Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien

Aller en bas

Notre avis?

[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_lcap100%[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_lcap0%[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_lcap0%[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_lcap0%[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_lcap0%[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_lcap0%[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Empty [Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien

Message par Véronique M. le Sam 23 Fév 2019 - 14:09

Titre: Deux hommes de bien
Auteur: Arturo PEREZ-REVERTE
Traducteur: Gabriel IACULLI
Editeur: Seuil
2017
502 pages
ISBN 978-2-02-128804-9

[Pérez-Reverte, Arturo] Deux hommes de bien Perez_10


Quatrième de couverture:

A la fin du XVIII° siècle, deux membres de l'Académie royale d'Espagne sont mandatés par leurs collègues pour se rendre à Paris et en rapporter les 28 tomes de l'Encyclopédie, alors interdite dans leur pays. Le bibliothécaire don Hermogenes Molina et l'amiral don Pedro Zarate, hommes de bien intègres et courageux, entreprennent alors de Madrid à Paris un long voyage semé de difficultés et de dangers. Par des routes infestées de brigands, faisant halte dans des auberges inconfortables, les deux académiciens arrivent à Paris, où ils découvrent avec étonnement les rues de la capitale française, ses salons, ses cafés, ses librairies, ses moeurs libertines et ses agitations politiques. Mais très vite, leur quête de l'Encyclopédie se révèle d'autant plus difficile que l'édition originale est épuisée et qu'une partie de l'Académie espagnole, opposée à l'esprit des Lumières, a lancé à leurs trousses un espion chargé de faire échouer l'entreprise.

Nourri de réalité et de fiction, habité par des personnages ayant existé ou nés de l'imagination de l'auteur, Deux hommes de bien est un merveilleux roman d'aventures et un éloge de ce qui fut la plus grande entreprise intellectuelle du XVIII° siècle. Mais c'est aussi, dans la reconstitution minutieuse et passionnante d'un Paris prérévolutionnaire plus vivant que jamais, un hymne à l'amitié et un bel hommage à Don Quichotte d'un écrivain profondément épris de la France.

Mon avis: Ce livre est coup de coeur! Il est à la fois plein d'aventure et historiquement très documenté.
Outre l'intrigue principale évoquée dans la quatrième de couverture, Deux hommes de bien est un roman sur l'amitié entre deux hommes très différents. Don Hermogenes, le bibliothécaire est un être humble, profondément croyant, entièrement dévoué à l'Académie espagnole, altruiste, parfois naïf. L'Amiral, don Zarate est lui aussi très cultivé. Il est particulièrement intéressé par les livres scientifiques. C'est un être à l'esprit vif, pragmatique et athée. Les deux hommes poursuivent le même but qui est d'assurer l'avenir culturel de leur pays mais leurs idées diffèrent. Don Hermogenes est un réformiste. Il souhaite conserver la religion, qu'il considère comme incontournable raison de vivre mais éduquer le peuple. Don Zarate pense que la religion empêche l'évolution de la pensée et qu'une révolution, éventuellement sanglante, est inévitable; il pense que l'avancée scientifique est entravée par la religion et surtout ses représentants. Leurs avis divergent mais ils acceptent de débattre, d'échanger, même si chacun conserve ses convictions. Leurs propos sont empreints d'énormément de respect et don Zarate prend en compte la sensibilité de don Hermogenes. Les rapports entre ces deux hommes m'ont paru admirables de loyauté et d'élégance. J'ai noté le moment où tous deux se taisent d'un commun accord, refusant de critiquer leur pays en terre étrangère.
A l'image de ces deux protagonistes, le roman met en parallèle deux pays, la France et l'Espagne du XVIII°s. On y décrit une France éclairée, ouverte aux nouvelles découvertes scientifiques, bouillonnante d'idées, diversifiée. Toutes les pensées y ont cours, des plus réactionnaires aux plus innovantes, des plus empreintes de théologie aux plus libertaires.
L'Espagne est présentée comme conservatrice, totalement soumise au pouvoir religieux et à l'Inquisition. Portrait néanmoins adouci par la magnanimité du roi dans ces brèves apparitions, personnage qui parle peu mais autorise certaines choses progressistes comme l'achat de l'encyclopédie et bien sûr par la présence de nos deux héros, modèles d'intelligence et d'ouverture d'esprit.
On notera le travail d'historien de l'auteur (décrit au cours du récit, références à l'appui) qui permet au lecteur de croiser de grands esprits de ce temps: D'Alembert, Condorcet, Marat, Bertenval, Franklin...
Véronique M.
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1676
Age : 50
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum