Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur

Aller en bas

Qu'en pensez-vous ??

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_lcap0%[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_lcap100%[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_rcap 100% 
[ 4 ]
[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_lcap0%[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_lcap0%[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_lcap0%[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_lcap0%[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Empty [Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur

Message par louloute le Dim 14 Avr 2019 - 15:59

Titre: Haut le chœur
Auteur: Gaëlle Perrin-Guillet

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur 15446110

Éditions: Taurnada
ISBN: 978-2-37258-052-6
Nombres de pages: 241

Quatrième de couverture:
" Quand je sortirai, tu seras la première prévenue ... Je saurai te retrouver. "
Depuis qu'Eloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l'angoisse que la criminelle sanguinaire s’évade de prison ...
Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d'Eloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse ...

Mon avis:
Et bien voilà, pour une énième fois avec les éditions Taurnada je ne suis pas déçue.
Voici un thriller rondement mené, ça part fort dés le début, et on est tenu en haleine jusqu'à la fin explosive.
Une tueuse sanguinaire, c'est le moins qu'on puisse dire, adepte de la scarification, s’évade de prison et appelle la journaliste qui l'avait interviewée " Quand je sortirai, tu seras la première prévenue ... je saurai te retrouver. " Une course poursuite haletante entraine les flics et la journaliste dans tout Chambery, qui se parsème de corps torturés.
Mais tout le monde sait que pour la trouver il faut trouver le mobile...
J'ai adoré le mobile, déjà jusqu'au trois quart on se pose milles questions, quand on voit se profiler le mobile, on se dit non ........... ben si ........... et c'est un mobile que je n'ai jamais lu dans tous les thrillers que j'ai lu.
Les personnages sont bien travaillés, le regard de la tueuse est angoissant à souhait, on ressent bien la peur chez la journaliste et son mari légiste, ainsi que chez les flics. Les lieux et le climat rendent le thrilller angoissant.
L’écriture est agréable à lire, c'est fluide pas de bla bla inutile, on s'y plonge tête première et on ne peux plus le lâcher.
Il y a juste un petit détail qui m'a un peu manqué, peut être sur la fin j'aurais bien lu une description des tortures faites par la tueuse du direct, surtout après avoir connu le mobile. C'est mon coté obscur qui parle.

Je remercie le forum Partage-Lecture et les éditions Taurnada de m'avoir fait découvrir cette auteure que je lirai avec plaisir.
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11554
Age : 50
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Empty Re: [Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur

Message par Sharon le Dim 14 Avr 2019 - 16:14

Mon avis :

Que se passe-t-il après ? Après que le tueur a été jugé et condamné ? En l’occurrence, il s’agit d’une tueuse. Elle se nomme Eloane Frezet, elle est une femme tueuse en série, cas rare, et elle purge sa peine de prison depuis six ans. Eloane a fasciné, une journaliste, Alix Flament lui a même consacré un livre, basé sur leurs entretiens.
A force d’être gavé de séries télévisées mettant en scène des « psychopathes », l’on en oublie la véritable définition de ce mot. Oui, Eloane était parfaitement intégrée socialement, on peut même dire qu’elle menait une vie ordinaire. Il suffit d’une rencontre. Il suffit aussi de « sortir de sa zone de confort ». Oui, l’on ne saura pas dans le roman ce qui a poussé cette infirmière, au seuil de la trentaine, à vouloir travailler dans une prison, sortir de sa zone de confort n’est qu’une idée de ma part – presque une formule toute faite, un peu comme qualifier de « psychopathe » tout tueur.
Retourner aux origines, une base que l’on oublie souvent. Penser qu’avant Eloane, il y avait le tueur dont elle veut poursuivre l’oeuvre. Il a été un enfant invisible. Il a été un homme que l’on ne voyait pas vraiment, qui vivait là, à côté des autres et non avec les autres. Un homme qui semblait inoffensif. Un homme que l’on oublie un peu au cours de cette enquête parce qu’il est mort, de mort naturelle – pas de violence, pas d’évasion spectaculaire – et parce que ses motivations n’ont jamais été comprises. Enfin, si, elles l’ont été par Eloane, par elle seule, ce qui reste totalement opaque pour les enquêteurs.
Et l’après, me direz-vous ? L’après, c’est une route semée de violence après l’évasion d’Eloane, qui se plaît à semer des indices, difficiles à interpréter, pour le lecteur, pour la police, pour Alix aussi, qui se retrouve au coeur de l’enquête avec son mari, légiste de son état. Ce n’est pas faute d’enquêter, ce n’est pas faute de se replonger dans le passé – rien n’est facile au cours de cette intrigue menée tambour battant. Je me suis littéralement laissée emportée par cette course contre la montre pour qu’Eloane ne termine pas ce qu’elle a continué.
Un roman policier prenant.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9022
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Empty Re: [Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur

Message par Step le Dim 14 Avr 2019 - 17:03

Merci les filles, je viens de le commencer, mais les tortures pour moi merci, je n'en raffole pas Wink))

_________________
Je lis:


 
Challenge Partage-Lecture 10/10 - terminé
  Mes listes  




----------------------------------------

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Alpha_22[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Alpha_24[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Alpha_23[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Alpha_25 [Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Mini_110
Step
Step
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8032
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Empty Re: [Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur

Message par Step le Jeu 18 Avr 2019 - 20:34

Alix Flament enquêtrice durant des années croyait avoir tout vu durant cette période ou elle arpentait les rues de Chambéry la nuit, la noirceur de l’âme humaine arrivait à son apogée, elle se croyait immunisée

Pourtant lorsque sa route croise une tueuse en série abjecte mais célèbre par ses atrocités et qu’elle décide de l’interviewer pour écrire un livre qui devrait la propulser sur le devant de la scène, quand elle commence à recueillir les propos d’Eloane Frézet , lorsque cette tueuse ne lâche rien de son mobile et de ses meurtres apparemment gratuits elle se sent submergée par l’horreur et décide d’en finir avec le rôle d’enquêtrice pour devenir journaliste politique.

Il faut savoir que les derniers mots de cette enragée sanguinaire seront pour Alix « Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver »
Extrait de « Haut le chœur. »


Durant six ans Alix l'attendra avec angoisse, sachant qu’elle réapparaîtra.

Eloane Frézet est une énigme pour tous, police, justice, profileurs, enquêteurs, elle a un parcours de bonne élève, étudie la médecine, devient infirmière, certainement nommée à l’infirmerie d’une prison très sécurisée, c’est là qu’elle rencontre son grand amour un assassin qui mourra en prison.

C’est l’amour de la musique qui les rapproche, elle va vouloir continuer « par amour » son œuvre, mais laquelle?
Lorsqu’elle s’évade semant l’horreur sur son passage par un carnage sans précédant Alix Flament sait qu’Eloane prendra contact avec elle, elle lui a promis et elle n’oublie pas ses promesses. Le mobile l’amour pour son assassin décédé, la promesse faite de continuer cette œuvre folle dont on ignore tout est la seule piste pour arrêter le massacre, Eloane mêne le jeu en semant  des pistes après chaque assassinat.

J’ai beaucoup aimé l’écriture de Gaëlle Perrin-Guillet, les chapitres qui se succèdent sans temps mort, l’absence d’étalage de tortures faites aux victimes, le suspense car qui s’en tirera Alix ou Eloane? Et l’horreur lorsqu’on comprend forcément à quoi va aboutir l’enquête car Eloane est en cavale plus dangereuse que jamais, et le mobile incompréhensible pour toute l’équipe qui s’affaire.
Le point d’orgue est dans les dernières lignes.

Je remercie Partage-Lecture et les Éditions Taurnada de m’avoir permis de lire ce livre et découvrir une auteure que je ne connaissais pas.

_________________
Je lis:


 
Challenge Partage-Lecture 10/10 - terminé
  Mes listes  




----------------------------------------

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Alpha_22[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Alpha_24[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Alpha_23[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Alpha_25 [Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Mini_110
Step
Step
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8032
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Empty Re: [Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur

Message par Tchezare le Lun 29 Avr 2019 - 14:15

Alix est une journaliste dont la réputation et la renommée s’est principalement faite grâce à son livre traitant des échanges qu’elle a pu avoir avec la plus grande tueuse en série : Eloane Frezet.
Cette dernière lui ayant fait la promesse qu’elle se vengerait le jour où elle sortirait de prison.
Et c’est par un petit appel téléphonique que notre tueuse fait savoir à Alix bien des années plus tard qu’elle compte tenir sa promesse et qu’elle s’est échappée de prison.
Va se lancer alors avec la police un jeu de chasse poursuite où ils suivront les faibles indices que laisse Eloane mais en ayant toujours un train de retard.
Mais ce sera sans oublier la participation d’Alix qui reste la personne à connaître le mieux la tueuse et qui elle aussi tentera tout pour mettre fin à son projet sanglant.

Ayant par période lu énormément de roman policier, j’en arrivais à y trouver moins de plaisir en cernant assez vite le scénario ou trouvant qu’il manquait d’originalité.

Cette histoire m’a fait tout l’effet inverse. Je n’y ai pour ma part jamais rencontré de longueur, j’ai découvert une histoire très originale où la femme est cette fois-ci mis en avant comme tueuse là où l’on rencontre plus souvent des hommes. L’intrigue est très bien menée et la personnalité de chacun des personnages m’a plu avec aussi la participation du mari d’Alix sur l’affaire lui aussi.
Chaque nouveau meurtre amène parfois plus de questions que de réponses à l’enquête. Et bien qu’on ait un indice bien spécial depuis le début, chaque policier a du mal à en comprendre le sens.

Je remercie énormément les éditions Taurnada et notre staff pour m’avoir permis de lire ce livre.
Ce sera un livre très apprécié.

_________________

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Lecture en cours :
La maison de poupée de M. J. Arlidge

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Bannie10

Tchezare
Tchezare
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 4079
Age : 32
Localisation : Sens/Yonne
Emploi/loisirs : Vendeur comptoir
Genre littéraire préféré : un peu de tout
Date d'inscription : 18/07/2013

https://leslecturesdetchez.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur Empty Re: [Perrin-Guillet, Gaëlle] Haut le choeur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum