Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.

Aller en bas

Votre avis :

[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_lcap0%[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_lcap100%[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_lcap0%[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_lcap0%[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_lcap0%[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_lcap0%[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  Empty [Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.

Message par Pandora le Dim 17 Mar 2019 - 16:00

"Parce que la vie ne suffit pas " de Nathalie Longevial

[Longevial, Nathalie ] Parce que la vie ne suffit pas.  51jykg10


Edition : Librinova
Nombre de pages : 358
Quatrième de couverture : Après avoir essayé de terminer un roman, alors que ce qu’elle écrit le mieux ce sont des quatrièmes de couverture, format un peu court quand on veut devenir écrivain, Marie, 48 ans et quelques, décide d’arrêter d’écrire, persuadée que sa vie parfaite et néanmoins banale ne lui permet pas de le faire.

Son mari lui offre un séjour en résidence d’auteurs à l’occasion de son non-anniversaire où elle accepte de se rendre, un peu comme un baroud d’honneur.
Là-bas elle se trouve confrontée à tous ses démons : les autres stagiaires n’écrivent-ils pas mieux qu’elle, son histoire présente-t-elle un intérêt pour quelqu’un, écrire s’apprend-il et puis, à presque cinquante ans, a t-on encore le droit de changer de vie ? La rumeur qui court selon laquelle la résidence est un centre de désintoxication pour écrivains compulsifs ne l’aide pas davantage à mener son objectif à terme.

Mais, parce que la vie ne suffit pas, heureusement qu’il reste ses rêves.

Mon avis :

C'est une histoire presque banale, dans laquelle beaucoup de personnes aimant les mots peuvent se retrouver, car nous sommes nombreux à avoir tenter d'écrire, en vain. Le résumé ci-dessus est parfait, concernant le récit en lui même il n'y a pas grand que je puisse ajouter sans dévoiler quoi que ce soit.

L'auteur a une plume riche et originale rendant la lecture agréable, facile.

L'ensemble est fluide, il y a beaucoup d'émotions, de doutes et les personnages sont attachants, avec leurs fêlures, leurs angoisses. Il se dégage une énergie étonnante de ce livre, comme des ondes positives qui susurre à l'oreille des mots doux, un baume apaisant pour tous ceux qui connaissent bien les sentiments douloureux qu'engendre souvent la tentative d'écriture. Cela me donnait vraiment l'impression que l'auteure puisant dans sa propre expérience et j'ai beaucoup aimé.
Malgré quelques petits éléments prévisibles, ça reste assez crédible et j'avais très envie de savoir comment Marie et les autres allaient affronter cette semaine à la résidence et surtout, ce qu'ils allaient devenir, ensuite.

Un bon moment de lecture, de belles idées, je pense retenir et suivre l'auteure avec beaucoup de plaisir à l'avenir.

Je vote : Beaucoup apprécié !

_________________
« La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens. » Daniel Pennac


study  PAL et LAL study
Pandora
Pandora
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1133
Age : 28
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Aucun, c'est la plume de l'auteur qui me transporte... ou pas
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum