son talent, elle accède à la non moins prestigieuse possibilité d’incarner Golda Meir, une femme passionnante qui a fait énormément dans sa vie ! – je vous invite, si vous ne la connaissez pas à découvrir sa vie ! Impressionnante cette femme – Alors imaginez un peu la dimension supplémentaire du personnage principal !
 
Le titre « fureur douce » est un oxymore à lui tout seul ! Il annonce finalement toute l’atmosphère de ce roman. Mon Cher Lecteur, Ma Chère lectrice, vous avez bien compris que ce livre m’a happé et bien plus encore ! Léa Braun nous embarque dans les relations humaines, celles que nous avons en nous et celles que nous avons avec les autres. Elle nous fait découvrir les sentiments et les multiples possibilités de la vie. Elle nous livre également à travers ses quelques personnages une écriture toute en finesse et en poésie avec toute la douceur et la fureur dont est capable l’être humain. Je vous recommande avec passion ce roman.
 
Léa Braun nous rappelle gentiment – et je suis complètement en accord avec ça – que nous oublions parfois les valeurs essentielles de ce monde qui sont : la paix, l’amour, la famille, l’amitié, le respect, la solidarité, le pragmatisme, la lucidité et l’humilité.
Je ne vous en dirais pas plus de peur de vous dévoiler finalement tout le livre. Comme je vous l’ai annoncé au départ de cette chronique, c’est intense dans tous les sens du terme ! 

_________________
On veut ? On peut ? Alors on fait ! Et si on ne peut pas, on trouve des solutions !
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2039
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum