Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Fargetton, Manon] Nos vies en l'air

Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Fargetton, Manon] Nos vies en l'air

Message par Sharon le Sam 12 Jan 2019 - 11:40


Titre : Nos vies en l'air
Auteur : Manon Fargetton
Edition : Rageot
Nombre de pages : 192 pages.

Présentation de l’éditeur :

Mina et Océan. Ces deux-là se rencontrent par hasard ce soir sur le toit-terrasse d’un immeuble. Ils ont choisi le même spot pour en finir. Ils décident de s’accorder la nuit pour faire, ensemble… tout ce qui leur passe par la tête, en se disant toujours la vérité. Où cela va-t-il les entraîner ?

Mon avis :

Ce pourrait presque être une histoire classique, voire le début d’une bluette. Si, si, je vous assure, je sens que certains auraient pu en faire un objet littéraire très très sucrée, voire très drôle. Mina est montée sur un toit pour se jeter dans le vide, et il se trouve qu’Océan a eu la même idée, au même endroit. Si certaines, comme l’Isolde de Wagner, réclame « nur eine Stunde » (seulement une heure), Océan pousse Mina à s’accorder une nuit supplémentaire, pour faire tout ce qui leur passe par la tête, et surtout, pour être sincère.
Autant vous le dire : ils ne vont pas faire dans la délicatesse ou la douceur, eux que tout semble opposer, si ce n’est cette volonté de ne pas voir un jour nouveau se lever. Nous découvrons, au cours de retour en arrière, comment ils en sont arrivés là. Il est question de thèmes durs, le harcèlement, le cyber harcèlement, qui sont abordés avec beaucoup de sensibilité – et différemment de ce que l’on peut lire dans d’autres ouvrages, parce que le monde virtuel peut aussi être vu, d’abord, comme un refuge face à une réalité qui ne convient pas à l’adolescent. Et, justement, il est question aussi de s’assumer, d’oser être qui l’on est vraiment dans une société où l’on est formaté très tôt. Voir, par exemple, les rapports au poids et à la nourriture que peut avoir Mina. Elle se trouve, au cours de cette nuit, confrontée à d’autres femmes qui acceptent qui elles sont, vivent pleinement avec leurs corps, et non contre lui.
Il est question des parents, aussi – ou comment, même avec tout l’amour du monde, il est difficile de mesurer le mal-être de son enfant, tout comme il est difficile, pour un enfant, de se confier à ses parents, même si l’on est sûr de leur bienveillance.
Unité de temps, agrandi par les retours en arrière. Unité de lieu, cette ville de Paris rendez-vous des laissez-pour-comptes, de ceux qui vivent autrement, de ceux qui ont des projets – aussi. Traversée de lieux emblématique, à toute vitesse, parce que le temps leur est compté – parce qu’ils en ont décidé ainsi.
Alors ? Que se passera-t-il quand l’aurore sera là ? Auront-ils la force d’affronter ce qui les a poussés à vouloir se suicider, bref d’être eux au milieu des autres ?
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8842
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum