Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa

Aller en bas

[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa

[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_lcap0%[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_lcap100%[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_lcap0%[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_lcap0%[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_lcap0%[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_lcap0%[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa Empty [Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa

Message par lalyre le Sam 23 Mar 2019 - 20:19

[Izaguirre, Marian]
D’Elizabeth à Térésa
Editions Les Escales mars 2019
ISBN 978 2 36569 351 6
379 pages
Quatrième de couverture
Un siècle sépare Teresa et Elizabeth. Pourtant lorsque Teresa disparaît, les lettres d'Elizabeth pourraient bien offrir la clef de ce mystère.
Endettée, Teresa Mendieta doit se résoudre à fermer l'hôtel de la Costa Brava qu'elle gère seule. Cette maison du début du siècle, située au sommet d'une falaise, est intimement liée à son passé et à celui d'une autre femme, Elizabeth Babel, qui y vivait cent ans plus tôt. D'Elizabeth, jeune femme muette et isolée, ne restent que des lettres adressées à elle-même, comme un journal intime, que Teresa garde précieusement.
Lorsque Teresa disparaît sans laisser de traces, le contenu des lettres se révèle plus important que jamais : alors qu'un siècle sépare les deux femmes, plusieurs expériences et goûts communs semblent étrangement les unir...
Véritable hommage au pouvoir de l'écriture et de la transmission, D'Elizabeth à Teresa déploie, à travers les époques, les destinées de personnages féminins inoubliables.
[Izaguirre, Marian] D'Elizabeth à Térésa 97823615
Mon avis
Ce roman c’est le destin de deux femmes, Elizabeth et Térésa que cent ans séparent, cependant une connexion se lie entre les deux parce que Térésa a hérité du journal intime d’Elizabeth, rédigé en forme de lettres que cette dernière muette et isolée, s’écrivait à elle-même, d’ailleurs ces lettres écrites en italiques dans le roman commençait par Chère Elizabeth. J’ai ressenti un mal-être fréquent chez Térésa, que quelque chose la torturait, bien sûr l’endettement dans lequel elle se débat n’arrange rien, on peut imaginer que, encouragée après la lecture des lettres, comme Elizabeth , elle a préféré disparaître sans laisser de traces car avait-elle envie de l’imiter, unie par quelque chose qu’elle ressentait ? Que l’on sache que je ne raconte nullement la fin….A noter que cette disparition pourrait aussi être liée à la souffrance telle qu’Elizabeth l’a ressentie, car malgré le siècle qui les sépare, des secrets et de mauvaises expériences les unissent inexorablement. C’est alternativement dans des aller-retours que nous allons suivre l’histoire de ces deux femmes, dont l’auteure trace un beau portrait. J’ai ressenti ce roman comme étant assez extravagant,c’est bien simple (l’auteure en P.153 nous dit qu’elle nous prévient, que l’histoire est peut-être un rien fantaisiste) malgré cela, c’est un style travaillé pour tracer ces vies de femmes, on y perçoit de la tendresse et nous comprendrons la raison de leur souffrance, ce qui malgré mon ressenti évoqué plus haut a été pour moi un roman bouleversant semé d’émotion que j’ai apprécié 4,5/5






lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7073
Age : 87
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum