Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin

Aller en bas

Votre avis

[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_lcap0%[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_lcap100%[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_lcap0%[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_lcap0%[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_lcap0%[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_lcap0%[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Empty [Chabas, Jean-François] La rivière de Satin

Message par Sharon le Ven 15 Mar 2019 - 0:27

[Chabas, Jean-François] La rivière de Satin Cover132

Titre : La rivière de Satin
Auteur : Jean-François Chabas
Edition : Didier Jeunesse
Nombre de pages : 192 pages

Présentation de l’éditeur :

Un coup de foudre sous la lave
Sine, 15 ans, se retrouve orpheline et contrainte de quitter New-York pour aller vivre à Hawaï chez son abjecte grand-mère Abigail. A peine a-t-elle le temps de poser ses valises, que le volcan de l’île se réveille et plonge l’archipel dans le chaos le plus total. Au cœur de ce décor apocalyptique, Sine croise la route du jeune Holokai, dont le charisme et « l’aloha spirit » provoquent immédiatement en elle un séisme… amoureux. Ensemble, ils vont prendre tous les risques et braver les éléments déchaînés, autant que leurs propres démons.

Mon avis :

Je me dis que j’ai vraiment de la chance avec mes lectures. C’est la première fois que je lis un roman de jean-François Chabas – ce n’est pas la dernière – et j’ai vraiment été séduite par sa singularité. Oui, je commencerai par parler de ce qui m’a frappée : dans une société où la méchanceté a pignon sur rue, il nous montre à quel point il est facile de se laisser aller à y céder, à quel point la joute oratoire est aisée, alors que rester soi, ne pas céder, ne pas être contaminé est nettement plus compliqué. Voilà, c’est dit.
Maintenant,je reviens au sujet de ce livre, dans lequel tout peut arriver. Sine a perdu ses parents dans un accident, et ne se prive pas de dire ce qu’elle pense, et bien, de la manière dont ils sont morts, ce qui la force à aller vivre loin de New York, près de la seule famille qui veut bien d’elle : sa grand-mère. Elle est très éloignée de l’image traditionnelle de la grand-mère – elle n’a pas envie d’être une grand mère. A ses côtés – oui, elles vivent à côté l’une de l’autre, non ensemble, Sine découvre le paradoxe d’Hawaï, où les riches ont investi les plus meilleurs quartiers, ont fait construire les plus belles maisons, et exploitent les hawaïens sans vergogne aucune, bien convaincus qu’ils ont fait bien plus pour ces îles que les natifs du lieu. Si cela vous fait penser à une forme de néo-colonialisme, vous n’auriez pas tort.
Puis vient le séisme. Et là, tout devient possible, ou impossible, selon le point de vue que l’on adopte. L’on sait que l’écriture est rétrospective parce que Sine est à la fois le personnage et la narratrice, qui revient sur ce qu’elle a vécu, revient sur ce qui s’est passé, ce qu’elle a compris, ou pas ce jour-là, ce qui l’a sidéré – et les personnes sur lesquelles elle a changé d’avis. Le lecteur est avec elle embarqué dans un tourbillon d’émotion. Si vous cherchez une lecture jeunesse reposante, passez votre chemin. Par contre, si vous cherchez une lecture qui sorte des sentiers battus, suivez La rivière de satin.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9016
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum