Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_lcap0%[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_lcap100%[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_lcap0%[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_lcap0%[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_lcap0%[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_lcap0%[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Empty [Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête

Message par Eiger le Mar 9 Avr 2019 - 19:39

[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête 41sair10
 
Quand une maison devient le personnage central… J’aime et j’en redemande !!!
 
Année de parution : 2018
Nombre de pages : 276
ISBN : 978-2-414-28826-7
Editions : Edilivre
 
Résumé (quatrième de couverture) :
 
« Rien de commun entre Louison la campagnarde, Louisette la prostituée lilloise, Louise de Brière la cocotte, et la grande bourgeoise, propriétaire d'une usine et d'un domaine près de Calais. C'est pourtant la même femme, belle et froide, qui pour réussir devra mentir, voler et même tuer. L'amour qu'elle refuse viendra à elle d'une manière inattendue. Mais peut-on être heureuse quand on est l'instrument d'une maison qui se venge d'un drame ancien ? Dans ce livre, premier d'une grande fresque, l'auteure qui excelle à recréer les ambiances, nous plonge dans celle d'une ville au début de l'âge d'or de la dentelle. Louise nous entraine avec Malou la Courguinoise et son Chien Sec dans sa Villa maudite et c'est toute la fin du XIXe siècle qui revit dans ce roman riche en personnages et en rebondissements. »
 
Quelques mots sur l’auteure :
 
Martine Coutin-Deguînes a écrit plusieurs nouvelles et publié un premier roman très remarqué : Villa Louise. Son second roman, Louise – La conquête est situé lui aussi dans la région de Calais dont elle est originaire. L’auteure vit aujourd’hui dans le sud-ouest de la France, au milieu de ses lévriers, et se consacre à l’écriture. Son troisième roman, suite de celui-ci, Louise – Les châtiments paraîtra prochainement. [Source_Editeur]
 
Maintenant, place au livre !
 
Quand une maison devient le personnage central… J’aime et j’en redemande !!!
 
Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, je vous embarque dans l’histoire de cette vieille dame de pierre qui protège un secret d’une beauté obscure et particulière ! Vous ne vous rappelez pas ? Je vous avais déjà fait découvrir Martine avec « Villa Louise » Wink
 
Replongeons loin en arrière pour tenter de comprendre… Alors que l’hiver est froid et rude, Marie de l’Annonciation s’évade avec le butin de son couvent pour le sauver des flammes des villageois. Cette carmélite épargne comme elle le peut, l’ange et quelques trésors. Elle voit son couvent et ses sœurs périrent par les flammes… Elle maudit sur toutes les générations les badauds qui oseront profaner ce lieu sacré.
 
Bien des années plus tard… Nous suivons Louison, cette jeune paysanne, un peu trop étriqué dans sa famille et qui ne voit pas d’un bel œil l’avenir qui lui est tout tracé. Après avoir vécu une première rencontre de corps quelque peu inconvenante et primitive, elle décide de partir de chez elle et prendre le train avec l’argent de la maison, direction Lille.
 
Louison va alors évoluer dans un quartier agréable, rempli de cris, de fleurs, de légumes et de bonne humeur de marché… Cependant, l’argent s’épuise vite… Elle vit désormais à crédit dans la chambre qu’elle occupe.
Une décision s’impose à elle : se faire entretenir ? Va-t-elle y arriver ? Pourquoi pas. Elle intègre alors le paradis, une maison clause… Là, va commencer une vie de plaisir charnel où l’âme et le corps se dissocient. Elle va apprendre à vivre dans l’opulence et le luxe !
 
Que va-t-elle devenir ? Arrivera-t-elle à dépasser sa vie ? A se surpasser ?
Et le couvent dans tout ça ?
 
Nous sommes emportés dans fil du roman, c’est le style Martine Courtin-Deguînes qui veut ça, tel un céphaloclastophile qui découvre de si, de là quelques bribes d’un puzzle qui se construit, les différentes encoches qui nous permettent de former un portrait le plus adéquat possible de cette dame majestueuse qu’est la Villa Louise. Vous aurez l’impression de ne pas comprendre, de ne pas savoir… Mais ne restez pas sur vos convictions et laissez-vous aller, laissez-vous transporter par le flot des mots agréables et envoûtants. L’auteure nous retrace la vie de cette jeune fille, la villa en filigrane… cette jeune fille puis femme du monde (comprendre ici les gens), qui a su dompter sa vie et construire sur des ruines une bribe de vie. Mais cette entremêlement entre Louison et cette villa est insidieux, mystérieux, addictif…
 
Encore une fois, malgré l’ambiance sombre et dure de l’époque, l’auteure a su me convaincre avec son style et son imaginaire. Cette fluidité m’a envoûtée, m’a transporté auprès de cette belle dame de pierres. Majestueuse et somptueuse. Qui n’a de cesse de m’inviter à la découvrir. De soulever le voile de son histoire. Un courant d’être par-ci, un fil de vie par là. Des épisodes inexpliqués dont seule la villa a le secret…
 
L’atmosphère de ce livre est pesante et troublante. Comme une personne que l’on ne cerne pas vraiment mais qui nous attire inexorablement sans jamais pouvoir l’expliquer. Le style d’écriture est soutenu et le langage est de belle facture. Elle arrive à donner à son personnage principal sa verve caractéristique des gens du Nord et malgré tout une touche de haute société. On sent vraiment que l’auteure y a mis son âme et qu’elle entretient une relation particulière avec cette histoire. Elle nous livre des pans d’histoire dans la grande Histoire. Elle a fait un travail de recherche méticuleux qui met en valeur les histoires, les vies d’autrefois.
 
Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, en voici une sacrée Dame que je vous recommande de découvrir. Ce livre est bien, il est dur parfois très sombre. Mais cette Louise, fascine et saura vous convaincre de découvrir son histoire et celles qui jalonnent sa vie. Une femme épatante… je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir ce nouveau roman. Je m’en vais de mes petits pas glisser encore quelques instants dans cette atmosphère envoûtante et particulière… Parce que oui, j’y ai pris goût et elle s’accroche à moi.

_________________
Fini : "Jules" - Didier VAN CAUWELAERT
En cours  study : "Un air de Violon" - Yvonne ROBERT

Challenge PàL 2018 : à venir ...
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1818
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

[Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête Empty Re: [Courtin-Deguînes, Martine] Louise, la conquête

Message par Pinky le Mer 10 Avr 2019 - 12:50

merci Eiger pour cette belle présentation, très tentante
Pinky
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6302
Age : 56
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum