Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Vivarès, Laurence] La vie a parfois un goût de Ristretto

Aller en bas

Votre Avis

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Vivarès, Laurence] La vie a parfois un goût de Ristretto

Message par maily7 le Lun 31 Déc 2018 - 16:57


  • Broché: 215 pages
  • Editeur : Eyrolles;
  • Édition : 1 (11 octobre 2018)
  • Collection : Romans Eyrolles
  • Langue : Français


Résumé du livre
Lucie, styliste parisienne, revient seule, sur les lieux où son histoire d'amour s'est échouée pour essayer de comprendre, de se confronter à son chagrin, de recoloriser ses souvenirs, et peut-être de guérir. Ce voyage intérieur et extérieur la conduit à Venise, trouble et mystérieuse en novembre, pendant la période de Vacqua alta. Au rythme d'une douce errance, Lucie vit trois jours intenses, sous le charme nostalgique de la ville. En compagnie de Vénitiens qui croiseront providentiellement sa route, un architecte et sa soeur, une aveugle, un photographe, elle ouvre une nouvelle page de son histoire.

"Chaque millimètre de sa peau était sensible. Dans la lumière voilée, toute les couleurs de cette journée de novembre à Venise se déployaient, flatteuse et reposantes. Le contraire du noir ce n'était pas le blanc, mais bien la couleur. C'était simple, mais elle ne le découvrait que maintenant."

Mon avis
Ah Venise... Bellissima ...

Un parcours dans les rues et quartiers de Venise, à la découverte de ses secrets, mais surtout à la recherche de soi, à sa reconstruction. Curieux paradoxe : on suit Lucie qui vit une déception amoureuse, qui l'empoisonne. Venise, ville des amoureux, parait-il ... Mais, elle revient à Venise, seule pour se ressourcer.
Le hasard lui permet de rencontrer Angelo, Monica, Paul ... tant de personnages qui à leur échelle lui permettent de se retrouver.

Le livre est court : je l aurai souhaité peut être plus long.J'ai parfois eu un sentiment de survol tant au niveau des sentiments que des réflexions. Le voyage dure 3 jours, comme le livre. Je pense que c'est une bonne idée de n'écrire que sur le voyage. Pas d avant, Pas d après. Le lecteur lit un extrait de journal intime en quelques sortes. Pas par le forme, mais par le fond.
Ce qui est intéressant est le fait qu'Angelo, cet italien sortit de nulle part, revit aussi grâce à Lucie, la lumière ..
La progression de Lucie est marquante : au début du livre "Laurent", l'ancien petit ami, est presque omniprésent, puis au fil des pages, il l'est de moins en moins ...
Ce premier livre est plutôt réussi : un seul bémol sur le premier tiers du roman: beaucoup trop de répétition de "vénitienne", "vénitien", de "Venise". Le lecteur sait ou il se trouve Smile

En bref, une belle lecture, qui donne envie de retourner en Italie. Envie de prendre un café ..J'ai lu qu'on pouvait donner ce livre à un cœur brisé ... je suis d accord, mais à aussi mettre dans les mains de ceux qui croit en l'amour Very Happy
avatar
maily7
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2427
Age : 39
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Bit-Lit, Romance, Policier, thriller, fiction
Date d'inscription : 24/01/2010

http://histoire-de-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum