Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément

Aller en bas

Votre avis

[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_lcap0%[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_lcap100%[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_lcap0%[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_lcap0%[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_lcap0%[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_lcap0%[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Empty [Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément

Message par Sharon le Sam 6 Avr 2019 - 8:42

[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Couv5510

Titre : Un éléphant, ça danse énormément
Auteur : Arto Paasilinna
Edition :Denoël
Nombre de pages : 266 pages.

<strong>Présentation de l'éditeur :</strong>

Emilia est un prodige des arts forains. Belle éléphante de trois ou quatre tonnes, elle maîtrise mille acrobaties et danse la troïka et le gopak à la perfection. Son spectacle ravit aussi bien les spectateurs de son cirque que les passants dans les gares ou les passagers du Transsibérien. Mais les lois se durcissent en matière de spectacle animalier, et Emilia, en sa qualité d’éléphante, se retrouve brutalement au chômage… Lucia, sa dompteuse, ne peut se résoudre à abandonner son acolyte pachydermique, et c’est ainsi que démarre leur improbable périple, de ferme en ferme dans les forêts de Finlande, jusqu’à un cargo en partance pour l’Afrique. Petit à petit, les personnages les plus farfelus se pressent autour de l’adorable bête, chacun portant secours à ce pachyderme rempli de tendresse qui partout où il passe sème l’enchantement et la zizanie. Entre deux amourettes, Lucia et Emilia s’embarquent dans des dizaines de mésaventures plus insolites les unes que les autres…

<strong>Mon avis :</strong>

Une épopée en 266 pages, un voyage en quarante chapitre et un épilogue.... Un peu de tout ça, et la découverte d'une héroïne : Emilia. Elle est une éléphante, et de loin le personnage le plus sympathique de ce roman. La première pique concerne les écologistes en général, et les défenseurs des animaux en particulier, ceux qui veulent interdire les animaux dans les cirques, sans se préoccuper de ce que deviendront les animaux après - ne parlons même pas de ceux qui préfèrent un animal mort à un animal en captivité. C'est à cause d'eux qu'Emilia se retrouve presque livrée à elle-même, n'était l'attachement que lui voue Lucia, sa dresseuse. C'est elle qui va déployer des trésors d'inventivité pour sauver la douce Emilia et lui permettre de retrouver la terre natale de ses ancêtres.
Bien sûr, durant cette traversée de l'URSS finissante et de la Finlande, elles en feront, des rencontres, elles en rompront, des solitudes - et Emilia saura se montrer utile, au besoin. Quelques piques seront encore lancées, contre l'Union Européenne, qui "s'était mêlée de leur vie" et contre la Russie, qui ne s'est pas vraiment préoccupée des disparitions causées par le régime communiste. Alors, une disparition de plus, ce n'est pas très grave, surtout si elle est volontaire.
Oui, par rapport à des personnages aux noms finlandais compliqués, Emilia, prénom pratique, vit des aventures rocambolesques, nous permettant aussi d'en connaître plus sur son anatomie en général et son système digestif en particulier. On comprend aussi pourquoi les souris et autres petites bestioles font autant peur aux pachydermes.
Le roman comporte un épilogue heureux, que je souhaiterai plus fréquent - dans la réalité.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9022
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément Empty Re: [Paasilinna, Arto] Un éléphant, ça danse énormément

Message par louloute le Sam 6 Avr 2019 - 13:13

merci Sharon pour ta critique Very Happy
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11552
Age : 50
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum