Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Dolo, David] HÜ

Aller en bas

Votre avis :

[Dolo, David] HÜ Vote_lcap0%[Dolo, David] HÜ Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Dolo, David] HÜ Vote_lcap100%[Dolo, David] HÜ Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Dolo, David] HÜ Vote_lcap0%[Dolo, David] HÜ Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Dolo, David] HÜ Vote_lcap0%[Dolo, David] HÜ Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Dolo, David] HÜ Vote_lcap0%[Dolo, David] HÜ Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Dolo, David] HÜ Vote_lcap0%[Dolo, David] HÜ Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Dolo, David] HÜ Empty [Dolo, David] HÜ

Message par Pandora le Mar 1 Jan 2019 - 15:32

" HÜ " de David Dolo

[Dolo, David] HÜ 41y54z10

Edition : auto édition
Nombre de pages : 274
Quatrième de couverture : Francis n’aurait jamais dû descendre de ce train, voilà ce qui arrive quand on sort des rails, il aurait pu rejoindre son bureau comme chaque matin, mais il a voulu faire le malin, bravo, chapeau, il est bien avancé maintenant… Adieu, chère routine… Le voilà qui erre, pauvre bougre, un pied devant l’autre, mais où sont sont les villes, les gens ? Et ce gamin avec un sac sur la tête, il lui veut quoi au juste ? Oscar qu’il s’appelle. Et lui n’est pas seul, il y en a des tordus par ici…
Tout est tellement étrange…
Ce que Francis voudrait ?
Rentrer.
Las, il sera bringuebalé des nues aux ornières au hasard des rencontres, tentera d’échapper à ceux qui le rêvent mort, fuira ceux qui le veulent vivant.


Mon avis :

C'est par le plus grand des hasards que j'ai emprunté ce livre (abonnement Kindle), le titre m'a fait sourire, la description mystérieuse m'a tenté.
Âme fragile, sensible et équilibrée, s'abstenir. Ce récit est complètement déjanté et nous entraîne avec lui dans les méandres de la folie. Plus ou moins.

Le début est simple, Francis est dans le train, celui qu'il prend pour aller travailler tous les jours depuis des années. Il est tout de suite établi que ce n'est pas un homme qui s'impose, qui se fait respecter, non, c'est presque le cliché du mec un peu grassouillet qui n'est pas à l'aise avec du monde autour de lui.
Lorsque le train s'arrête soudainement, c'est la panique qui se saisie de Francis. Il a chaud, il a du mal à respirer, c'est trop long, il angoisse, semble sur le point de faire un malaise.
Il repense aux injures de sa délicate épouse Daphné, qui semble le rabaisser autant qu'elle le peut, et décide sans trop y réfléchir de sauter du train et de terminer le trajet à pied.
Après tout, pourquoi pas ? Il connait le chemin par coeur, un peu de marche, cela ne lui fera pas de mal se dit-il naïvement...
C'est ainsi qu'il retrouve à marcher des heures durant, sans jamais atteindre son bureau, sa cafetière, son fauteuil confortable. Le décors dans lequel il évolue est sombre, angoissant, avec des déchets, sa ressemble à No-Man's-Land, loin d'être rassurant.
Francis réfléchit, tente de se rassurer, il a du se tromper de chemin, ce n'est pas grave, il va faire demi tour et revenir sur ses pas, il va bien finir par retrouver la civilisation et surtout sa maison et même sa femme.
Prenant son courage à deux mains, il rebrousse donc chemin mais après encore des heures de marches, il doit se rendre à l'évidence : le monde qu'il a connu n'est plus là. Les hommes, les routes, les immeubles ont disparus pour laisser la place à des plaines qui semblent désertiques et la forêt qui s'étend à perte de vue.
Le pauvre est à bout de force, il ne sait pas quoi faire, ni ou aller. Alors il finit par s'asseoir pour se reposer un peu et s'endort...
Le réveil va être terrible.
Un étrange gamin avec une sorte de sac sur la tête qui fait office de masque, lui a attaché les mains et dépouillé de la majorité de ses affaires. Après l'avoir fait marcher un peu, il lui enfile une vraie tête de cheval sur la tête. Suspect
Pour Francis, le cauchemar ne fait que commencer.

Je ne vais pas en dire plus sur l'intrigue en elle-même car il m'est difficile de le faire sans trop en dévoiler.

Nous sommes donc plongés dans un monde étrange, avec des scènes parfois dures, violentes, portés par écriture incisive, percutante, que j'aie beaucoup apprécié. L'histoire est vraiment farfelue et pourtant, on y croit ! La qualité de l'écriture joue un grand rôle dans ce réalisme improbable, on est complètement happé par le récit, d'une certaine façon, on se retrouve prisonnier d'Oscar tout comme l'est Francis.

A travers cette aventure sombre, déjantée à la fois violente et touchante, il y a quand même des thèmes, des idées qui ressortent, cachés par tous les déchets de ce monde étrange. Francis dans son calvaire va vivre des moments incroyables, parfois terribles (souvent d'ailleurs) mais il va aussi se révéler à lui-même, se rendre compte de sa force cachée, faire des rencontres enrichissantes, bouleversantes et bon, certes, un peu traumatisantes mais l'ensemble nous parait être à la limite du réel, est-ce un rêve ? un bad trip à cause des délicieux brownies de Roberta ? Laughing

C'est un mélange réussi d'absurdité, de philosophie, de fantastique avec un questionnement profond sur le sens de la vie, l'importance que l'on accorde à des choses qui finalement sont dérisoires. Ce qui m'a frappé c'est à quel point Francis s'est sentis libre, puissant, vivant surtout dans son périple à travers la forêt, comme un cheval sauvage. Wink

Je suis toutefois un peu déçue de la fin. Je m'attendais à ce qu'il ait un comportement plus radical mais en même temps la fin reste ouverte donc on peut envisager tout ce que l'on veut.

Bref, une lecture très intéressante, originale, loufoque avec un style, une plume remarquable.
Un auteur à suivre donc !

J'ai voté : Beaucoup apprécié !

_________________
« La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens. » Daniel Pennac


study  PAL et LAL study
Pandora
Pandora
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1192
Age : 28
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Aucun, c'est la plume de l'auteur qui me transporte... ou pas
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum