Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne

Aller en bas

votre avis

[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_lcap0%[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_lcap100%[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_lcap0%[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_lcap0%[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_lcap0%[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_lcap0%[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Empty [Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne

Message par lili78 le Sam 16 Fév 2019 - 17:11

[Le Bihan, Samuel] Un bonheur que je ne souhaite à personne Aa28

Le Bihan Samuel - Un bonheur que je ne souhaite à personne
Flammarion (2018) – 256 pages
Lu en version numérique


Quatrième de couverture : «Être heureux, ça s'apprend ?» Laura, jeune mère de deux garçons dont un autiste, se pose cette question le jour où elle comprend qu'elle est en train de passer à côté de sa vie. Forte de son amour inépuisable et de sa détermination face au handicap de son fils, elle a très vite choisi de ne pas subir mais d agir. Seule contre tous, elle va loin, jusqu à basculer dans l'illégalité pour obtenir de menues victoires. Mais ne s'oublie-t-elle pas trop dans cet éprouvant combat qu'elle mène au quotidien ? Où retrouver ce bonheur qui paraît s'être envolé ? Alors que le fragile édifice qu'elle a construit menace de s'effondrer, une rencontre inattendue s'offre comme une chance de sauver les siens. Saura-t-elle la saisir ? Un bonheur que je ne souhaite à personne, véritable hymne au sexe dit "faible", fait apparaître avec une grande sensibilité combien l'adversité et une maternité à part peuvent transcender une femme.

Mon avis : Laura est mère célibataire de deux enfants : Ben, un ado, et César, sept ans et autiste. Elle mène un combat au quotidien pour le bien-être de César, en oubliant trop souvent sa propre personne et son fils aîné Ben.

Un bonheur que je ne souhaite à personne est celui d’être le parent d’un enfant autiste. C’est le premier roman de Samuel Le Bihan, acteur reconnu et engagé. Il s’est bien sur largement inspiré de son quotidien avec sa fille autiste. Le combat que mène Laura est le même que celui de milliers d’autres parents d’enfants autistes, un combat contre la société, et contre le gouvernement pour offrir soins et éducations à ces enfants.
En cela, ce roman est absolument remarquable.


Extraits : « Pendant des mois, j'ai été baladée - nous avons été baladés, César et moi - de spécialiste ne spécialiste. Spécialisés en quoi, ça, je me le suis demandé plutôt deux fois qu'une. L'un m'a parlé de dépression infantile, l'autre m'a assuré que ça passerait, un troisième m'a dit que je prenais trop de place, le quatrième s'est intéressé à ma sexualité, un cinquième à mon rapport au père (à la mère, la tante, au grand-père, que sais-je encore), un dernier a évoqué le syndrome de Münchhausen, m'accusant de simuler les troubles de mon fils. Je suis partie en courant. De César, il n'a pas été beaucoup question, certains ne lui adressaient même pas la parole. »
« J'ai alors découvert toute une série d'acronymes barbares - CMP, CMPP, CRA - qui recouvraient la même réalité: en France diagnostiquer l'autisme est un vrai parcours du combattant. »

lili78
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2636
Age : 48
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum