Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux

Aller en bas

Votre avis ?

[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_lcap0%[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_lcap0%[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_lcap0%[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_lcap100%[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_lcap0%[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_lcap0%[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux Empty [Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux

Message par Cannetille le Mer 27 Mar 2019 - 17:09

[Pamuk, Orhan] La femme aux cheveux roux La_fem10

Titre : La femme aux cheveux roux (Kirmizi saçli kadin)
Auteur : Orhan PAMUK
Traducteur : Valérie GAY-AKSOY
Parution : turque en 2016, française en 2019
Editeur : Gallimard
Pages : 304

Présentation de l'éditeur :
Alors qu’il passe quelques semaines auprès d’un maître puisatier pour gagner un peu d’argent avant d’entrer à l’université, le jeune Cem rencontre une troupe de comédiens ambulants et, parmi eux, une femme à la belle chevelure rousse. Il s’en éprend immédiatement, et, malgré leur différence d’âge, se noue entre eux l’esquisse d’une histoire d’amour.
Mais les promesses de cet été sont soudainement balayées lorsque survient un accident sur le chantier du puits. Cem rentre à Istanbul le cœur gros de souvenirs, et n’aura de cesse de tenter d’oublier ce qui s’est passé. C’est sans compter sur la force du destin qui finit toujours par s’imposer aux hommes, et leur rappeler ce qu’ils ont voulu enfouir au plus profond d’eux-mêmes.
Dans ce roman de formation aux allures de fable sociale, Orhan Pamuk tisse à merveille un récit personnel avec l’histoire d’un pays en pleine évolution, et fait magistralement résonner la force des mythes anciens dans la Turquie contemporaine. Avec tendresse et érudition, La Femme aux Cheveux roux nous interroge sur les choix de l’existence et la place véritable de la liberté.

Avis :
Tout le monde connaît le mythe grec d’Oedipe, qui s’aperçut trop tard avoir tué son père et couché avec sa mère. Mais connaissez-vous son pendant oriental, le mythe Iranien de Sohrab, tué, également en ignorance de cause, par son père Rostam ? Entrelaçant savamment ces deux mythes au récit contemporain de Cem Celik, que l’on découvre adolescent et dont on suit les affres jusqu’à la fin de sa vie, Orhan Pamuk réussit un roman original, parfois déroutant, qui jette une passerelle instructive entre les cultures orientales et occidentales.
Dans les années soixante-dix, alors que, pour financer ses études, le lycéen Cem s’est fait, le temps d’un été, apprenti puisatier dans les environs d’Istanbul, il tombe amoureux d’une femme inconnue, rousse, comédienne dans un théâtre ambulant. Sa relation avec son maître et avec cette femme, interrompue brutalement par un accident, va le marquer sa vie durant, le poursuivant comme un destin auquel nul ne saurait se dérober.
La femme aux cheveux roux est un roman symbolique à plusieurs niveaux de lecture : celui d’un individu, mais aussi celui d’un pays, la Turquie, de plus en plus déchirée entre laïcité et religion, démocratie ou concentration du pouvoir. C’est indéniablement une œuvre de grande facture, qui explore brillamment les thèmes de la quête d’identité et de la filiation, du destin et de la liberté, dans un subtil mélange de références orientales et occidentales. L’intérêt intellectuel l’a toutefois emporté chez moi sur le plaisir de lecture.



Cannetille
Cannetille
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 577
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum