Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Guilbert, Cécile] Les Républicains

Aller en bas

Votre opinion sur Les Républicains

[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_lcap0%[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_lcap0%[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_lcap100%[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_lcap0%[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_lcap0%[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_lcap0%[Guilbert, Cécile] Les Républicains Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Guilbert, Cécile] Les Républicains Empty [Guilbert, Cécile] Les Républicains

Message par Algue le Mer 13 Fév 2019 - 22:33

[Guilbert, Cécile] Les Républicains Guilbe10

Editions Grasset
256 pages
EAN 9782246852995

Présentation de l'éditeur

Décembre 2016. Trente ans après s’être perdus de vue, deux anciens camarades d’études se retrouvent à l’occasion d’une émission de télévision. La fille en noir est écrivain, Guillaume Fronsac un marquis de l’aristocratie d’État devenu banquier d’affaires.
De 17h à minuit, au cœur d’un Paris hanté par le terrorisme mais où la beauté de l’histoire française se révèle à chaque pas, ils vont se juger, se jauger, se confier, se séduire peut-être. À travers la confrontation de leurs existences, de leurs désirs, de leurs illusions perdues, se dessine le tableau d’un pays abimé par l’oubli de sa grandeur littéraire, enkysté dans la décomposition politique et le cynisme de son oligarchie. Comment échapper au déclinisme et aux ruines mentales de la République des Lettres ? En allant jusqu’au bout de la nuit.
Écrit d’une plume allègre et brillante qui n’épargne ni les importants du jour croqués dans des portraits assassins, ni ses propres personnages traités avec une ironie grinçante, ce roman d’amour et de pouvoir est la pièce du théâtre de notre époque, dont le rideau final tombe comme une guillotine.

Mon avis

En effet, c'est brillant, et assez méchant. On prend plaisir à lire certaines anecdotes, à essayer de deviner qui se cache derrière certains personnages, à décrypter des allusions que l'on devine fines et perfides. Le portrait de l'élite républicaine de la France est assez juste, de ce que je peux en juger. Mais si le propos est lucide et critique, il n'offre pas vraiment d'alternative plus réjouissante. Au final, j'ai trouvé le livre assez comparable à ses personnages : très intelligent d'une certaine façon, mais aussi incroyablement vide. J'en attendais plus, je crois.

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 421
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum